Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Dans deux précédents posts (ici et ici), j'ai dit tout mon intérêt pour l'imagerie colorée de Fate/Grand Order. Les illustrations adolescentes réalisées pour l'univers de ce jeu vidéo m'ont amené à (ré)installer les figures mythiques de Scáthach Uanaind en Écosse et Jeanne d'Arc en France. Je vais continuer dans cette veine graphique: créer des personnages de RIFTS, des PNJ, à partir des illustrations des personnages de F/GO.

Aujourd'hui place à Attila, l'un des "Servants" de F/GO. Un personnage qui va être plus difficile à caser que Scáthach et Jeanne. L'apparence de jeunes femmes combattantes de ces dernières se raccordait assez aisément, d'un point de vue purement imaginaire, à leurs modèles mythique et historique. Rien de tel avec l'Attila de F/GO: l'apparence féminine et juvénile du personnage a peu à voir (rien?!) avec son modèle historique. Baste, RIFTS se déroule dans le futur. Libre à moi de me servir du design de l'Attila (de F/GO) pour représenter un personnage en lien avec l'imaginaire de l'Attila historique.

Dans un premier temps j'ai pensé donner l'apparence d'Attila (de F/GO) à une divinité mongole, celles-ci étant revenues, leurs Avatars du moins, sur la Terre des Rifts, comme la plupart des divinités polythéistes de l'Histoire humaine (Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse). Mais ça ne fonctionne pas, pour deux raisons. La première: la mythologie mongole est assez avare de déesses guerrières. La religion traditionnelle mongole était -- est toujours -- chamanique avant d'être déiste, même si il a existé un culte polythéiste vivant parmi les peuples nomades d'Asie centrale autrefois.

Seconde raison, et pas des moindres: les Huns d'Attila n'étaient pas des Mongols ou des proto-mongols. Rien ne le prouve en tous cas. On peut faire des Huns des adeptes du Tengrisme primitif mais rien ne justifie de les rattacher aux mythes propres aux Mongols d'hier et d'aujourd'hui. On oublie l'hypothèse de la Déesse mongole en petite culotte.

Car on sait peu de choses sur ces fameux Huns en définitive. Étaient-ils un peuple de langue turque? Finno-ougrienne? Mongole? Iranienne? Sino-tibétaine? Mystère. Cavaliers nomades sans tradition écrite, ils n'ont laissé aucun témoignage en propre. Ce sont les auteurs des Empires romains d'Orient et d'Occident, du IVème au VIème siècle, qui ont laissé des traces écrites les concernant. Et pas forcément pour en dire le plus grand bien... Les textes les décrivant physiquement sont un peu, beaucoup, caricaturaux. Je cite Wikipédia: "(...) des hommes trapus, de petite taille, avec une tête large, le cou épais et de larges épaules, le torse bombé et un tronc épais sur des jambes courtes. Leurs traits sont décrits comme mongoloïdes, avec leur teint brun, leur nez écrasé et l'absence de barbe." On se croirait dans un pulp des années 30.

L'archéologie est beaucoup plus nuancée. Les corps retrouvés et étudiés montrent un peuple à la physiologie variée, voire métissée. Ça fait sens si l'on considère que les Huns ont absorbé de nombreux peuples au cours de leur avancée vers l'Ouest: Germains, peuples nomades d'origines diverses... En épousant des princesses romaines, gothes, perses... les aristocrates huns ont du développer, au fil du temps, des traits plus représentatifs de la diversité de leur "empire". Je mets des guillemets à "empire" car celui-ci aura une existence assez brève et ne sera jamais organisé comme les grands empires urbains de l'Antiquité.

Je vous parle de l'apparence physique des Huns car j'ai une physiologie assez métissée à refourguer avec le personnage d'Attila (F/GO). J'ai dans l'idée que celle-ci, dans mon RIFTS à moi, était une Déesse mineure des Huns qui, ayant découvert l'Europe avec eux au IVème siècle, s'est attachée magiquement à notre continent, y est "restée", a disparu dans les limbes lors de la conversion au christianisme des populations d'Europe centrale puis est revenue, en pleine forme, après le Grand Cataclysme.

En 2386 après J.-C., Attila est donc une Déesse nomade installée depuis deux millénaires dans la plaine pannonienne. Attila n'est pas son vrai nom, elle l'a adopté en souvenir du conquérant. Elle s'est installée dans cette partie de l'Europe à dessein. La Hongrie a constitué pendant plusieurs siècles la base arrière des peuples barbares désireux d'aller piller, et plus si affinités, les contrées plus civilisées du sud et de l'ouest du continent. Par ordre d'apparition dans la grande plaine hongroise: les Celtes et les Scythes, les Ostrogoths, les Huns bien évidemment, les Gépides,  les Avars et les Lombards, les Slaves puis les Magyars eux-mêmes. Un vrai carrefour européen des peuples. Même les Mongols et les Ottomans sont passés par là pour tenter de conquérir le reste de l'Europe.

Installée en Hongrie, Attila, Déesse nomade, ne fait que perpétuer une longue tradition historique. Peu importe à quel panthéon elle est liée en définitive. C'est une vision très occidentale de vouloir caser chaque divinité dans une case précise. Dans l'Histoire humaine, les mythologies et les panthéons se sont montrés particulièrement mouvants, ouverts, changeants, cosmopolites... Le concept même de panthéon est surtout lié au genre, voire au JDR en particulier. Dans l'esprit, ma Déesse Attila est plus liée au mode de vie des anciens peuples qui ont conquis la contrée au fil du temps qu'à un groupe de divinités en particulier.

Techniquement, l'Attila de mon RIFTS à moi est une Godling R.C.C. (Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse). À la tête d'une troupe de héros, elle parcoure les plaines entre Alpes, Carpates et Balkans. En 2386, la région est surtout peuplée de monstres. Les communautés humaines et D-Bees sont peu nombreuses et éparses. L'Empire Gargouille revendique la contrée et les clans gargouilles locaux, nombreux, reconnaissent pour la plupart d'entre eux l'autorité de Zerstrum (Rifts World Book 5: TRIAX & The NGR et Rifts Sourcebook 3: Mindwerks).

Attila soutient-elle l'Empire? Lutte-t-elle contre les Gargouilles? Aucune idée. Tout ce que je sais c'est que j'aime bien le look d'Attila (F/GO) et qu'il me paraît bien adapté pour équiper une PNJ hongroise. D'ailleurs j'aurais bien aimé connaître les références utilisées par les artistes ayant conçu ce personnage. J'aime beaucoup les motifs géométriques de la tenue et des tatouages (une lien avec les Vrais Atlantes et leurs Tatouages magiques? Rifts World Book 2: Atlantis et Rifts dimension Book 15: Secrets of the Atlanteans). Ça donne un petit côté "ethnique" qui va bien avec le background "nomade" de notre combattante.

À noter qu'il existe un autre Servant "hongrois" pour F/GO: Élisabeth Báthory. Une fois encore, le personnage du jeu vidéo paraît assez éloigné de son modèle historique... Un prochain post?

Contrairement à mon habitude, je n'ai pas cité les auteurs des illustrations de ce post. Pour la simple et bonne raison que j'ignore leur identité. De par son succès, Fate/Grand Order voit les illustrations en lien avec le jeu se multiplier sur l'intertoile, notamment sur des sites asiatiques. Face à cette multitude de liens sans le moindre caractère latin, il devient très compliqué pour un petit blogueur français de retrouver les artistes à l'origine des illustrations. Désolé.

 

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #RIFTS: VIGNETTE, #EUROPE, #JEUX VIDÉO, #FAN SERVICE, #HONGRIE, #EMPIRE GARGOUILLE, #FATE, #PANTHEONS OF THE MEGAVERSE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :