Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Games Workshop vient de ressortir l'un de ses jeux emblématiques, Necromunda!, sous un nouveau blaze: Necromunda: Underhive. Et c'est cool.

Loin sous les cités-ruches polluées cauchemardesques de Necromunda, dans les tunnels obscurs et sinueux du sous-monde, des gangs rivaux se battent jusqu'au bout pour la puissance personnelle, la survie et l'honneur de leur Maison. Conçu pour deux joueurs, Necromunda: Underhive est un jeu de tactique, d'habileté et d'absence complète de pitié, dans le cadre du monde-ruche emblématique de Necromunda. Les joueurs choisissent un des deux gangs inclus dans la boîte, avant de livrer des escarmouches brutales sur le plateau de jeu en tirant parti de tout ce qu'ils peuvent – se tapir derrière les barricades pour échapper aux rafales avant de surgir pour riposter, poser et déjouer des pièges, mettre à profit les couloirs décrépits du sous-monde pour frapper par surprise avant de se replier dans le noir. La survie dans le sous-monde est une affaire rude et désespérée, car la violence est souvent le seul recours.

Les deux gangs sont constitués des armoires à glace de la Maison Goliath et des amazones de la Maison Escher. Les gangsters qui se battent pour la maison Goliath sont des brutes massives, des montagnes de muscles et de violence prête à se déchaîner. Bien plus forts que des hommes normaux, ils en font étalage à tout propos et on ne peut guère ignorer l'air brutal que les Goliaths affichent comme une seconde nature. (...) La maison Escher est unique parmi les grandes maisons de Necromunda, en ceci que ses gangs sont exclusivement féminins. Expertes en pharmacologie et chimie appliquées, les Escher peuvent manquer de force physique, mais elles compensent largement cela par leur vitesse, leur habileté et leur chic psychotique. [Source, en italiques: Games Workshop]

Il m'arrive des choses étranges depuis quelques temps. J'ai grave envie de jouer à Necromunda: Underhive. "Étrange" car je ne joue pas aux jeux de baston avec figurines, ce qui ne m'empêche pas d'en parler à l'occasion. "Étrange" car je connais l'univers de Necromunda depuis la sortie de la première édition, il y a trois siècles, et ça ne m'avait jamais attiré jusqu'ici.

J'ai une explication assez simple à cette envie soudaine de pousser des figs' de punk post-apo: les illustrations de la nouvelle édition qui tabassent méchamment. Des illustrations pour lesquelles j'aurais bien aimé vous donner les auteurs mais, fort malheureusement, je ne trouve pas les références sur l'intertoile. Dommage. Si quelqu'un sait...

Que je n'ai qu'à regarder les crédits dans le livret de Necromunda: Underhive? Sûr, mais je n'ai pas la boîte! Pour y jouer, il me manque 1/ le jeu 2/ des joueurs 3/ le temps. Donc... Mais je voulais surtout vous causer de Necromunda pour son univers. Et ce que je peux en faire pour RIFTS. Des gangs d'humains augmentés en train de se tataner sévère dans les sous-sols d'acier d'une cité gigantesque? Je déflore le sujet immédiatement: les niveaux inférieurs des cités-ruches de Necromunda collent pile poil à l'ambiance que je souhaite, pour partie, dans les niveaux inférieurs des cités-forteresses de la Coalition. Le parallèle entre les deux settings me paraît super inspirant. D'ailleurs, je suis super inspiré!

Les villes de la Coalition se divisent en deux parties. Au centre: la Forteresse, une pyramide d'acier CMDg de plusieurs centaines de mètres de haut, où vivent les citoyens de la Coalition. À la périphérie: les 'Burbs, un paysage urbain très disparate (bidonvilles, usines, zones pavillonaires, blocks-arcologies, gratte-ciels...), accueillent les sujets de la Coalition, humains, Mutants et D-Bees. Ceux-ci ont peu de droits -- les D-Bees n'en ont aucun et peuvent être abattus à vue -- et beaucoup de devoirs. Dans la gamme officielle, les mégacités coalisées n'ont pas vraiment de populations installées dans leurs sous-sols. Ce que l'on appelle "les niveaux inférieurs" sont les premiers étages des cités-forteresses (Rifts Ultimate Edition et la série des Rifts Adventure Sourcebook: Chi-Town 'Burbs). Dans mon RIFTS à moi, ces mêmes cités-forteresses s'enfoncent profondément sous terre. Et on y trouve du monde.

Le statut de citoyen ne garantit pas un niveau de vie décent. Des dizaines de millions d'humains vivent et survivent dans les niveaux inférieurs de la cité-forteresse de Chi-Town dans une misère crasse. Les niveaux inférieurs sont ceux en dessous de la surface. Les cités-forteresses s'étendent sous plusieurs centaines de mètres sous terre, plusieurs kilomètres pour celle de Chi-Town! Plus vous êtes pauvre, plus vous descendez dans les niveaux. Plus vous êtes riche (ou influent), plus vous montez. La pointe de la pyramide de Chi-Town accueille les appartements de l'Empereur. Les derniers niveaux voient s'affronter les gangs humains les plus sauvages de la Terre des Rifts.

Ils se battent pour le contrôle des différents trafics: armes, armures et munitions, drogues, documents interdits, bionique et cybernétique, augmentations illégales... Ce qui les met en lien avec les cinq organisations criminelles du Blak Market (Rifts Black Market). La plupart des gangs humains des niveaux inférieurs des cités-forteresses de Chi-Town, New Waukegan, New Chillicothe, et, dans une moindre mesure, Iron Heart et Lone Star City, sont affiliés, de près ou de loin, au Chicago Network, la première organisation criminelle d'Amérique du nord, particulièrement présente, et dominante, sur le territoire des États Coalisés. Ce qui n'empêche pas quelques gangs de faire du business, voire parfois d'être totalement inféodés, à Bandito Arms, la Main Immatérielle, El Oculta ou au Marché Noir. Certains gangs ont même des partenaires, voire des maîtres, encore plus sinistres: Atlantis (Rifts World Book 2: Atlantis et Rifts World Book 21: Splynn Dimensional Market), Hades (Rifts Dimension Book 10: Hades - Pits of Hell), Dyval (Rifts Dimension Book 11: Dyval - Hell Unleashed), Naruni Enterprises (Rifts Mercenaries, Rifts Dimension Book 2: Phase World et Rifts Dimension Book 8: Naruni Wave Two)...

Aussi barbares soient-ils, les gangs sont composés de citoyens humains de la Coalition. Avec tous les préjugés que cela implique concernant les D-Bees, les créatures magiques et surnaturelles, la Magie... En conséquence, tous les gangs auront tendance à s'unir pour exterminer ceux accusés de "corruption". Si il s'avère qu'un gang deale avec El Oculta, les autres font en sorte de l'anéantir ("Vampires!"). Si il s'avère qu'un gang deale avec la Main Immatérielle, les autres font en sorte de l'annihiler ("Sorciers!"). Les gangs en affaire avec Bandito Arms ("Ploucs de l'Ouest!") ou le Marché Noir ("Rebelles!") ne sont pas détruits mais voient leur réputation méchamment entamée. Les Mutants, humains et animaux, ne sont pas acceptés dans les gangs. C'est l'une des raisons qui font que la Coalition tolèrent les gangs: ceux-ci ne tolèrent pas les "ennemis" de la Coalition.

Les gans "d'en-bas" ne se battent pas que pour les Crédits. Il y a aussi des questions de territoire, d'honneur, de réputation... Et d'appétence pour la baston ultra-violente. Les derniers niveaux sont une zone de non-droit absolu. Les services de sécurité sont bien présents avec quelques agents infiltrés mais aucun uniforme ne s'y promène. Car il y a une chose que les gangs détestent plus que les D-Bees et les magiciens, ce sont les autorités! Seules les zones stratégiques, comme les centrales géothermiques, sont gardées et protégées.

Pour remplir les rangs des gangs d'en-bas, les O.C.C. adaptées ne manquent pas: Pack Rat (Rifts Bionics), Wannabe Juicer (Rifts World Book 10: Juicer Uprising), Headhunter (Rifts Ultimate Edition)... Mais je suis d'avis de créer des classes de perso spécifiques, qui collent aux illustrations de Necromunda. Avec quelques augmentations sympas pour en faire des bêtes de guerre. Au choix: bionique / cybernétique, JAEP (Juicer Augmentation Enhancemnt Program), MOM (Mind Over Matter), drogues de combat...

C'est tout l'univers de Necromunda qui est susceptible de servir de source d'inspiration pour les derniers niveaux des cités-forteresses. Les "Goliaths" de Necromunda deviennent des Titan Juicers (rien qu'à leur coupe de cheveux, on voit bien qu'il s'agit de Juicers... Rifts World Book 10: Juicer Uprising); les "Van Saar" des Opérateurs (Rifts Ultimate Edition); les "Cawdor" et le "Cult of the Emperor's Redemption" se transforment en Culte du Jour du jugement dernier ("Doomsday Cults; Rifts Sourcebook 2: The Mechanoids) qui vénère l'Empereur, le prenant pour une divinité; les "Enforcers" sont une unité spéciale de l'ISS (Rifts World Book 11: Coalition War Campaign); les "Scavvies" sont des Mutants particulièrement moches; les "Spyre Hunters" sont des membres de l'élite des niveaux supérieurs qui viennent "chasser"; les Ratskins peuvent être, au choix, des Ratlings (Rifts Conversion Book One), des Mutants (Rifts World Book 13: Lone Star) ou des Ratanoids (Rifts Dimension book 5: Anvil Galaxy); les "Pit Slaves" seront pas mal en Cyborgs ou Demi-cyborgs... Il faut juste changer les noms et la peinture. Encore mieux: les figurines de Necromunda, toutes versions confondues, peuvent servir pour ce cadre de jeu.

Rien que l'idée de flics de l'ISS, à la Judge Dredd, se tannant avec des gangs "necromundesques" dans les bas-fonds de Chi-Town, je frétille je frétille. Tiens, "bas-fonds", ça pourrait être pas mal pour désigner les derniers niveaux des cités-forteresses coalisées, en VF.

 

 

 

 

 

 

Tag(s) : #FIGURINES, #COALITION, #CHI-TOWN BURBS, #AMÉRIQUES, #JOHN BLANCHE ART, #MARK GIBBONS ART, #WAYNE ENGLAND ART, #WARHAMMER
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :