Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Illustration pour Infinity The Game. Auteur inconnu.

Je reprends juste un petit point de background déjà évoqué précédemment. Une grande partie des humains des Trois Galaxies sont anglophones (Rifts Dimension Book 2: Phase World). Pourquoi? Parce que C.J. Carrela et Kevin Siembieda n'avaient pas envie de s'emmerder avec de bêtes histoires de langage et se sont dits que, en faisant de l'anglais l'une des langues véhiculaires des Trois Galaxies, des PJ venus de l'Amérique du nord de la Terre des Rifts ne seraient pas trop dépaysés. Une fois de plus, on se retrouve avec un élément contextuel un peu moisi qui, si on l'exploite bien, peut donner de la matière à l'univers de jeu.

J'ai déjà exposé que, dans mon RIFTS à moi, une grande partie des humains tri-galactiques sont les descendants d'un gigantesque convoi spatial de plusieurs (dizaines de) milliards de colons nord-américains, égarés dans une tempête magique qui les a amenés dans les Trois Galaxies. Le monde d'origine de ces colons est donc une Terre parallèle, située dans un autre espace-temps que celui de la Terre des Rifts. Une Terre parallèle où le Grand Cataclysme n'a jamais eu lieu et où l'humanité s'est répandue à travers les étoiles. Ceci dit, dans mon setting de RIFTS, l'humanité a aussi tendance à se répandre, malgré l'adversité (rubrique ici).

Illustration de Goeffroy Thoorens.

L'anglais parlé par les humains tri-galactiques est fort semblable à l'anglais contemporain. Avec l'expansion spatiale, dans la Voie lactée puis dans les Trois Galaxies, les humains anglophones se sont servis de l'anglais "archaïque" (l'anglais moderne donc) comme lingua franca. La dispersion des communautés humaines issues de l'Anglosphère a amené ces mêmes communautés à privilégier la forme linguistique qui précède cette dispersion à travers les étoiles puis les Dimensions. Les évolutions linguistiques locales le sont restées, locales.

Ma source d'inspiration, pour ces colons anglophones, est à rechercher du côté de 2300 AD, un vieux jeu de rôle US datant des années 80 qui a connu plusieurs éditions, la plus récente étant celle publiée par Mongoose. Dans cette dernière, 2300 AD est une simple sous-gamme à Traveller. Retenez "source d'inspiration": je ne veux en aucun cas relier le background de 2300 AD à celui de RIFTS, ces deux jeux se suffisant très bien à eux-mêmes.

J'ai dit que les humains tri-galactiques avaient des origines américaines mais on peut tout à fait leur en prêter d'autres: Royaume-Uni, Australie, Afrique du Sud... D'ailleurs, dans 2300 AD, le Royaume-Uni et l'Australie sont des puissances spatiales avec leurs colonies extra-sidérales. Ça a peu d'importance en définitive: les humains des Trois Galaxies ont oublié leurs origines terriennes. En dehors de la langue et de la mesure conventionnelle du temps (année bissextile tous les 4 ans, années de 365 jours de 24 heures de 60 minutes de 60 secondes), le souvenir de la Terre s'est transformé en mythe lointain et nébuleux. D'ailleurs, ils ne savent même pas que leur langue est de l'anglais. Ils désignent ce dernier comme "The Language", "The Human Language", "The Talk" ou, de plus en plus fréquemment, "Com Four".

Illustration de Geoffroy Thoorens.

Tous les humains des Trois Galaxies n'ont pas ces origines terrienne ET anglophone. Nombre d'entre eux viennent d'autres Dimensions et n'ont aucun lien avec l'anglais, ni même avec la Terre. Et parmi les humains tri-galactiques originaires de la Terre, beaucoup ont abandonné le Com Quatre pour d'autres langues.

Les sujets humains de l'Empire Trans-galactique lui préfèrent le Com Un et  le Com Six. Les élites humaines impériales favorisent la langue kreeghor et, plus rarement, le Com Cinq. Les rebelles du Conseil Mondial Libre utilisent le Com Un et le Com Six.  Les citoyens humains des Mondes Unis de Warlock privilégient eux aussi le Com Un et le Com Six. Cependant l'usage du draconique est largement répandu comme langue véhiculaire des MUW. Et, dans une moindre mesure, le guildertunguml, la langue des Nains des Guildes. Dans les domaines splugorths, en plus du Com Un et du Com Six, c'est le demongogian et le draconique qui sont le plus utilisés.

Un lecteur un minimum attentif aura retenu que, au sein des Trois Galaxies, ce sont le Com Un et le Com Six les langues principales. En définitive, le Com Quatre (l'anglais donc) est surtout la langue des citoyens humains du Consortium des Mondes Civilisés. Les colons anglo-saxons, transportés contre leur gré dans les Trois Galaxies il y a des éons de ça, sont à l'origine de la fondation du Consortium. Ils ont conservé leur langue d'origine et en ont fait la première langue du Consortium. Ce dernier étant la fédération tri-galactique la plus puissante, c'est ainsi que l'anglais est devenu le Com Quatre, l'une des langues internationales d'importance des Trois Galaxies.

Depuis Splynn (Rifts World Book 2: Atlantis et Rifts World Book 21: Splynn Dimensional Market), Tolkeen (la série des Rifts Coalitions Wars: Siege on Tolkeen), Stormspire (Rifts World Book 16: Federation of Magic) ou Lazlo (Rifts World Book 20: Canada), il est facile de rejoindre Centre. D'ailleurs, en dehors d'Atlantis, la plupart des Portes reliant la Terre des Rifts aux Trois Galaxies sont situées en Amérique du nord, en terre anglophone. Les voyageurs de la Terre des Rifts ayant une quelconque connaissance de l'anglais sont toujours surpris d'entendre des échanges dans la langue de Shakespeare dans les couloirs de Centre. Les natifs des Trois Galaxies le sont tout autant lorsqu'ils entendent des Terriens s'exprimer dans cette langue. Et il ne tardera guère qu'un érudit du Consortium s'intéresse au fait que, en plus d'être parlé sur la Terre des Rifts, le Com Quatre y soit né.

Illustration de Geoffroy Thoorens.

 

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #DIMENSION, #TROIS GALAXIES, #COLLECTION JDR, #GEOFFROY THOORENS ART, #CONSORTIUM OF CIVILIZED WORLDS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :