Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un post en appelle un autre... Je ne sais pas comment mon esprit tordu est passé de Witchblade à L'Île du roi-lézard, vraiment. Mais c'est tant mieux car j'ai un peu envie de vous causer "Livres Dont Vous Êtes Le Héros" en ce moment.

Gallimard réédite régulièrement sa collection Un Livre dont VOUS êtes le héros, notamment les séries Défis Fantastiques et Loup Solitaire. J'ai énormément d'affection pour cette collection, pour plusieurs raisons différentes. J'ai quasiment appris à lire grâce à ces livres-jeux. J'ai découvert les univers imaginaires que j'aime à travers leur lecture. Et, enfin, je suis venu au jeu de rôle avec L'Œil Noir, traduit et publié par Gallimard en 1985 dans cette collection. Ces bouquins font incontestablement partie de mes madeleines de Proust à moi.

Illustration d'Alan Langford.

À tel point que — il y a quelques années — je me suis fait plaisir et je les ai tous rachetés d'occasion, tous les LDVELH anciennement édités par Gallimard. Car ça faisait belle lurette que je m'étais séparé des exemplaires de ma prime jeunesse. Je n'y ai pas rejoué depuis mais je m'en suis servi dans le cadre de mon travail d'éducateur. Et j'espère bien que mon gamin sera heureux de les trouver sur les étagères paternelles dans quelques années!

L'Île du roi-lézard, un des premiers Défis Fantastiques (Fighting Fantasy en VO), fait incontestablement partie de mes chouchous. Parce qu'il fait partie de mes tout premiers livres-jeux, pour la couverture de Iain McCaig, pour les illustration intérieures d'Alan Langford, pour son décor tropical préhistorique... Et pour son méchant principal! J'adore ce livre.

Dans L'Île du roi-lézard, le héros — le lecteur — doit libérer les esclaves de l'Île de feu du joug des hommes-lézards. Pour cela, il faudra mener une insurrection et faire la peau au fameux roi-lézard du titre. Sauf que faire la peau du roi-lézard ne suffit pas. Ce n'est pas lui le grand méchant principal.

Sur la superbe couverture de Iain McCaig, vous distinguez une sorte de "couronne" arachnéenne sur la tête du roi-lézard. Ce n'est pas une couronne, c'est un Gonchong, une créature parasitaire capable de prendre le contrôle total d'un créature intelligente.

Je vous cite des morceaux (traduits par mes soins) du site Titannica:

"On ne sait pas si le Gonchong est le résultat d'un processus évolutif naturel ou d'expériences de magie noire, ou peut-être un mélange des deux. Les Gonchongs peuvent être trouvés n'importe où, tapis en embuscade en attendant qu'une victime adaptée se présente (...)"

"Le Gonchong est un excellent sauteur. Si il réussit à sauter sur la tête de sa victime, il pénètre le crâne avec sa trompe, ce qui permet au Gonchong de contrôler son hôte. En conséquence, l'hôte en question — le plus souvent, un humanoïde intelligent en position de pouvoir — devient une simple marionnette qui obéit en tout et pour tout aux ordres donnés par le parasite. En combat, le Gonchong ne peut être tué que par le feu, qu'il soit vulgaire ou magique *. Cette abomination malveillante peut aussi être tuée par la simple coupure de sa trompe si elle est encore connectée à son hôte, mais réussir cela n'a rien d'une tâche aisée. Le Gonchong accorde à sa malheureuse victime une force surnaturelle, augmentant son Habileté et son Endurance de 5 points chacun, et rendant son hôte invulnérable contre la plupart des armes comme il l'est lui-même. Cependant l'hôte peut être encore sensible à certaines faiblesses propres à sa race".

[* Out of the Pit est plus restrictif: seule une épée de feu peut blesser ou tuer le Gonchong et son hôte. Les caractéristiques du Gonchong pour Advanced Fighting Fantasy, le jeu de rôle "Défis Fantastiques", se trouvent dans le supplément Out of the Pit ou, en français, Créatures de Titan]

Je peux même pousser le vice jusqu'à lui donner des caractéristiques pour mon Rifts à moi:

Gonchong 

Créature surnaturelle malveillante, Niveau: 12

  AFF BEA CÉL CON FOR INT MEN PER PRO
Valeur - - 22 8 16 25 20 15 20
Modif. - - +6 -1 +3 +7 +5 +2 +5

AFF ► Affinité; BEA ► Beauté, CÉL ► Célérité, CON ► Constitution, FOR ► Force, INT ► Intelligence, MEN ► Mental, PER ► Perception, PRO ► Prouesse.

Artiste inconnu·e.

Pour Trash Rifts, ça donnerait plutôt ça:

  • Vice: 25 (+7)
  • Pouvoir: 20 (+5)
  • Ruse: 21 (+5)
  • Rapidité: 22 (+6)
  • Adresse: 20 (+5)

Attaque spéciale: Sauter sur la tête de son futur hôte +17 (Modif.+Niveau)

Attaque spéciale: Planter sa trompe dans le crâne de son futur hôte +15 (Modif.+Niveau). Si l'hôte bénéficie de la protection d'un casque CMDg, la trompe fait 3d12 MDg. Le Gonchong doit percer le casque avant de pénétrer le crâne de sa victime.

Points de Vie: 68. Le Gonchong ne peut être blessé et tué que par le feu, magique, psionique ou autre. Ou si l'on coupe sa trompe encore plantée dans le crâne de son hôte (18 PV).

Désolé, pas de jet de Sauvegarde: si le Gonchong plante sa trompe (= réussit son attaque), le contrôle mental est total et immédiat. 

Le Gonchong procure un bonus de +6 à TOUS les jets de son hôte!

Pour la petite histoire, j'ai déjà fait subir à mes joueurs un Gonchong (et un roi-lézard): c'était dans une campagne Hollow Earth Expedition, avant ma découverte de Rifts. Les joueurs étaient prisonniers d'une colonie d'hommes-lézards en Terre Creuse, ont mené une révolte... et ont failli — l'un d'entre eux du moins — finir possédés par l'infâme créature. Une sorte de copier-coller du livre-jeu en fait. Mais c'était cool: mes joueurs ont bien eu la pression. Ça avait un petit côté Alien pas déplaisant du tout!

De même que le Witchblade de Sara Pezzini faisait un excellent symbiote splugorth, le Gonchong fait un superbe parasite splugorth (Rifts World Book 2: Atlantis)!

Anatomie étrange (entre le crabe et l'araignée), malveillance, origines nébuleuses (entre biologie déviante et magie noire), comportement totalement asocial, perfidie... Le candidat idéal pour accomplir certaines des basses œuvres des maîtres d'Atlantis. Les Gonchongs: des Laquais de Splugorth?

Et c'est avec beaucoup de plaisir que je conclue ce post sur cette illustration, ci-dessous, de Richard Corben, que je ne connaissais pas (l'illustration, pas Richard Corben).

L'Île du roi-lézard par Richard Corben.
Tag(s) : #LIVRES-JEUX, #LDVELH, #DÉFIS FANTASTIQUES, #IAIN MCCAIG ART, #ALAN LANGFORD ART, #RICHARD CORBEN ART, #ATLANTIS, #TRASH RIFTS, #BESTIAIRE, #LIVRES, #RIFTS UNIVERS MAISON
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :