Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lyn-Srial. Par Martin McKenna.

Hum... Je me demande si...

Je vous ai parlé récemment de Perdido Street Station, de China Miéville, à deux occasions: dans un post consacré aux "Cactus" (une race de cactus humanoïdes, si si) et dans un autre consacré aux similitudes imaginaires entre Nouvelle-Crobuzon, la Londres victorienne et London-Splynn. Ben, c'est pas fini.

Plus jeune, China Miéville a fait du jeu de rôle. En fait-il encore? A-t-il joué à Rifts? Connaît-il mon gidéaire préféré? Je ne sais pas. Aucune idée. C'est probable. Dans tous les cas, Nouvelle-Crobuzon — la gigantesque et cosmopolite cité où se déroule l'histoire de Perdido Street Station — me paraît très Rifts dans l'âme. Très Rifts car Nouvelle-Crobuzon mélange les imaginaires sans le moindre complexe: décor vaguement victorien, milice orwellienne, races non-humaines plutôt Fantasy, science étrange, pistolets thaumaturgiques, créatures horrifiques (les gorgones, la Fileuse, les goules, les vampire...), bioborgs et cyborgs (les "Recréés"), robots, arcanes, Intelligences Artificielles, aventuriers sortis tout droit d'un Donjon... Et tellement plus. Sans le moindre scrupule.

Aujourd'hui, je voudrais juste vous parler des Garudas. Ce sont, grosso modo, des rapaces humanoïdes ailé·es intelligents. Des "Xénians" (des "non-humains"). Il·elles vivent dans le désert du Cymek, loin au sud de Nouvelle-Crobuzon. Leur mode de vie — des chasseur·resses nomades — paraît assez primitif de prime abord. Les lois de leur peuple sont simples mais implacables: il·elles ont un sens moral particulièrement développé et certain·es diraient même qu'il·elles ont comme un gros ballet dans le c... Ce sont aussi de redoutables combattants. Sans le moindre sens de l'humour.

Le héros et premier narrateur de Perdido Street Station se nomme Yagarek. Et c'est un Garuda, un Garuda pariah et rejeté par son peuple mais un Garuda quand-même.

Je vous en parle parce que les Garudas m'ont fait penser aux Lyn-Srials de Rifts World Book 14: New West (tiens... comme les Cactus...). Les Lyn-Srials ont en commun avec les Garudas de vivre dans le désert (l'Arizona pour les Lyn-Srials), d'avoir un code moral en béton armé, d'être des combattants, d'être des humanoïdes ailés et de n'avoir aucun sens de l'humour (ça c'est moi qui invente). Côté différences, les Lyn-Srials sont autrement plus civilisé·es, maîtrisent des magies puissantes et, surtout, il·elles ont des écailles dorées, rien que ça. Et il·elles sont tou·tes Lawful Good, c'est comme ça.

Les Lyn-Srials se sont retrouvé·es coincé·es sur la Terre des Rifts suite à une tempête magique aux proportions cataclysmiques qui a fragmenté leurs continents volants originels. Si les Garudas de China Miéville vous inspirent et que vous souhaitez en mettre dans Rifts, je les imagine volontiers être originaires de la même Dimension que les Lyn-Srials. Amis? Ennemis? Autres?

Autre option: vous pouvez faire le lien avec le Garuda de la mythologie hindoue. Oups... Ça se trouve, il y a déjà des Garudas dans Rifts! Dans Rifts Conversion Book 2: Pantheons of the Megaverse précisément.

Garuda de l'Utah? Illustration de Halil Ural.
Tag(s) : #CHINA MIÉVILLE, #PERDIDO STREET STATION, #NOUVELLE-CROBUZON, #O.C.C & R.C.C., #NEW WEST, #AMÉRIQUES, #LYN-SRIALS, #SKYLANDS, #MARTIN MCKENNA ART, #HALIL URAL ART, #ASIE, #INDE, #GARUDAS, #PANTHEONS OF THE MEGAVERSE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :