Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ne regardez pas, JAMAIS, en direction de l'ancienne place de la Concorde...

J'ai une idée pour mon Paris de Rifts. Un truc bien sinistre qui me botte tout particulièrement. Enfin... quand je dis "une idée", c'est pas vraiment de moi en réalité mais de Dmitri Glukhovski, l'auteur de Métro 2033, un roman d'anticipation post-apo au setting bien chanmé: après une guerre nucléaire, des habitants de Moscou se sont réfugiés dans le métro moscovite où ils survivent depuis vingt ans. La surface de la capitale est rendu super dangereuse par les radiations, les gazs, les produits toxiques et, surtout, les créatures mutantes anthropophages qui hantent ses décombres.

Parmi ces "créatures", la plus étrange est celle tapie au sommet du Kremlin. Regarder du côté du Kremlin c'est mourir. Même à plusieurs kilomètres de distance. Les personnes qui jettent ne serait-ce qu'un seul coup d’œil vers le Kremlin sont hypnotisées/envoûtées, direct, et s'y dirigent tout de go. À priori ça se termine (très) mal pour eux·elles. On ne connaît pas la forme de la créature — forcément... — qui reste immobile à cet endroit. Dans mon souvenir, il y avait une histoire de lumière et de reflets dorés sur les dômes des coupoles... C'est assez lovecraftien quelque part, genre La Couleur tombée du ciel... 

Amon. Illustration de Ramsey D..

J'ai envie d'un monstre/phénomène semblable pour le Paris de Rifts! Et je pense à un endroit précis: la place de la Concorde. Pour son obélisque, bien évidemment.

L'obélisque de Louxor est "habitée". Et pas par un truc cool, que nenni.

L'obélisque a été offerte en 1830 par Méhémet Ali, vice-roi d'Égypte, à la France de Charles IX. Elle provient du temple d'Amon à Louxor, où elle encadrait la porte du temple avec une autre obélisque — sa jumelle en quelque sorte — qui, quant-à-elle, est restée sur place. Dans Rifts, Amon est une divinité maléfique (Rifts World Book 4: Africa), dans mon Rifts à moi aussi. D'ailleurs, je vous rappelle que, toujours dans mon Rifts à moi, les divinités égyptiennes sont des toutes des Grands Anciens qui s'ignorent (Rifts Dark Conversions et Palladium Fantasy RPG Book 2: Old Ones)...

Imaginons qu'un fragment d'Amon (ou toute autre entité malveillante) soit prisonnier de l'obélisque de la place de la Concorde depuis des millénaires. Imaginons que le retour de la magie en 2098 ait "réveillé" cette entité. Imaginons que celle-ci soit capable d'envoûter les êtres vivants trop proches. Dans le Paris de mon Rifts à moi, qui que ce soit qui regarde vers l'obélisque — les humains, les D-Bees, les créatures surnaturelles et magiques, les animaux... tout le monde — est envoûté et irrésistiblement attiré vers la place... Personne ne sait ce qu'il advient des "envoûtés" mais on peut supposer que ça se termine mal, très mal, pour eux.

En conséquence, toutes les artères parisiennes qui donnent sur la place de la Concorde, et l'obélisque, sont des pièges mortels. Les habitants les évitent soigneusement et préféreront passer en sous-sol plutôt que de traverser un endroit quelconque d'où l'on puisse apercevoir l'obélisque.

Alors que j'associe le Kremlin de Métro 2033 à la lumière et aux couleurs (tombées du ciel ou pas), j'aurais plutôt tendance à me représenter l'obélisque comme une porte donnant sur les ténèbres, des grandes ténèbres, des ténèbres d'où l'on ne revient pas. Tiens: l'entité de l'obélisque pourrait même être Grand Ancien du Monde de Palladium qui aurait échappé à l'amnésie (et à la reconversion forcée en divinité zoocéphale) collective de ses confrères et consœurs. Ça c'est sinistre.

Illustration de ECTmonster.
Tag(s) : #EUROPE, #FRANCE, #PARIS, #AFRICA, #PANTHEON OF LIGHT AND DARKNESS, #DARK CONVERSIONS, #ECTMONSTER ART, #RAMSEY D. ART, #RIFTS UNIVERS MAISON, #PANTHEONS OF THE MEGAVERSE, #EMPIRE DU PHÉNIX

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :