Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Légionnaire de l'Espace! Par Vincent Bedu.

Tiens, un légionnaire de l'Espace? Tudieu! Voilà t'y pas que ça me donne des idées à la con! Vite, il faut que je les partage avec vous!

Ayant découvert ces illustrations estampillées "Space French Foreign Legion" de Vincent Bedu, je me suis mis à imaginer une Légion étrangère du Futur pour mon RIFTS à moi, avec des légionnaires en armures MDC et des cocardes tricolores. Sauf que...

Sauf que la France de RIFTS n'a plus grand chose à voir avec la nôtre. Mise en coupe réglée depuis bientôt trois siècles par les créatures maléfiques vomies par les Rifts, notre belle nation n'en est plus vraiment une. Partagée entre plusieurs royaumes monstrueux en guerre les uns contre les autres, la contrée a sombré dans les ténèbres de l'Europe post-post-apo de RIFTS. Ses habitants humains ne se considèrent plus vraiment comme des "Français" mais comme des Calaisiens, des Parisiens, des Marseillais, des Vasconiens, des Ligériens, des Cathares, des Tolosans...

Ce sont plutôt les ressortissants des contrées voisines (la NDR, les Hauts-royaumes britanniques, l'Espagne...) qui auront tendance à se représenter la France comme une entité culturelle et géographique plus ou moins unie. En France même, il n'y a que deux organisations structurées -- et antagonistes -- qui se considèrent comme "françaises": l'infâme culte des Druides Rouges et la Résistance.

Cette dernière dispose d'unités militaires portant les couleurs d'anciennes unités de l'armée française historique. Et on pourrait tout à fait imaginer que l'une d'entre elles se réclame de l'Ancienne Légion étrangère. Mais, dans "Space French Foreign Legion", il y a "Space" et "Foreign".

"Foreign"? La Légion étrangère, comme son nom l'indique, recrute des étrangers au sein de l'armée française. Or, en 2386, la Résistance recrute essentiellement des "nationaux" et ne cherche pas à constituer d'unité militaire avec un recrutement étranger. Si il y a bien des groupes non-français au sein des différents réseaux, il s'agit le plus souvent de soldats de la NDR ou du Haut-royaume Pendragon, envoyés en France pour soutenir la Résistance. Bref, il n'y a pas d'unité estampillée "Légion étrangère" dans la Résistance.

"Space"? Regardons un peu vers les étoiles. Les Druides Rouges et la Résistance ne sont pas les seuls à cultiver le souvenir de la Grande Nation. La plupart des colonies humaines du système solaire ont survécu au Grand Cataclysme et, en 2386, les "Stellaires" se sont répandus dans l'ensemble du système, colonisant planètes, satellites, astéroïdes... En ayant totalement coupé les ponts avec la Terre des Rifts (After the Bomb Book 6: Mutants in Orbit).

Et si les "Français·es" -- ceux et celles qui se considèrent comme telles -- se font rares sur la Terre des Rifts, tel n'est pas le cas dans le reste du système solaire puisque ils/elles contrôlent une partie de la mégastation orbitale Yuro Station.

Dans RIFTS (et After the Bomb RPG), cinq mégastations orbitales se baladent entre la Terre des Rifts et la Lune: Freedom Station (la base "nord-américaine"), Laïka Station (la base "soviétique"), Outcast Station (la base apatride, un repaire de forbans et de parias), Graveyard Station (l'ancienne base sino-japonaise, en ruines et abandonnée) et, enfin, Yuro Station. Avec cinq mégastations en orbite autour de la Terre, je me plais à penser que chacune d'entre elles est située sur un Point de Lagrange.

Yuro Station a été fondée par l'Union Européenne (ou la CEE, RIFTS étant un jeu assez vieillot...). C'est une entité fédérale puisque les différentes ailes de la mégastation sont contrôlées par les anciens pays membres de l'UE. Il y a une aile allemande, une aile espagnole, une aile britannique (no Brexit!), une aile italienne, une aile scandinave... Et une aile française. Ce sont les Français les plus influents grâce à leur mainmise sur la flotte, la diplomatie et les échanges marchands (cocorico).

Et on arrive enfin à la nouvelle Légion étrangère. Imaginons que les autorités de l'aile française de Yuro Station aient créé un corps armé se réclamant de l'ancienne Légion! Officiellement, Yuro Station dispose de ses propres forces armées, une organisation fédérale responsable devant les représentants des différentes ailes. Mais rien n'empêche chaque aile "nationale" d'avoir ses propres services de sécurité qui, sous couvert d'opérations de police, ont quand-même les atours d'unités militaires...

La Légion recrute dans tout le système solaire. Depuis Yuro Station jusqu'à Pluton. La plupart des recrues sont originaires des ailes "non-françaises" de Yuro Station. N'étant pas français, les légionnaires sont soumis à un entraînement et à une discipline particulièrement dures, afin d'obtenir la loyauté et l'obéissance nécessaires.

Si vous souhaitez mettre des Légionnaires de l'espace dans vos parties de RIFTS, la gamme regorge d'OCC militaires et de compétences spatiales. Jetez un coup d'œil à After the Bomb Book 6: Mutants in Orbit et à la sous-gamme Rifts Phase World. Tiens, voilà du boudin intersidéral.

 

Tag(s) : #RIFTS: VIGNETTE, #ORBIT, #VINCENT BEDU ART, #YURO STATION, #FRANCE, #RÉSISTANCE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :