Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

Chez Palladium Books, on n'a que faire de principes éculés comme l'originalité, l'imagination ou la singularité. Non, rien à carrer de toutes ces vieilleries! J'en veux pour preuve le sort des autorités des grandes puissances d'avant le Grand Cataclysme dans Rifts. Les Américains? Leurs dirigeants et le haut-commandement militaire ont survécu au Grand Cataclysme dans un complexe souterrain. Près de trois siècles plus tard, leurs descendants y sont encore et préparent la reconquête de la mère-patrie (les Patriotes de Rifts Sourcebook One, la version Revised). Les Soviétiques? Leurs dirigeants et le haut-commandement militaire ont survécu au Grand Cataclysme dans un complexe souterrain. Près de trois siècles plus tard, leurs descendants y sont encore et préparent la reconquête de la mère-patrie (les Sovietskis de Rifts World Book 17: Warlords of Russia, Rifts World Book 18: Mystic Russia et Rifts World Book 36: Sovietski). Les Chinois de la République Populaire? Leurs dirigeants et le haut-commandement militaire ont survécu au Grand Cataclysme dans un complexe souterrain. Près de trois siècles plus tard, leurs descendants y sont encore et préparent la reconquête de la mère-patrie (le Geofront de Rifts World Book 25: China Two – Heroes of the Celestial Court). 

Ça vous la coupe, hein? Et oui, le background de Rifts c'est aussi une certaine maîtrise de Ctrl C + Ctrl V. Surtout avec les complexes souterrains où Kevin Siembieda et ses collègues ne s'embarrassent guère d'innover et de réinventer... Si l'exemple ci-dessus ne vous a pas suffi, je vous renvoie à ARCHIE 3 (dans son complexe sous les Appalaches; Rifts Sourcebook One) et à Mindwerks (dans son complexe sous les Carpates; Rifts Sourcebook 3: Mindwerks) qui partagent le même vécu alors qu'ils ont bien peu en commun, à part une profonde malveillance (lisez ce post).

Image extraite de "Neon Genesis Evangelion".

Palladium Books ne fait pas que reproduire la même copie, ils font aussi de gros efforts pour copier le reste du monde. Ce pourquoi je ne leur jette pas forcément la pierre, "s'inspirer de ce qui a été fait précédemment fait partie du B-A-BA des processus créatifs des univers que j'affectionne. Et, dans la série "On n'a pas vraiment copié, on s'est juste inspiré de ce qui a été fait précédemment: ça fait partie du B-A-BA des processus créatifs des univers que l'auteur de ce blog affectionne", je voudrais vous parler aujourd'hui du Geofront.

Le Geofront est le nom de la base secrète des chinois communistes de la Terre des Rifts. Par extension, c'est le nom de l'organisation des ces mêmes chinois communistes. La base — une ville souterraine de plusieurs millions d'habitants en réalité — est bâtie dans une grotte gigantesque, sous la grotte de Longgong, près de Anshun, dans la province de Ghuizou. Je l'évoquais une première fois ici.

Initialement, je pensais qu'un geofront était un terme de géologie, ou spéléologie, pour désigner une grande cavité souterraine. Que nenni! J'ai essayé de retrouver cette (fausse) source et c'est le bide, rien. Par contre j'ai commencé la lecture de Neon Genesis Evangelion, le manga, et j'ai (re)découvert ce terme de geofront, écrit "GeoFront", pour désigner la cité souterraine bâtie sous Tokyo-3. Dans Neon Genesis Evangelion, le GeoFront fait office de base secrète à des humains s'opposant à un envahisseur non-humain extra-terrestre. Un peu comme le geofront de Rifts qui fait office de... base secrète à des humains s'opposant à un envahisseur non-humain extra-terrestre...

Ce terme de "geofront" est un anglicisme. C'est un mot composé du préfixe "geo" (en rapport avec la Terre, "géo" en français) et du suffixe "front" (comme pour "waterfront", "front de mer"). Un anglicisme créé par les Japonais (des urbanistes? architectes? écrivains de S-F? Wakaranai!) pour désigner une hypothétique cité futuriste souterraine. Avec 377 915 km², "seulement", pour ses 126 millions d'habitants (en 2019), la plupart d'entre eux concentrés sur une étroite bande côtière, l'Archipel manque de place. D'où des projets un peu fous — certains devenus réels comme les îles artificielles — pour pouvoir gagner de l'espace et loger tout le monde. Le concept des geofronts est issu de cette idée: coloniser de nouveaux territoires habitables pour l'être humain. En l'occurrence, il s'agit ici de bâtir des cités en sous-sol, dans des grottes naturelles.

Donc il semblerait bien que le regretté Erick Wujcik a fait plus que s'inspirer du GeoFront de Neon Genesis Evangelion pour concevoir le Geofront chinois de Rifts World Book 25: China Two – Heroes of the Celestial Court. Mais je ne peux pas en vouloir plus que ça à un gars qui a écrit des jeux aussi chouettes que ReconTeenage Mutant Ninja Turtles & Other StrangenessAfter the Bomb ou Ambre! Et si, un jour, je dois masteriser un scénario chinois impliquant le Geofront, j'essaierai de me souvenir des sources d'Erick Wujcik: mon scénario n'en aura que plus de gueule (enfin j'espère ^^). Mais, de manière générale, pour Rift, je considère toujours que c'est profitable de connaître les sources du background...

Image extraite de "The Wandering Earth".
Tag(s) : #ASIE, #CHINA, #GEOFRONT, #ANIME, #BD, #NEON GENESIS EVANGELION, #LAURA PELTOMÄKI ART, #RIFTS UNIVERS MAISON
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :