Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ah les sales bêtes! Les singes-rats sont originaires d'une île au sud-ouest de Sumatra. C'est une espèce hybride issue du croisement improbable entre "une espèce locale de singes violés par des rats, porteurs du germe de la peste, débarqués de navires esclavagistes". Ça vend du rêve.

Les natifs de l'île, une ethnie Négrito apparentée aux Andamanais, se servaient des singes-rats pour leurs pratiques de "magie noire". L'espèce a dû disparaître sous les flots lorsque les méga-tsunamis engendrés par le Grand Cataclysme ont submergé l'île en 2098. Enfin, "aurait dû disparaître" car, en 1957, un spécimen a été vendu au zoo de Wellington. Un spécimen au caractère de merde: violent, méchant, totalement sociopathe. Plus tard, 1992, c'est un couple de singes-rats qui a été vendu, à nouveau, au zoo de Wellington. Avec le même caractère, à croire que c'est propre à cette espèce. Le couple s'est assez bien acclimaté à la vie au zoo, puisque l'espèce s'est perpétuée en captivité jusqu'au Grand Cataclysme.

Fort malheureusement, les singes-rats n'ont pas disparu lorsque les vagues géantes ont submergé Wellington. Pire: ils se sont échappés. Cela fait maintenant près de trois siècles qu'une petite population de singes-rats prospère dans les anciens égouts de la ville. Le gouvernement tente, depuis plusieurs décennies de s'en débarrasser mais en vain. Bon, il y a du positif là-dedans car les singes-rats bouffent les rats et autres nuisibles de la cité. Ils ont même éliminé quelques espèces extra-dimensionnelles qui n'étaient pas les bienvenues. Mais le négatif reste conséquent: les singes-rats s'attaquent aussi aux chiens, aux chats et même aux enfants. Et ce n'est pas le pire.

La morsure d'un singe-rat transforme en zombie, en zombie contagieux (par morsure ou griffure, évidemment)! Ça met plusieurs jours, ça modifie le comportement de manière assez radicale, c'est indolore, et c'est surtout incurable. Du moins avec les moyens (arcaniques et scientifiques) limités des services sanitaires de la petite communauté humaine de Wellington.

Régulièrement, un citoyen se fait mordre par un singe-rat. Il est de notoriété publique que les forces de l'ordre de la ville éliminent les "infectés" afin d'éviter la propagation de l'épidémie. Par "éliminent", il faut comprendre "pendent": les infectés sont pendus haut et court dans la plus stricte intimité et leur corps est incinéré dans la minute qui suit. En conséquence, les "mordus" ne sont pas très chauds pour se signaler aux autorités... Souvent, ils cachent leur infection, avec l'aide de leurs proches, et  cherchent -- en vain -- un moyen de se soigner. Ça se termine quasi-systématiquement par une petite épidémie de zombification que l'armée s'empresse de juguler. Il existe d'ailleurs une unité spécialisée dans l'endiguement de ces micro-épidémies. Il existe une autre unité spécialisée, des "ratiers", qui traquent les singes-rats dans les égouts et les ruines immergées de Wellington. Un métier dangereux, très dangereux. Les singes-rats savent ouvrir une armure corporelle...

Il existe un seuil de contamination à partir duquel l'épidémie ne pourrait plus être contenue et c'est une des hantises du pouvoir en place. En dépit des risques, un singe-rat capturé a été réintroduit au nouveau zoo de Wellington. Dans une cage CMDg bien sûr.

Pour tout ce qui concerne les zombies et RIFTS, je vous renvoie à Dead Reign RPG et à sa gamme, pleine de zombies mutants CDg. Rifts Chaos Earth Resurrection peut servir aussi, y a plein de zombies mutants CMDg. Après c'est simple de transformer un zombie CDg en zombie CMDg: il suffit de changer la CDg en CMDg, genre 30 CDg deviennent 30 CMDg... Trop facile.

 

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #BESTIAIRE, #OCÉANIE, #NOUVELLE-ZÉLANDE, #CINÉMA
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :