Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fallait pas descendre dans les anciennes mines d'argent... Image extraite du film "The Descent".

Après une table de rencontre aléatoire roannaise assez déjantée, NoHell nous gratifie d'une nouvelle table, pour les Monts du Lyonnais cette fois-ci, dans la même veine post-cataclysmique que la première. Un grand merci à lui!

J'ai à peine remanié. Seuls les textes en italiques sont de moi.

Dans les Monts du Lyonnais, situés à l’ouest de Lyon, quasiment dans la Loire, se trouve un cadre parfait pour une aventure…

d8 Rencontre
1 Les PJ chutent dans les anciennes mines d’argent, abandonnées au XVe siècle et repeuplées après le Grand Cataclysme par les Blêmards, des humains qui considèrent l’Extérieur comme l’Enfer. Ils chassent les démons (les PJ !) avec vigueur à coups de cailloux et de charges suicides (2d6+3 blêmards). Se replier ou les massacrer est la seule option¹.
2 Un marchand itinérant qui possède 1d3 armes énergétiques, 5d10 munitions et quelques objets exotiques à vendre (un astrolabe cabossé, un tuba et des palmes et une paire de Ray-Ban so XXe).
3 La patrouille des gardes de Santi-Feu (2d6+2), milice privée bien armée du Comte de Santi-Feu, demande la redevance de passage. En cas de refus, ils embarquent les récalcitrants à la prison locale.
4 Santi-Feu : le village est protégé par une haute muraille de briques et de remblais de terre. La Gare est le centre d’activité principal : les Trains Thécé-Ailes ont leur terminus ouest à cet endroit. On trouve de nombreuses marchandises, des mercenaires... Le village est sous le contrôle du Comte de Santi Feu qui règne depuis son château  qui surplombe la cité.
5 Le verger sauvage : des cerisiers et des pommiers redevenus sauvages poussent en haut d’une colline où paissent 8d10 moutons. On peut apercevoir en contre-bas Santi-Feu².
6 Convoi de Bricards : 1d4 camions chargés de briques et de tuiles qui foncent à travers la plaine. Chaque camion compte un chauffeur et trois gardes lourdement armés.
7 Homo Brevennus : vieil ermite complètement fou qui débite des “prophéties” sans queue ni tête. Il est tatoué des pieds à la tête (même les yeux) et est accompagné par 1d6+1 adorateurs. Ils demandent une obole pour “la prophétie” que ne manquera pas de faire l’Homo Brevennus³.
8 Camion Bricard embourbé : un camion de retour de Santi Feu est embourbé, son escorte est en train d’essayer de le dégager. Les PJ bénéficient de l’effet de surprise s’ils attaquent. S’ils aident les bricards, ils sont invités à La Manufacture pour la course hebdomadaire. S’ils attaquent, 2d6 camions bricards (avec 1d10+3 bricards armés et en colère) les rechercheront pendant 3d10 semaines mais ils trouvent 1d3 armes de bonnes factures et 5d10 munitions dans le camion ainsi que 500 ducats santifeux (malheureusement d’usage que dans la seule ville de Santi Feu).

¹ Ça m'a fait penser aux troglodytes dégénérés de The Descent. J'ai aussi pensé aux Morlocks et à Gollum. Le MJ peut jouer les Blêmards comme ça si il est vicieux.

² Une rencontre beaucoup trop champêtre et paisible: ça cache forcément quelque chose d'abominable... Les cerisiers ou les pommiers sont anthropophages? Toxiques? Maléfiques? Ou les moutons alors?

³ Des prophéties? Un Druide rouge peut-être? [Rifts World Book 3: England]

"Homo Brevennus". Illustration de Jerad S. Marantz.

Installé dans une vallée, on trouve Santi-Feu, un village dominé par une famille aristocrate liée aux Druides rouges. On y trouve aussi le terminus d'une ligne de trains qui relie Santi-Feu aux ruines de Lyon. Santi-Feu est défendue par une lourde muraille, faite de briques et de remblais de terre. La Milice Santifeurrienne est lourdement armée et bien entraînée. Le Comte est assez baroque mais plutôt juste (du moment que les gueux restent polis). Il vit des échanges alimentaires avec Lyon. Il collectionne les objets pré-Grand Cataclysme, même quand il ne sait pas à quoi ils servent.

Le Comte Fenold a pour blason "d'azur à un taureau furieux d'or, au chevron de gueules brochant" (un taureau doré redressé sur ses antérieurs, avec un chevron rouge par dessus, le tout sur fond bleu).

À quelques kilomètres, il existe une immense carrière d’argile qui a su conserver son indépendance tout en reconnaissant le Comte Fenold de Santi-Feu comme suzerain. La Manufacture des Bricards produit essentiellement des briques et des tuiles mais, ce genre de production étant devenue extrêmement rare, les Bricards sont riches et respectés. Ils adorent le Culte de la vitesse et bricolent leurs camions avec des moteurs sur-vitaminés. Chaque semaine la Course du Trou permet de remettre de l’ordre dans la hiérarchie des Bricards : les plus rapides sont les maîtres de la Confrérie. La course qui part du sommet de la carrière jusqu’au plus profond de la dite carrière est mortellement dangereuse.

On raconte que rôderait dans les collines une bande de créatures à la peau blême et aux yeux exorbités. On ne les rencontrerait que lors des nuits sans lune et ils tueraient tous ceux qui se trouvent sur leur chemin. Ce sont les Blêmards, descendants d’humains réfugiés dans les anciennes mines d’argent qui forment un réseau dense de galerie et de salles souterraines alimentées par des sources. Les Blêmards considèrent le Soleil comme le Grand Shaitan et l’extérieur de leurs mines comme l’Enfer. Néanmoins, les Blêmards sortent régulièrement pour trouver de la nourriture.

Notes de l'auteur:

Santi-Feu est le nom patois de Sainte-Foy l'Argentière, commune du Rhône, qui tire son surnom "l'Argentière" des mines d'argents qui ont existé au Moyen-Âge et qui ont été épuisées aux alentours du XVe siècle, bien qu'on ait finalement peu de renseignements dessus.

Les Bricards sont les mutants ayant investis la carrière d'argile, exploitée par Imerys Toiture (devenue Edilians depuis peu), et qui date du XIXe siècle.

Le Comte Fenold est un descendant des de Gayardon de Fenoyl , une famille aristocrate implantée à Sainte-Foy depuis le XVIIe siècle.

La Gare est le terminus actuel du Petit Train de la Brévenne, un train à vapeur touristique.

C'est de la bonne, n'est-ce pas? Et ça peut servir pour Rifts comme pour plein d'autres jeux post-apo. Vous pouvez rendre cette table encore plus Rifts en rajoutant du gras: les Bricards sont des Demi-Élémentaires de la Terre, les miliciens de Santi-Feu des Brodkils ou toute autre race sympathique, les arbres du verger sauvage des Grands Anciens adorés par les moutons cultistes du même verger, les briques des murs de Santi-Feu sont MDC...

Jouez maintenant!

[L'image de couverture c'est, bien évidemment, Imperator Furiosa dans Mad Max: Fury Road. Parfaite pour représenter une Bricarde qui envoie du bois... Ou de l'argile mais lourd.]

Je savais bien que ce verger était louche. Image extraite du film 'Black Sheep".
Tag(s) : #TABLES DE RENCONTRE ALÉATOIRE, #EUROPE, #FRANCE, #LYONNAIS, #NOHELL, #JERAD S. MARANTZ ART

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :