Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Encore un scénario nippon. Encore un one-shot qui déborde! Ça nous fera deux ou trois parties au final, si on mène le scénario à son terme. Nous avons joué la première partie vendredi 27 octobre 2017. Nous devions être quatre mais, malheureusement, une joueuse s'est faite porter pâle et je me suis retrouvé avec deux joueurs seulement, chose assez rare. Mon nombre préféré de joueurs, comme MJ et comme joueur mais surtout comme MJ, c'est trois ou quatre (sans compter le MJ). Bon, on a fait à trois et ça l'a fait quand-même.

Un joueur m'avait demandé un pré-tiré de mago nippon, sans plus de précisions. Il s'est retrouvé avec un Demon Queller ("tueur de démon"), une "vieille" O.C.C. de Rifts World Book 8: Japan. Je dis "vieille" car, depuis, la gamme a produit de nouvelles classes de Demon Quellers -- révisées, actualisées, bonifiées, tout ce que vous voulez -- dans Rifts World Book 25: China Two - Heroes of the Celestial Court. Pourquoi j'ai récupéré une vielle O.C.C. pour mon joueur au lieu de lui en faire une toute belle toute neuve? Parce que j'avais peu de temps devant moi pour préparer la partie et qu'il m'était plus facile de faire un pré-tiré rapidement, avec la classe de perso de Demon Queller issue de Rifts World Book 8: Japan, qu'avec les belles O.C.C. chromées de Rifts World Book 25: China Two - Heroes of the Celestial Court. Tout simplement. Et ça n'empêchait en rien le joueur d'avoir un PJ plutôt costaud et intéressant à jouer. Le Demon Queller est un magicien mineur doublé d'un adepte des Arts Martiaux. Ses pouvoirs en font un personnage assez efficace contre les entités surnaturelles. C'est une classe de perso beaucoup plus branché Wuxia que Chanbara dans l'esprit et l'inspiration. Les Demon Quellers privilégient le Jian au Katana.

Le PJ a la tête de Song Kang-ho dans Thirst, ceci est mon sang. Et la fonction puisque c'est un prêtre. Plus précisément, c'est l'aumônier du Pénitentier N°4 situé sur une petite île du Pacifique, une petite île où la République du Japon relègue ses criminels les plus dangereux. Cette île s'appelle Iōtō mais, très rapidement, mes joueurs découvrent qu'elle a un autre nom: Iwo Jima (le titre de ce post). J'ai donné au PJ le nom du personnage joué par Song Kang-ho dans Thirst, ceci est mon sang: Sang-Hyeon.

Mon second joueur interprétait Kur-Kura dans Legacy of Fire et Shotaro, l'ado biker, dans Rumble in the Night. Shotaro avait fini le one-shot à Hiroshima à l'article de la mort et mon joueur a, de toute façon, demandé à rejouer Kur-Kura, son petit robot domestique. Une sorte de droïde de protocole...

Bon, il m'a fallu trouver une explication à la présence de Kur-Kura sur Iwo Jima après ses dernières aventures en Arabie: des japonais de la République l'ont "acheté" et ramené au Japon dans leurs bagages, grosso modo. Je vous épargne les détails. Kur-Kura se retrouve employé par l'administration pénitentiaire sur Iwo Jima. Kur-Kura n'est pas un personnage très puissant (hormis ses 460 CMDg cumulés) mais il dispose d'un petit coffre ventral où -- la magie du JDR... -- il a toujours l'objet dont il a besoin.

Au début de l'aventure, Sang-Hyeon, l'aumônier, et Kur-Kura, le robot domestique, ne se connaissent que de vue. D'ailleurs, quand le scénario commence, ils ne sont pas ensemble et ils vont passer une grande de la partie séparés. Mais je n'ai pas joué cette séparation en prenant mes joueurs à part: j'ai gardé tout le monde ensemble autour de la table, afin que chacun assiste aux (més)aventures de son partenaire. Et ça marche bien.

Sang-Hyeon et Kur-Kura sont témoins d'événements étranges sur l'île-prison. En effet, une entité surnaturelle mort-vivante s'apprête à débarquer sur Iwo Jima, via un Rift, le 1er novembre. Le scénario commence le 29 octobre et, déjà, des choses bizarres se produisent... Avec l'entité surnaturelle ce sont plusieurs milliers de fantômes de soldats japonais et américains qui s'apprêtent à revenir à la non-vie. Et pas dans de bonnes dispositions.

Ce scénario c'est un mélange de La ligne verte de Stephen King, de The Ring de Gore Verbinski et de Lettres d'Iwo-Jima de Clint Eastwood. La première partie n'a eu aucun combat et aucune scène d'action. C'était surtout une enquête que mes deux joueurs ont plutôt bien menée.

La suite, peut-être, un de ces quatre. 

 

Tag(s) : #JOUER, #JAPAN, #IWO JIMA, #ASIE, #RÉPUBLIQUE DU JAPON, #MES PARTIES
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :