Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Après la banquise, la taïga et la steppe! Le background de Rifts World Book 17: Warlords of Russia se limite peu ou prou à la Russie d'Europe. Rien concernant la Sibérie et ce qu'elle est devenue sur la Terre des Rifts. Ceci dit, Kevin Siembieda et la géographie ça fait deux: il est tout à fait capable d'avoir négligé le fait que la Russie s'étendait bien au-delà de l'Oural... Dans mon RIFTS à moi, le background de Rifts World Book 17: Warlords of Russia concerne aussi, en partie, la Sibérie et l'Asie centrale.

Des sept Tsars, j'ai bien envie d'en pousser quelques uns vers l'Est, les cartes (moches) de leurs domaines respectifs dans Rifts World Book 17: Warlords of Russia m'évoquant bien peu de choses... Reprenons. Le Tsar Alekseyevna règne en maître sur le Cercle polaire arctique et la banquise. Le Tsar Burgasov domine le nord de la Russie d'Europe (la partie en deçà du Cercle polaire), l'Estonie et la Lettonie orientale. Le Tsar Kolodenko contrôle le Caucase; et les Cosaques de la Russie du sud sont ses alliés. Les hordes de cyber-pillards du Tsar Orloff sévissent sur les deux rives de la Volga. La Tsarine Romanov régente l'Ukraine et le centre de la Russie européenne. Le Tsar Seriyev a fait siennes la Biélorussie, la Lituanie et la Lettonie occidentale. Et, pour finir, le Tsar Sokolov fait régner la terreur dans les basses terres du Kazakhstan. Ce sont Alekseyevna et Sokolov qui voient leurs domaines poussés vers l'Est en définitive.

Mais entre la Sibérie arctique et les steppes kazakhes, qu'est-ce qu'on trouve? Rifts World Book 17: Warlords of Russia et les autres suppléments de la gamme ne disent rien ou si peu. Passons vite fait sur la myriade de peuplades non russes de la région. Avec le retour en force de la magie, ceux-ci ont retrouvé leurs anciennes divinités, leurs anciens Esprits, leurs anciennes magies... Et ont du se tailler de nouveaux domaines, du moins pour ceux qui ont survécu au Grand Cataclysme et aux Ténèbres (les deux siècles qui ont suivi).

Mais qu'en est-il du ruban de terres fertiles qui s'étire de l'Oural jusqu'au Pacifique? C'est-à-dire la partie de la Sibérie la plus peuplée par les colons russes. Dans RIFTS, la région semble déserte ou peu s'en faut. Dans mon RIFTS à moi, j'imagine que des colons, venus de Russie d'Europe, sont en train de réinvestir ces territoires depuis quelques décennies. Les colonies s'égrainent le long du Transsibérien. Du Transsibérien? Ben oui: je vous ai déjà dit que je récupérais TOUS les clichés pour mon RIFTS à moi. Le chemin de fer est la véritable colonne vertébrale du peuplement humain en Sibérie. Il a fallu plusieurs décennies aux colons pour atteindre les ruines de Vladivostok, transformées en archipel. Depuis la ligne du Transsibérien, des lignes annexes relient certaines villes et bourgades d'importance: une sorte de Far East post-post-apo.

Mais qui règne sur cette Sibérie ferroviaire? Les Tsars? Alekseyevna est reclus dans l'extrême-nord. Seriyev et Kolodenko sont trop loin. Orloff et Sokolov sont des pillards psychopathes. Restent Romanov et Burgasov. Tous deux ont des ouvertures sur l'Oural leur permettant de nourrir des ambitions "civilisées" sur ces contrées. Tous deux disposent d'armées puissantes leur permettant de défendre ces mêmes contrées. Et puis il y a l'option Sovietski: ces néo-communistes technophiles se sont peut-être étendus en Sibérie. Nous en serons peut-être un peu plus avec la parution "prochaine" du Rifts World Book 36: Sovietski que j'attend avec une certaine impatience. Après on peut toujours imaginer un huitième Tsar, une sorte de baron von Ungern-Sternberg du Futur tentant d'unir la Sainte Russie autour de son train blindé MDC... Ou alors une république libre de colons indépendants et démocrates. Mais, rien que dans cette dernière phrase, il y a au moins quatre mots que j'ai du mal à associer avec la Russie... Bref, je souhaiterai ne pas trop m'éloigner du background officiel (déjà que...) et m'en tenir aux options Romanov, Burgasov ou Sovietski. À suivre donc. Mais des trains blindés (rétro, futuristes, rétro-futuristes ou post-apo, peu importe) filant au travers d'immenses forêts sauvages et mal fréquentées, enneigées ou pas, ça me donne plein d'idées de scénars sibériens. Sans parler des aventures à la Michel Strogoff où les cyborgs de Sokolov et Orloff remplaceront, avec bon goût et finesse, les hordes tatares de Féofar-Khan!

 

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #RUSSIA, #JAKUB ROZALSKI ART, #SU JIAN ART, #JOHN ZELEZNIK ART, #ASIE, #WARLORDS OF RUSSIA
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :