Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans cette rubrique "Retour aux sources", je m'intéresse aux différentes œuvres de fiction, y compris les jeux de rôle, auxquelles Kevin Siembieda a "emprunté" lorsqu'il a écrit Rifts. Aujourd'hui: les Tortues Ninja!

Vous vous demandiez pourquoi il y a des mutants animaux dans Rifts? Non? Vous ne vous demandiez rien du tout? Hum... Ce n'est pas grave: je vais vous en parler quand-même. Et si vous êtes un habitué de ce blog, ce qui va suivre ressemblera énormément à une redite.

Kevin Eastman et Peter Laird créent et publient la première BD des Tortues Ninja en 1984. Une BD oui, pas des jouets ou un dessin-animé débile. Et cette BD est totalement punk. Les Tortues Ninja première époque aiment déjà les pizzas, certes, mais elles aiment aussi, surtout, la baston et la bière. Elles parlent mal, elles se comportent mal, elles sont cyniques et elles adorent tataner. Ça tabasse sévère et le dessin est à l'avenant. Nous sommes encore loin des personnages infantiles et infantilisants que les Tortues vont devenir par la suite.

Kevin Siembieda, gros gros fan de comic books, a du nez et souhaite publier un jeu de rôle "Tortues Ninja" avec le système de règles de Palladium Books. Erick Wujcik se colle à l'écriture et Kevin Eastman et Peter Laird aux illustrations. En janvier 1988 sort Teenage Mutant Ninja Turtles & Other Strangeness. Et c'est un gros succès: le jeu va se vendre à des dizaines de milliers d'exemplaires.

April? (O _ O)

Les mots importants sont "Other Strangeness": il ne s'agit pas tant de jouer les célèbres tortues que de créer et d'interpréter n'importe quel mutant animal de nos jours. Certes, vous pouvez tout à fait jouer Leonardo, Michaelangelo, Donatello ou Raphael — c'est possible: il y a leurs caracs — mais le jeu a été conçu avant tout pour fabriquer SON mutant animal à soi. Le jeu propose près de 80 animaux, issus de la faune nord-américaine ou de zoos, et il y a un petit système de points de création (les BIO-E) pour personnaliser et customiser "son" mutant animal.

Curieusement, la partie "Turtles" est beaucoup plus musclée que la partie "Ninja". Autant Erick Wujcik s'est fait plaisir sur le nombre de bestiaux à jouer, autant il n'a pas du tout insisté sur les Arts martiaux. Il se rattrape deux ans plus tard, en 1988, en écrivant et publiant, toujours chez Palladium Books, Ninjas & Superspies, un autre jeu de rôle contemporain qui présente quantité d'Arts martiaux différents à jouer là où TMNT & Other Strangeness se contentait de rajouter la seule compétence de combat "Ninjitsu" à côté des autres compétences martiales classiques du Megaversal. Ceci dit, les règles étant similaires, rien n'empêche un MJ gourmand de mixer les deux jeux: les mutants animaux de TMNT & Other Strangeness + les Arts martiaux de Ninjas & Superspies.

Peu de temps après la sortie de TMNT & Other Strangeness, la même année, Palladium Books publie un supplément post-apocalyptique, After the Bomb, où l'on joue toujours des mutants animaux mais dans un futur ravagé où l'humanité a quasiment disparu (et ceux qui ne sont pas morts sont bien mal disposés). Dans le setting nord-américain de After the Bomb, les humains survivants se sont organisés en un Empire de l'Humanité technophile et suprématiste allié à des mutants animaux canidés... Ça ne vous rappelle rien? Ben oui: la Coalition et les Dog Boys, tout à fait.

After the Bomb va avoir sa sous-gamme à soi, tout aussi fournie que la gamme officielle, avec des suppléments pour jouer des mutants animaux britanniques, australiens, mexicains, routiers, de l'espace... Et connaîtra une seconde vie, avec son vrai livre de base rien qu'à soi, en 2001, après que Palladium Books ait perdu la licence des célèbres tortues.

Lorsque Kevin Siembieda publie Rifts, en 1990, il récupère donc l'Empire de l'humanité (qui devient la Coalition) et leurs alliés mutants animaux canidés (les Dog Boys). Dans les premiers suppléments de Rifts, on trouve même assez régulièrement des mentions d'autres mutants animaux, "non-canidés", mais sans en apprendre beaucoup plus. Par la suite, ces références à ces mystérieux mutants animaux vont disparaître. Ou presque: le supplément Rifts World Book 13: Lone Star permet de jouer des mutants animaux qui ne font pas ouaf ouaf: félins, ours, rats... Et c'est cool.

Donc voilà, lorsque dans une partie ou un ouvrage de Rifts, vous croisez un Dog Boy ou tout autre animal terrien humanoïde, gardez à l'esprit que, à l'origine, c'était des tortues... Et gardez aussi à l'esprit que, toujours à l'origine, les Tortues Ninja étaient vraiment cool.

Tag(s) : #RETOUR AUX SOURCES, #TMNT, #PETER LAIRD ART, #COLLECTION JDR, #TMNT & OTHER STRANGENESS, #AFTER THE BOMB, #PALLADIUM BOOKS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :