Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

En cette période d'agapes, et si on se faisait un petit décryptage de couverture pour se détendre l'estomac? Genre celle de Rifts Mercenaries par Kevin Long? Celle-ci a pour elle d'être plutôt simple: deux gars qui se la pètent, un mur criblé de balles, une affiche et c'est tout. J'ai le secret espoir de ne pas y passer des heures (comme avec celle-ci ou celle-là...). 

Rifts Mercenaries a été écrit par C.J. Carella qui, à une certaine époque, écrivait TOUS les bouquins pour Rifts de Palladium Books (Nightbane c'est lui aussi). Un gars qui avait l'immense qualité de rendre ses copies en temps et en heure: une machine à respecter les délais impartis. Quel dommage qu'il s'en soit allé depuis... Je ne suis pas forcément super fan de ses ouvrages, loin de là, mais il avait de bonnes idées, bien dans le ton de mon JdR préféré, et on sentait un véritable amour pour cet univers.

C.J. Carella qui est présent sur la couverture. Vous voyez le petit teigneux à gauche? Oui, celui avec un morceau de pneu sur son épaule gauche? Ben comparez avec la photo de C.J. à droite et dites-moi.

 

 

Y a comme un air de famille, vous ne trouvez pas? M'est avis que Kevin Long a représenté C.J. sur sa couv'. Et pourquoi pas: le Merlin de Rifts World Book 3: England (page 87) avait bien la tête de Kevin Siembieda...

Au vu du titre de l'ouvrage, le petit teigneux doit être un mercenaire. Du moins un fier représentant de l'une des neuf OCC de mercenaires présentées dans Rifts Mercenaries. Sachez qu'il n'y avait pas de classe de perso de "Merc Soldier" dans la première édition de mon JdR préféré. Il a fallu attendre Rifts Mercenaries pour se voir proposer cette option.

Et encore... Pas vraiment en fait.

Rifts Mercenaries ne propose que des OCC de mercenaires "spécialisés": chasseur de primes, faussaire, espion, maître assassin, Safecracker (je n'ai pas su traduire: un ouvreur de coffres-forts), contrebandier, "forces spéciales", super-espion et voleur professionnel (il y a des amateurs?). Hum... Rappelez moi la définition d'un "mercenaire" déjà? Hop, je vous cite Wikipédia (qui cite la Convention de Genève):

"Un mercenaire est un combattant étranger aux parties en conflit, "spécialement recruté dans le pays ou à l'étranger" et qui "prend une part directe aux hostilités". Ce combattant doit également avoir un "avantage personnel" à participer à ce conflit, qui doit prendre la forme d'une rémunération "nettement supérieure à celle" de ses homologues de l'armée régulière. Un mercenaire est un combattant de métier qui est recruté moyennant finance par un État, une entreprise, un mouvement politique ou toute autre organisation légale ou non, en dehors du système statutaire de recrutement militaire d'un pays." Merci Wikipédia.

Vous noterez que, sur ces neuf OCC de "mercenaires", il y en a une — et une seule! — qui a un lien avec la définition stricte d'une mercenaire, il s'agit du soldat des forces spéciales. Les huit autres sont des OCC de criminels à louer, pas des mercenaires en soi... C'est dommage. Il y avait matière à proposer un gros paquet d'OCC combattantes. D'autant plus dans un ouvrage rempli ras la gueule de règles pour créer sa compagnie de mercenaires, de gros guns, de compagnies mercenaires, de mégacorpos qui fabriquent et vendent des gros guns... Bref, un supplément très militaire proposant des OCC qui ne le sont pas... C.J.? Quelque chose à dire pour ta défense?

Et je n'ai pas l'impression que la gamme ait proposé de "vraies" classes de mercenaires avant la sortie de Rifts Ultimate Edition en 2005. Cette deuxième édition propose une OCC de "Merc Soldier" spécifiquement dédiée aux soldats à louer (pages 81-83, RUE). Différents packs de compétences permettent des "spécialisations" 100% militaires: radio, expert en démolition, fantassin, éclaireur, artilleur, transporteur et médecin.

La même année — 2005 — sort un supplément de 160 pages: Rifts Merc Ops. On y trouve des PNJ, des véhicules et des guns, plein de guns. Mais aucune nouvelle OCC de "mercenaire".

Toujours en 2005, Palladium Books publie aussi un Rifts Adventure Sourcebook – Mercenary Adventures, un petit supplément de 66 pages "seulement" avec, à l'intérieur, sept nouvelles classes: Combat Mage OCC (fourni avec une nouvelle forme de magie, "Combat Magic", et les 43 nouveaux sorts qui vont avec), Cold-Blooded OCC (une sorte de guerrier·ère super-zombi magique...), Gladiator OCC, Magebane OCC (un·e anti-mago), Manhunter OCC (un·e super-chasseur·se de primes), Paratrooper OCC et Tin-Soldier OCC (soldat spécialisé dans les armements et les environnements NBC). Seules ces deux dernières classes font vraiment "militaires".

2005: une très bonne année pour les mercenaires de Rifts!

Mais revenons à la couverture de Rifts Mercenaries. À droite du petit teigneux, nous avons un Cyborg de Combat. Avec, entre autres, un gros gun, un cigare et un poncho tout pourri.

Pour le gros gun (et celui de son collègue petit teigneux), je m'excuse d'avance mais je n'ai pas retrouvé les références. Je ne sais pas de quels flingues il s'agit, ne les ayant pas retrouvés dans Rifts Mercenaries ni dans Rifts première édition. Je ne suis même pas sûr que Kevin Long se soit servi de flingues présents dans la gamme pour armer les deux bonhommes de sa couverture. Mystère.

Ce Cybor de Combat s'appelle "Heinrich". C'est marqué sur l'avis de recherche placardé derrière lui, qu'il montre de son pouce (bionique) droit. Heinrich est fumeur. Mauvaise idée en général et surtout lorsque l'on est un "Full Conversion Cyborg" (ça aussi c'est marqué sur l'avis de recherche). Car, à l'intérieur de cette grosse carcasse métallique MDC, il ne doit plus rester beaucoup de barbaque... Ce serait dommage d'échapper à la Coalition pour finir foudroyé par un bête cancer. Prends garde à tes poumons Heinrich!

Donc, oui, Heinrich et le petit teigneux avec la tête de C.J. se la pètent grave.

WANTED / DEAD OR ALIVE / FOR CRIMES AGAINST THE COALITION STATES. Rien que ça. Et on notera que Heinrich a sa tête mise à prix pour 150 000 crédits. Pas bien ça Heinrich!

Hum... Je suppose que ce sont ces deux gars qui ont tiré des rafales sur le mur et l'avis de recherche avant de prendre la pose devant. Ils ont pris la peine de viser le texte en évitant les photos. Au vu des traces d'impact, ils ont dû tirer avec des armes à feu "classiques". Si ils avaient tiré avec des armes énergétiques — et Heinrich en tient une dans sa main gauche —, il n'y aurait plus d'affiche. Et plus de mur non plus d'ailleurs.

Une remarque pour finir, à propos de "l'as de pique" doublé d'un "DEATH DEALER" sur le ventre MDC du petit teigneux. J'ai fait une petite recherche — merci google, merci Wikipédia — et il semblerait que, pendant la guerre du Viêt Nam, des soldats américains laissaient des as de pique sur les corps de leurs adversaires vietnamiens morts. Ils croyaient, à tort, que les Viet Cong avaient une crainte superstitieuse de cette carte. À défaut d'effrayer vraiment l'ennemi, cette carte servait néanmoins à remonter le moral des troupes. Suffisamment pour que la Compagnie Charlie, du 2e bataillon du 35e régiment d'infanterie, en ait commandé des caisses entières.

Plus récemment, en 2003, un jeu de cartes, avec les photographies des personnalités du régime irakien, est distribué aux soldats américain. Saddam Hussein est associé à la carte la plus forte du jeu : l'as de pique. Bref, aujourd'hui encore, ce symbole est très présent dans l'imaginaire guerrier américain.

Une référence qui aura traversé les siècles — et le Grand Cataclysme! — jusqu'en 2386 après J.-C.!

Je dois aussi préciser que le "Death Dealer" c'est aussi une célèbre peinture de Frank Frazetta. Et, à une échelle beaucoup plus personnelle,  Ace of Spades de Mötörhead me servait de générique de fin lors de ma toute première campagne à Rifts!

Vous pouvez retourner à une activité normale.

Le "Death Dealer" de Frank Frazetta. Juste la classe.
Tag(s) : #LA COUVERTURE DÉCRYPTÉE, #KEVIN LONG ART, #FRANK FRAZETTA ART, #O.C.C & R.C.C., #MERC, #MERCENARIES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :