Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

"L’Ars Goetia (du latin médiéval goetia, dérivant du grec ancien γοητεία / goēteia) est un grimoire du XVIIè siècle qui décrit par le détail 72 démons (repris pour l'essentiel de la Pseudomonarchia daemonum) ainsi que les rituels pour les invoquer. Il a été popularisé par l'édition des occultistes anglais Samuel Mathers et Aleister Crowley en 1904, sous le titre The Goetia: The Lesser Key of Solomon the King du premier traité du Lemegeton." [Source: Wikipédia]

Je vous en cause présentement pour les illustrations de Daniel Karamudin (ArtStation ici; DeviantArt ). Cet artiste s'est mis en tête d'illustrer les 72 démons de l'Ars Goetia. Un projet inachevé puisque, si le compte est juste, il n'en a peint "que" 19 au jour d'aujourd'hui. J'aime bien le travail de Daniel Karamudin, il a une patte assez classique mais certaines de ses illustrations me bottent carrément (je m'en suis déjà servi pour ce post). J'apprécie particulièrement ses sujets: l'Ars Goetia donc, le Râmâyana, le jeu vidéo Warframe, le JDR sur table Shattered, les Quatre Cavaliers de l'Apocalypse (un des thèmes de Rifts World Book 4: Africa)... Même ses super-héros Marvel me font de l'œil.

Prenons son projet d'Ars Goetia par exemple. J'ai découvert cet ouvrage -- Ars Goetia donc, que je ne lirai jamais -- avec les illustrations de cet artiste. Bien que féru d'Histoire, je ne savais pas que l'on avait rédigé des ouvrages pour invoquer des Démons! Ou alors j'avais oublié ce fait. Mais qui étaient les auteurs de ces ouvrages? Des aspirants au bûcher? Et qui imprimait ça? Quelqu'un en sait un peu plus?

Baste. Je voudrais vous parler des Démons . RIFTS en est archi-rempli. Ils partagent l'affiche des grands méchants avec les Entités Surnaturelles Extra-dimensionnelles . Nombre d'entre eux appartiennent aux Dimensions maléfiques de Hades (Rifts Dimension book 10: Hades - Pits of Hell) et Dyval (Rifts Dimension book 11: Dyval - Hell Unleashed). La faune malveillante de ces deux "Dimensions" (je mets des guillemets car, dans mon RIFTS à moi, chacune de ces Dimension en comprend en réalité plusieurs) est un mélange des différentes mythologies, monothéistes et polythéistes, et du genre. Par exemple, en Hades, vous allez trouver des Baal-rogs (un mix entre J.R.R. Tolkien et la mythologie phénicienne?), des Gargouilles (un thème architectural médiéval), des Goules (un mythe arabe), des Raksashas (perso je préfère l'orthographe "Rakshasa"; mythologie hindoue), des Vers géants de Taut (Dune?), des Djinns (mythe sémite), des Succubes (mythe chrétien)... Allez voir ce post! Dans la Dimension ennemie de Dyval, c'est le même mélange improbable: des Harpies (mythologie grecque), des "Fenrys" (mythologie nordique), des Gorgones (grecques encore), des Nagas (mythe hindou), des Faunes ou Satyres ("Nexus Deevils"; mythe romain ou grec)... Carl Gleba, l'auteur de Rifts Dimension book 10: Hades - Pits of Hell et Rifts Dimension book 11: Dyval - Hell Unleashed, et Kevin Siembieda avant lui n'ont pas cherché une quelconque cohérence entre la mythologie de RIFTS et ses sources traditionnelles. Leur bestiaire démoniaque est un vaste patchwork d'éléments disparates où la forme prime sur le fond.

Les Démons de l'Ars Goetia feraient un peu tâche au milieu de ce vaste gloubi boulga de mythologies diverses et variées. Nous avons là 19 Démons issus de la tradition occulte européenne de l'époque moderne. Ils ont une réalité historique, symbolique, religieuse, ésotérique, magique... Du sérieux donc, on est pas à Hollywood ma bonne dame! Mais je voudrais les introduire dans le background de RIFTS que je ne saurais pas où les mettre. RIFTS a déjà ses Dimensions et son bestiaire maléfiques: Hades, Dyval, Wormwood (Rifts Dimension Book One: Wormwood)... Je les case où mes 19 Démons (et les 53 autres qui attendent leur illustration)? Je les "installe" en Hades ou Dyval? Ailleurs? Je leur crée une Dimension à eux? Une de plus? Pour l'instant, je vais laisser le sujet mûrir mais j'aimerais bien, à l'avenir, établir des connexions plus solides entre le background de RIFTS, ses sources d'inspiration et les différentes traditions ésotériques et mythologiques. Une fois encore, il ne s'agit pas de faire du Nephilim mais de donner plus de substance aux créatures, magiques et surnaturelles, et aux Arts magiques de RIFTS.

Pour vous montrer où je veux en venir, je vous donne deux exemples avec Hades. Cette Dimension maléfique porte le nom du dieu grec des Enfers: Hadès. Pourquoi? Quel est le lien entre cette divinité hellène et le royaume maléfique de Rifts Dimension book 10: Hades - Pits of Hell? Ne cherchez pas: il n'y en a aucun. Kevin Siembieda et ses auteurs ne sont pas toujours très inspirés au moment de choisir des noms pour leurs lieux, personnages, monstres... J'ai l'impression qu'ils ont choisi "Hades", comme nom pour la Dimension maléfique, pour son pouvoir vaguement évocateur... Et parce qu'ils n'avaient pas d'autre idée. Dans mon RIFTS à moi, je vais conserver ce nom, "Hades", mais il faudra que je trouve un lien avec le souverain des Enfers grecs. Autre exemple: les Djinns (mais j'aurais pu choisir les Harpies, les Goules, les Raksashas...). Que font ces créatures surnaturelles en Hades? Quel lien entre ce vieux mythe arabo-musulman (et sémite antérieurement) et la Dimension maléfique? Aucun. KS et son staff ont rempli Hades de créatures supposées maléfiques sans tenir compte du background "culturel" des dites créatures. Là encore, à charge pour moi d'établir une connexion contextuelle entre la Dimension et cette créature surnaturelle. Ce gros défaut de RIFTS (l'absence quasi-totale de respect pour ses sources d'inspiration) a au moins cet avantage de pousser les MJ, bricoleurs de background et/ou de règles, à établir leurs propres liens.

Bref, on développera tout ça une autre fois, quand ce sera plus clair, plus réfléchi, plus abouti. En attendant voici les 19 Démons de l'Ars Goetia de Daniel Kamarudin. Je vous ai mis les liens entre les illustrations et les articles Wikipédia afférents. Les joueurs de INS/MV ne seront pas dépaysés. Les esprits avertis noteront que Daniel Kamarudin n'a, lui non plus, pas toujours respecté ses sources à la lettre dans ses peintures.

 

Andromalius

 

Andrealphus

 

Flauros

 

Ose

 

Amy

 

Orias

 

Amdusias

 

Andras

 

Bélial

 

Dantalion

 

Decarabia

 

Gremory

 

Kimaris

 

Murmur

 

Orobas

 

Seere

 

Valac

 

Vapula

 

Zagan

 

Tag(s) : #RIFTS: VIGNETTE, #BOOK OF MAGIC, #DARK CONVERSIONS, #DANIEL KAMARUDIN ART, #HADES, #DYVAL
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :