Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Je contribue très rarement à Casus No (jamais). Exceptionnellement, j'ai posté ça ce matin:

En parcourant mon blog, il ne faut pas se mentir: les posts consacrés à l'univers sont dix fois plus nombreux que ceux consacrés aux règles.

Lorsque je me suis lancé dans RIFTS, je savais que les règles étaient... comment dire ça? Pourries? Pas vraiment pourries, plutôt bancales, bizarres, mal expliquées, mal rangées, peu claires, confuses, maladroites... Hum... Ok: elles sont pourries.

Mais j'ai essayé quand-même. Sur ma première campagne (inachevée à cause de ces foutues règles), j'ai mené en me servant des règles de RIFTS, telles quelles. J'en ai tiré deux conclusions: 1/ ça fonctionne 2/ c'est super lourd.

Aussi décrié soit-il, le Megaversal System de Palladium fonctionne vraiment. D'ailleurs je connais, via l'intertoile, une poignée de MJ francophones qui mènent à RIFTS avec les règles de RIFTS sans se prendre la tête comme moi. Et non seulement ça marche mais, en plus, ça a l'air de marcher plutôt bien. Et je ne m'attarde pas sur les milliers de MJ anglophones qui mènent à RIFTS avec les règles de RIFTS et pour qui ça roule. Mais pas pour moi.

La création de PJ est trop longue. Les combats sont trop longs. Le nombre de zéro dans la MDC des streumons est trop long. La recherche de la petite règle au milieu de pages mal agencées dans des chapitres chaotiques est vraiment beaucoup trop longue.

Donc j'ai arrêté d'essayer et j'ai commencé à chercher un autre système. Et là, j'ai découvert D&D. Plus précisément, on m'y a fait jouer. Que je suis tombé amoureux de l'Ancêtre et du d20? Non, pas vraiment, mais il faut savoir que le Megaversal System, qui date du début des années 80, est une (mauvaise) copie de l'Ancêtre. Là où le d20 a évolué dans tous les sens au fil des décennies (et explosé dans tous les sens avec l'OGL puis ses innombrables clones, rétro ou pas), le Megaversal est resté assez proche de sa version originelle du début des années 80. RIFTS est sorti en 1990. Quand Palladium Books a publié une version "Ultimate" en 2005, ils n'ont pas jugé utile de faire une nouvelle édition de règles. Ni même de les ranger, les expliquer ou les clarifier d'ailleurs...

Bref, j'ai découvert D&D. Ou plutôt Dungeon Crawl Classics puis Chroniques Oubliées Fantasy et, enfin, D&D5. Pour un MJ de trente ans, il était bien temps que je m'initie à l'Ancêtre et à ses avatars.

Surtout que j'aime bien.

Je ne suis pas très fan du PMT et certaines choses me chiffonnent dans les règles (il y a toujours quelque chose qui me chiffonne dans les règles...) mais j'apprécie la simplicité sous-jacente du système de base qui autorise toutes les expérimentations/déviations/altérations/évolutions.

Depuis ma découverte de D&D, j'ai laissé tomber les règles de RIFTS. Et je me suis mis à bricoler des règles maison en partant de l'Ancêtre. Une élaboration qui me procure beaucoup de plaisir mais qui patinait un peu depuis quelques mois. J'avais moins l'inspiration, ne sachant plus vraiment quelles règles étaient les plus adaptées aux parties de JDR que j'avais envie de mener.

Et là je viens de découvrir Le terrier du Grümph. Alors, certes, je connaissais déjà les illustrations (que j'apprécie beaucoup) du môssieur. Je connaissais aussi Mantel d'acier et DK2, ce dernier m'ayant servi pour piquer des idées pour mon RIFTS maison. Mais là, coup sur coup, je viens de me commander, et de lire!, Coureurs d'Orages, Donjon sans façon et Dragon de poche 2.

Choc. Révélation. Alléluia. Il est possible de faire du JDR avec des règles simples mais pas simplistes.

Non seulement, les règles de ces petits jeux m'ont enthousiasmé par leur côté fonctionnel ET épuré mais elles m'ont aussi montré une autre façon de mener (notamment l'Annexe 3 de Coureurs d'Orages). À 42 ans passés, je comprends enfin que ce sont les règles qui doivent s'adapter au MJ et au jeu, pas l'inverse. Il était temps...

Toujours traduit par Le Grümph, je me suis procuré Into the ODD (excellent, une ambiance de dingue et des règles d'une originalité rare) et je viens de passer commande pour Pits & Perils et Diceless Dungeon (de Raj Victoria et Aux seuils d'abysses très anciens aussi mais c'est pour le plaisir). Je ne devrais pas tarder à partir en quête de Tranchons & Traquons aussi. Et si quelqu'un sait où je peux trouver Oltrée! ???

Je vais continuer de mener dans l'univers de RIFTS car c'est encore le multi-genres que je préfère et, dans la catégorie, RIFTS permet énormément de choses. Mais en ce qui concerne les règles, fini de me prendre la tête: je crois que j'ai trouvé le style de mécanique ludique qui me botte.

Si ça vous fait réagir, ne répondez pas sur le blog mais sur le forum. En espérant que ça vous fasse réagir...

Tag(s) : #COLLECTION JDR, #VRAC, #RIFTS: RÈGLES MAISON, #OLD SCHOOL RIFTS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :