Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Pays de l'Hiver accueille de nombreux peuples intelligents. On peut les diviser en deux catégories: les alliés du Père Noël et les autres. Les alliés du Père Noël servent le grand dessein du barbu à la hotte: protéger les enfants de la Terre des Rifts. Les autres ont conservé leur mode de vie traditionnel et se tiennent à distance de Uusi-Rovaniemi. Certains sont même hostiles, voire carrément dangereux.

 

Les Hommes-sapins sont les plus vieux habitants connus du Pays de l'Hiver. Ils étaient déjà là bien avant l'arrivée des Elfes. Ils étaient là avant même le Peuple Renne et le Petit Peuple. À ce que l'on raconte, ce sont les enfants de l'Arbre Millénaire de Uusi-Rovaniemi. Eux-mêmes restent assez silencieux sur le sujet. il faut dire qu'ils ne sont pas particulièrement bavards. Ils peuvent passer des mois, voire des années, sans parler ni même bouger. Autant dire qu'ils ne font pas forcément des compagnons très agréables et que les autres peuples les évitent. Par peur de mourir d'ennui.

Pourtant c'est un peuple bienveillant. Ils ne veulent de mal à personne et acceptent tout le monde, tant que ceux-ci respectent certaines règles élémentaires comme, par exemple, ne pas tailler dans la forêt à grands coups de haches. Malheureusement, leur sérénité légendaire est mise à mal par l'arrivée de nombreux peuples (Hommes-ours, Nains, Humains, Gobelins) qui ont le coup de hache facile... Si ça ne tenait qu'à eux, les Hommes-sapins auraient balayé les nouveaux venus mais tel n'est pas l'avis de l'Arbre Millénaire. Celui-ci soutient le Père Noël et ses projets. En conséquence, les Hommes-sapins font contre mauvaise fortune bon cœur et ont concédé aux habitants de Uusi-Rovaniemi quelques parcelles de forêt à exploiter raisonnablement.

On raconte que les Hommes-sapins ne sont pas tous des gros gentils. Qu'il y a parmi eux quelques brebis galeuses qui ont été corrompues par la même entité qui a provoqué la déchéance des Rennes-garous...

 

Les Jouets sont peut-être les habitants les plus surprenants du Pays de l'Hiver. Ce sont des artefacts techno-magiques issus des chaines de production de la Manufacture du Père Noël à Uusi-Rovaniemi. Si certains sont de bêtes machines (magiques) totalement démunies de libre-arbitre, d'autres sont des êtres conscients capables de sentiments, de curiosité, d'initiative...

Dès que les missions qu'il leur confie sont d'importance -- et elles le sont souvent -- le Père Noël préfère prêter aux Jouets une âme authentique plutôt qu'avoir un robot techno-magique dépendant de sa seule programmation. Il considère que les êtres disposant d'une volonté propre sont plus efficaces, ce en quoi il n'a pas forcément tort. Et puis le Père Noël aime tellement ses Jouets qu'il préfère les savoir libres et pensants.

Résultat: Uusi-Rovaniemi est pleine de robots, constructs, véhicules de petite taille, peluches, poupées, doudous, figurines... Qui pensent, causent, vivent et désirent. Les Jouets ont fini par former une partie conséquente de la population de la petite ville. Il y a même "des déserteurs" qui décident de prendre le large et d'aller découvrir le Méga-univers. Ceux-ci n'oublient jamais leurs origines et, partout où ils vont, ils chercheront à venir en aide et à protéger les enfants.

 

Les humains sont parmi les derniers arrivés au Pays de l'Hiver. Il n'y en avait aucun avant que le Père Noël n'y accueille ses premiers petits réfugiés, après le Grand Cataclysme. Année après année, d'autres enfants sont arrivés. Les premiers ont été pris en charge par le Petit Peuple de Noël. Après une décennie, les enfants devenus grands ont pu s'occuper des plus petits, aidés des Gnomes et des Lutins.

Des couples se sont formés, des enfants humains sont nés au Pays de l'Hiver. Près de trois siècles après la fondation de Uusi-Rovaniemi, plusieurs dizaines de milliers d'humains vivent au Pays de l'Hiver. L'ancien orphelinat accueille désormais les ouvriers gnomes et lutins de la Manufacture. Les orphelins emmenés depuis la Terre des Rifts sont désormais accueillis au sein des familles humaines.

Les humains de Uusi-Rovaniemi sont bâtisseurs, chasseurs, bûcherons, éleveurs, cultivateurs (dans les fermes hydroponiques), éducateurs... Beaucoup sont initiés aux Arts Magiques du Père Noël: Chants de Noël, Contes de Noël, Plats de Noël (Christmas Magical Cook O.C.C.!)... Beaucoup se rendent régulièrement sur la Terre des Rifts pour recueillir les enfants abandonnés et servir comme agents du Père Noël. Ce sont des missions dangereuses pour lesquelles le Père Noël sélectionne les femmes et les hommes les plus courageux et les plus débrouillards.

 

Les Elfes du Pays de l'Hiver sont, avec les Rennes-centaures, les habitants les plus nombreux de la Dimension. Ils appartiennent tous à un seul et même royaume, niché dans la Grande forêt blanche au sud de Uusi-Rovaniemi. Ils sont profondément liés à l'Arbre Millénaire qui, d'après leurs légendes, les aurait sauvés d'un ancien cataclysme dans leur Dimension d'origine.

D'après ces mêmes légendes, un Dieu allait arriver pour les guider dans une mission d'importance, dans l'avenir. Après plusieurs millénaires au Pays de l'hiver, les Elfes ont vu arriver le Père Noël. Celui-ci a été accueilli par l'Arbre Millénaire comme le Dieu de la prophétie aussi les Elfes se sont ralliés à lui sans rechigner.

Les Elfes sont peu nombreux à Uusi-Rovaniemi, hormis quelques druides attachés à l'Arbre Millénaire. Ils préfèrent les frondaisons de leur royaume forestier à l'agitation de la cité. Ils fournissent la petite ville en bois, nourriture, laine... Ce ne sont pas des dons mais des échanges: contre ces fournitures, les habitants de Uusi-Rovaniemi troquent des artefacts techno-magiques.

 

Les Nains du Pays de l'Hiver sont arrivés dans cette Dimension plus récemment que les Elfes: au cours du XXème siècle. ils sont originaires des Mondes Unis de Warlock (Rifts Dimension Book 5: Anvil Galaxy). Ils se sont retrouvés là suite au test, calamiteux, d'un nouvel artefact techno-magique. Ils n'ont jamais réussi à regagner les Trois Galaxies et se sont bâtis une Citadelle dans les montagnes à l'ouest du fjord.

L'arrivée du Père Noël leur a rendu l'espoir de quitter cette Dimension. En échange de leurs connaissances techno-magiques, le Père Noël proposait de les ramener chez eux. Les Nains, en plus d'enseigner au Père Noël leur savoir, se sont mis au travail et ont construit la Manufacture à jouets du Père Noël. Leur œuvre achevée -- alors que le Père Noël s'apprêtait à les rapatrier dans la Galaxie de l'Enclume--, la plus grande partie d'entre eux, une centaine d'individus, a décidé de rester au Pays de l'Hiver; et d'aider le Père Noël dans sa tâche.

Leur ancienne Citadelle est quasi-déserte, la plupart d'entre eux habitant dorénavant à Uusi-Rovaniemi. Ils sont les chefs d'atelier et les ingénieurs de la Manufacture.

 

Le Petit Peuple du Pays de l'Hiver comprend une multitude de races féeriques, natives de cette Dimension pour la plupart d'entre elles. Elles ont accueilli le Père Noël comme le messie. Le Pays de l'Hiver est une Dimension dangereuse, et pas seulement à cause de son climat. Le Père Noël a fourni au Petit Peuple un havre. En effet, les races féeriques de la Dimension ont de nombreux prédateurs, notamment les Gnomes et les Lutins qui voyaient quantité de leurs communautés disparaître mystérieusement les unes après les autres.

Uusi-Rovaniemi est devenu le foyer de nombre d'entre eux. Les Lutins et les Gnomes sont les ouvriers de la Manufacture à jouets. Sérieux et appliqués dans leur travail, ce sont eux qui fabriquent au quotidien les jouets du Père Noël, des jouets très particuliers... Les Gnomes sont rondouillards et barbus. Les Lutins sont maigrilloux et ont des traits taillés à la serpe. Tous sont hauts comme trois pommes.

 

Les Kankorans sont originaires du Monde de Palladium. Comme les Hommes-ours  (Rifts Conversion Book One), ils ont été riftés au Pays de l'Hiver lors du Grand Cataclysme. Ils habitaient auparavant dans un paisible village de l'Arrière-pays nordique (Palladium Fantasy RPG Book 13: Noerthern Hinterlands).

Ils se sont bien acclimatés à leur Dimension d'adoption mais, contrairement aux autres peuples "pacifiques", ils ne se sont pas ralliés au "grand-œuvre" du Père Noël. Ce qui ne les empêche pas d'entretenir d'excellentes relations avec les habitants de Uusi-Rovaniemi. D'excellentes relations marchandes en fait.

Ce sont des chasseurs. Ils fournissent les humains en viande, peaux et fourrures, celles qu'ils ont chassé eux-mêmes et celles qu'ils ont échangé avec les Hommes-ours. Ils sont de plus en plus intrigués par la technologie des habitants de Uusi-Rovaniemi. Certains ont commencé à acquérir du matériel, des outils, et à bricoler...

 

Les Hommes-ours des Glaces sont eux-aussi arrivés du Monde de Palladium. Au même moment que les Kankorans, lorsque le Grand Cataclysme qui ravageait la Terre des Rifts provoquait des tempêtes magiques partout dans le Méga-univers.

Avant de s'installer dans l'Arrière-pays nordique (Palladium Fantasy RPG Book 13: Noerthern Hinterlands), ils vivaient sur la banquise au nord de Bizantium (Palladium Fantasy RPG Book: Bizantium and the Northern Islands). Arrivés au Pays de l'Hiver, ils se sont installés sur la côte et la banquise au nord du grand fjord de Uusi-Rovaniemi.

Sans être des gros barbares asociaux, ce ne sont pas des tendres. Ils préfèrent ne pas se mêler des affaires des autres peuples et qu'on les laisse tranquilles. Ils vivent de chasse et de pêche et échangent peaux et fourrures contre des produits manufacturés avec les Kankorans. Ces derniers ont eux-mêmes échangé préalablement ces produits manufacturés à Uusi-Rovaniemi. Les Kankorans, et le Petit Peuple, sont parmi les rares êtres intelligents que les Hommes-ours tolèrent, voire même respectent.

Avec les humains, les relations sont autrement plus compliquées. Des habitants de Uusi-Rovaniemi, de plus en plus nombreux, s'aventurent le long de la côte nord et sur la banquise, à la recherche de peaux de phoques, cornes de narval, viande et graisse de baleines. Certains ont même édifié de petits avant-postes permanents au nord du fjord, pour servir de bases à leurs activités de pêche. Les Hommes-ours perçoivent ces communautés comme autant de menaces à leur mode de vie... Et risquent de se transformer sous peu en gros barbares asociaux pour de vrai!

 

Les Rennes de l'Hiver sont des créatures magiques intelligentes, suffisamment intelligentes pour ne pas être considérées comme de vulgaires animaux. Physiquement, ils ressemblent en tous points à des rennes ordinaires. En tuer un est jugé comme un crime grave par tous les peuples "civilisés" du Pays de l'Hiver. En manger un est considéré comme une abomination suprême! La plus grande crainte d'un chasseur est de confondre un Renne magique avec un renne ordinaire et de le tuer. Aussi de nombreux trappeurs préfèrent encore ne pas chasser les rennes -- pour éviter de commettre un impair --; et privilégier les cerfs, chevreuils, bœufs musqués, élans, sangliers...

Ces êtres sont capables de voler. Ils disposent aussi de quelques pouvoirs psioniques et magiques mineurs: télépathie, bio-régénération... Les humains et les Elfes s'en font régulièrement des compagnons et les montent. Les Rennes magiques sont mal à l'aise avec les Kankorans et les Hommes-ours et les évitent... Depuis presque trois siècles, les neuf Rennes de l'Hiver les plus puissants et les plus malins tirent le traîneau du Père Noël.

 

Les Rennes-centaures sont un peuple de chasseurs-cueilleurs natifs du Pays de l'Hiver. Comme les Hommes-ours, ce sont des animistes qui adorent les Esprits de la nature.

Ils chérissent leur liberté plus que tout et ne s'installent jamais bien longtemps à Uusi-Rovaniemi, à laquelle ils préfèrent les grands espaces. On les rencontre partout: sur la toundra, dans les forêts, sur les pentes des montagnes, le long de la banquise...

Avec les Elfes, c'est certainement le peuple le plus nombreux du Pays de l'Hiver. Les tribus se comptent par centaines, les clans par milliers. Ils ont un mode de vie assez semblable à celui des anciens peuples du cercle polaire arctique: les Samis, les Nénètses, les Sakhas...

On les considère comme des alliés du Père Noël car ils fournissent de nombreux produits à la communauté de Uusi-Roviemi: fruits secs, baies, gibier et poissons, cuirs, plantes médicinales... Sans eux, Uusi-Rovaniemi ne connaîtrait pas la même prospérité. En échange, ils troquent ces produits contre de l'artisanat. Leur religion leur interdit d'avoir des objets technologiques.

À noter que les Rennes-centaures sont des artisans exceptionnels pour fabriquer des arcs et des flèches, y compris, surtout, pour fabriquer des arcs et des flèches magiques. Et, de bien entendu, ce aussi sont des archers exceptionnels. Mais ils ne dédaignent pas les coups de bâton dans la face en cas de contact.

 

Il y a des Dieux et des Déesses au Pays de l'Hiver. Ils sont peu nombreux et la plupart sont juste de passage. Mais quelques uns vivent à demeure dans la Dimension. Ce sont des Dieux et des Déesses mineur-e-s, parfois des Demi-dieux ou des Héros. La plupart proviennent des panthéons nordique (Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse), sami, sibériens, inuit (Rifts World Book 20: Canada)... Des panthéons où on se les pèle sévère en fait.

Le Père Noël ne s'y est pas trompée et il s'est accoquiné avec une sémillante Déesse viking, une petite-fille d'Odin et Frigg, avec qui il file le parfait amour. Peu nombreux sont ceux qui connaissent son ancien nom, tous parlent de "la Mère Noël".

Le Père Noël -- un Dieu lui-aussi -- et la Mère Noël ont eu un grand nombre d'enfants, des Dieux et Déesses donc. La plupart vivent au Pays de l'Hiver où ils assistent leur père dans sa tâche. Quelques uns sont partis pour découvrir le Méga-univers. Tous sont attentifs à la cause des enfants et ne laisseront jamais un gosse souffrir inutilement.

 

Les Hommes-ours du Nord sont un véritable problème pour la communauté de Uusi-Rovaniemi. Contrairement aux Hommes-ours des Glaces qui vivent loin sur la banquise, les Hommes-ours du Nord -- qu'on appelle communément "les Bruns", par opposition aux "Blancs", les Hommes-ours des Glaces -- vivent dans le voisinage immédiat de la petite ville. Ils sont restés dans le coin où la tempête magique les a déposés. Contrairement aux Kankorans et aux Hommes-ours des Glaces, qui sont allés chercher des terres plus tranquilles où s'installer. Arrivés quelques années avant les premiers humains, les Bruns considèrent "qu'ils étaient là les premiers".

En conséquence, de jour en jour, les activités humaines empiètent de plus en plus sur les terres des Bruns. Et, comme ceux-ci ne sont pas les rois de la diplomatie, les incidents sont de plus en plus nombreux. Il n'y a pas encore eu de mort mais le sang a déjà coulé et les deux camps pensent que le conflit est inéluctable. Le Père Noël a d'autres préoccupations et se serait bien passé d'une guerre au Pays de l'Hiver mais, fort malheureusement, il n'a trouvé personne avec qui discuter. Les Bruns sont bourrus, têtus et, ne nous mentons pas, un peu cons. Et bien leur chef rassemble ces trois qualités. Mais en pire.

Les humains de Uusi-Rovaniemi gagneraient une éventuelle guerre contre les Bruns. Mais à quel prix...

 

Les humains de Uusi-Rovaniemi sont déjà en guerre contre les Rennes-garous. Mais ils ne le savent pas. Les Rennes de l'Hiver et les Rennes-centaures ont bien quelques contes et légendes sur leurs "frères" maléfiques mais les habitants de Uusi-Rovaniemi n'y ont pas prêté plus d'attention que ça. Ils ont tort.

Les Rennes-garous peuvent adopter la forme d'un renne commun, celle d'un humanoïde simiesque (entre le Néandertal et le troglodyte de The Descent) ou celle d'un homme-bête de trois mètres de haut (un Broo!). Il leur faut moins d'une minute pour se transformer.

Ils n'ont pas de forme attitrée, adoptant la plus adaptée aux circonstances: humanoïde pour fabriquer et manier des outils, animale pour aller vite, homme-bête pour chasser et tuer... Ce sont des carnassiers qui aiment traquer les humanoïdes et les rennes. Ils vénèrent des esprits maléfiques, les Fées Noires et les Witchlings (Rifts Sourcebook One). Et ils adorent faire souffrir leurs proies avant de les manger. Non: ils adorent faire souffrir leurs proies EN les mangeant!

Autrefois beaucoup plus nombreux, ils ont été exterminés, par les Rennes-centaures et les Elfes de l'Hiver, au cours d'une guerre sanglante, il y a plusieurs millénaires. Aujourd'hui subsistent quelques bandes qui se dissimulent dans les coins les plus reculés du Pays de l'hiver. Malheureusement, des colons de Uusi-Rovaniemi sont en train de s'installer dans ces coins reculés...

 

Sans être aussi dangereux que les Rennes-garous, les Gobelins de l'Hiver constituent néanmoins une vraie nuisance. Trop psychopathes pour échanger réellement avec les peuples plus civilisés, ils ont néanmoins évolué au contact de Uusi-Rovaniemi. Ils sont fascinés par les Jouets du Père Noël et la Techno-magie. Tellement fascinés que, régulièrement, ils ont volé des jouets pour les démonter et voir un peu comment ça fonctionnait tout ça. Ils ont même réussi à kidnapper des Techno-mages de Uusi-Rovaniemi, pour les interroger sur leur étrange savoir-faire! Des Techno-mages qui, profitant de la propension au chaos des Gobelins, ont réussi à s'échapper, tous.

Enfin presque tous. À l'insu du Père Noël et de ses alliés, les Gobelins de l'Hiver se sont emparés de l'ancienne Citadelle naine et de ses ateliers. La poignée de Nains chargés de la garder croupissent au fond d'une geôle au dernier niveau de la cité souterraine. Lorsque des visiteurs, Nains ou autres, se présentent à la Citadelle, ils sont accueillis par des jouets conçus par les Gobelins et ayant l'apparence des Nains incarcérés! Quels farceurs ces Gobs!

Autant dire que, en quelques décennies seulement, les Gobelins de l'Hiver ont atteint un niveau de connaissances techno-magiques plus que correct. Ils ont mélangé leurs anciennes Arcanes avec ce qu'ils ont appris des malheureux Nains kidnappés au fil des décennies. Normalement, les Nains ne parlent pas trop sous la torture. Mais les Gobelins ne les ont jamais torturés. Ils leur ont fait gober des champignons qui font rire... Et causer.

 

♫ Qui a eu cette idée folle - un jour d'inventer les Trolls? ♫ C'est - ce - sacré Saroumane! sacré Saroumaaaaaaane! ♫ Bon, ok, je sors.

Plus on s'éloigne du centre de la Dimension, et de Uusi-Rovaniemi, et plus on pénètre sur le territoire des Trolls. Originaires des Mondes d'Yggdrasil, les spécimens qui se sont installés au Pays de l'Hiver, il y a des éons de ça, font incontestablement partie des représentants les plus nuisibles de la race. Et des plus bêtes. Ce sont des brutes, violentes, hargneuses, malveillantes... Non, vraiment, les Trolls de l'Hiver n'ont pas grand chose pour eux. les Elfes et les Rennes-centaures leur font la guerre depuis des siècles et ont réussi à les repousser sur les marges du Pays.

En plus d'être parmi les plus malveillants, les Trolls de l'Hiver font aussi partie des plus grands. Les Trolls adultes atteignent facilement cinq ou six mètres. il ne fait pas bon en croiser un en maraude au fond de la forêt...

 

Mais les Trolls c'est de la rigolade à côté des Géants... Plusieurs Géants des glaces vivent dans les montagnes qui encerclent le Pays de l'Hiver. On les trouve bien au-delà des premières pentes. Ils vivent à des altitudes où la flore et la faune ne peuvent survivre, leurs domaines sont morts, froids, une désolation de pierre et de glace balayée par un blizzard permanent.

Comme les Trolls, ces Géants font partie des exemplaires les plus frustres et sauvages de la race. On pourrait presque croire que les Æsirs, les Vanirs et les Jötunns se servent du Pays de l'Hiver comme prison dimensionnelle pour les habitants les plus primitifs des Mondes d'Yggdrasil...

 

Toutes les Fées du Pays de l'Hiver ne sont pas de charmantes créatures insouciantes. Certaines sont dangereuses, très dangereuses. C'est le cas des Parrakas.

Ces Fées sont particulièrement grandes, pour des Fées, puisque la plupart ont la taille d'un homme adulte. Elles ont apparence humaine, celle d'un vieillard, nu et barbu. Seules quelques rougeoiements fugaces dans leurs yeux (quand ils repèrent une proie) peuvent trahir leur nature féerique. On ne leur connaît pas de femelles. Revêtus d'un costume adapté, on pourrait presque les confondre avec le Père Noël! Et on aurait tort car les Parrakas n'aiment PAS les enfants, humains et autres. Vraiment pas. Ils les chassent et ils les mangent. C'est à cause de ces sales bêtes, entre autres menaces, que les habitants de Uusi-Rovaniemi ne laissent pas leurs gamins jouer seuls dans la Grande Forêt.

En dehors de leurs tendances carnassières, ce sont des créatures assez apathiques. Elles errent dans la Grande Forêt, hagardes. Natives du Pays de l'hiver, le froid ne leur fait rien. Les premiers colons du Pays de l'Hiver s'y sont faits prendre, croyant avoir affaire à un vieil homme égaré et dans le besoin. Ils se sont vite aperçu de leur erreur car, à l'occasion, les Parrakas ne dédaignent pas la chair des adultes.

 

Les Naamioitus sont des Fées eux-aussi. Ils sont plus petits que les Parrakes. Mais ils sont tout aussi méchants, si ce n'est plus. Ils portent constamment un masque cornu en bois et il se raconte que, sous ce masque, ce sont des êtres d'une rare laideur.

Alors que les Parrakas sont assez placides, voire léthargiques (quand ils ne chassent pas), les Naamioitus sont des énervés. Gesticulants, ricanants, dansants... Ils ne s'immobilisent que lorsque leur maître paraît: Krampus. Ils obéissent à celui-ci en tout.

Ils ont quelques tanières souterraines de ci de là, des tanières qui se sont bien dépeuplées depuis que leur maître s'est trouvé un repaire dans une vallée gelée. Les Naamioitus creusent un vaste réseau troglodyte autour du dit repaire. Enfin... quand je dis "ils creusent", ils font surtout creuser les esclaves capturés parmi les autres peuples. Et quand un esclave n'est plus en état de travailler, ils le mangent. Des sales types.

 

Ce tour d'horizon ne serait pas complet sans mentionner les (très) nombreux animaux intelligents qui vivent au Pays de l'Hiver. Les Rennes sont les plus nombreux mais il y en a bien d'autres. Des loups, des écureuils, des élans, des hiboux, des corbeaux, des renards, des saumons, des épaulards...

Certains ont la parole, d'autres non. Certains disposent de pouvoirs magiques et/ou psioniques. Tous sont animistes et vénèrent les Esprits du Pays de l'Hiver. Ils regardent l'arrivée des humains de Uusi-Rovaniemi avec circonspection. Quelques uns, cependant, poussés par la curiosité se sont rapprochés des nouveaux arrivants et certains se sont même mis au service du Père Noël et de ses (bonnes) œuvres.

 

D'autres mythologies que la seule mythologie nordique peuvent fournir des habitants au Pays de l'Hiver. J'ai, pour beaucoup, repris ce qui est dit dans Rifts Santa Claus et The Rifter #0.

Je suis tenté, aussi, de mettre des rongeurs humanoïdes (ragondins, écureuils, castors, lièvres, porcs-épics, chiens de prairie... comme les Gouris de Nightprowler mais en plus sauvages et forestiers) et leurs ennemis, des mustélidés humanoïdes (blaireaux, gloutons, loutres, martres, visons, putois...)!

Elfes Noirs, Fées Noires, Witchlings (déjà cités plus haut avec les Rennes-garous; Rifts Sourcebook One), Loups-garous, Orcs... Et est-ce que je vous ai parlé des Bonhommes de Neige et des Yétis? Non? L'année prochaine peut-être.

 

Un dernier mot pour conclure, concernant les langues parlées par tous ces peuples. Il existe une langue véhiculaire à  la Dimension: la Langue de l'Hiver. Nul n'en connaît l'origine mais tout le monde la maîtrise.

Les Hommes-sapins disposent de leur propre langue, une langue où il faut quelques minutes -- et de nombreux silences -- pour dire un seul mot! Les Jouets et les humains parlent le Féerique (à force de côtoyer les Lutins et les Gnomes) et certains maîtrisent aussi l'Elfique (similaire au Draconique) et le Nain. Au quotidien, leur première langue est la Langue de l'Hiver. Les Elfes parlent l'Elfique entre eux et maîtrisent la plupart des autres langues "civilisées", y compris l'Æsir. Les Nains se parlent dans leur langue natale mais les plus vieux, ceux nés dans les Trois Galaxies, parlent aussi l'Elfique, le Com Un, le Com Quatre et le Com Six. Lutins, Gnomes et Naamioitus se servent en premier lieu du Féerique. Les Parrakas ne parlent pas, jamais. Les Kankorans et les Hommes-ours (Blancs et Bruns), en plus de leurs langues propres, connaissent -- et utilisent entre eux -- la langue commune du Monde de Palladium. Certains connaissent aussi le Wolfen. Les Rennes de l'Hiver, les Rennes-centaures et les Rennes-garous ont une langue maternelle en partage. Les Rennes-centaures la chantent quand les Rennes-garous la gargouillent. Les Rennes de l'Hiver communiquent par télépathie. Ces trois peuples utilisent la Langue de l'Hiver avec les autres peuples. Enfin les Æsirs, les Vanirs, les Géants et les Trolls maîtrisent la langue commune aux Mondes d'Yggdrasil, en plus de leur langue propre. Et, souvent, ils connaissent leurs langues respectives: les Géants et les Trolls connaissent l'Æsir et le Vanir tandis que les Dieux connaissent le Géant et le Troll.

Sur l'oreiller, le Père Noël et la Mère Noël se parlent en Æsir. Si si, je vous jure! À moins que ça ne soit en Finnois, je ne sais plus...

 

De nombreuses illustrations ne sont pas créditées. Si vous en connaissez les auteur-e-s, faites m'en part et je corrigerai.

 

Tag(s) : #DIMENSION, #CONVERSION ONE, #ALEX TORNBERG ART, #JOSUÉ MACIAS ART, #JAKUB ROZALSKI ART, #TYLER JACOBSON ART, #YGGDRASIL, #SANTA CLAUS, #WINTERLAND, #ANDREA DE DOMINICIS ART, #BESTIAIRE, #PANTHEONS OF THE MEGAVERSE, #RIFTS UNIVERS MAISON, #RIFTS: VIGNETTE
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :