Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un buggy fonce à travers le désert. Son pilote ork tient le volant dans une main et un blaster ionique dans l'autre. Warhammer 40000? Non: Rifts!

Le Méga-univers de Rifts est surprenant: on peut y jouer des Peaux-vertes. Oui: vertes. Des gobelins, des hobgobelins, des orks, des trolls, des ogres, tout ça tout ça. Toute la ménagerie humanoïde barbare donjonesque que des MJ sadiques envoient se faire massacrer par des PJ avides dans des souterrains humides.

Alors là je vois très bien le petit haussement d'épaule et/ou le levage de yeux au ciel, du style "Jouer des Peaux-vertes? Pfff... Mais c'est devenu d'un banal". Certes, les Peaux-vertes ne sont plus réduits à la condition d'êtres profondément malfaisants à laquelle ils étaient cantonnés dans les années 70 et 80. Il y a eu World of WarcraftConfrontationOrkéanürOrkworld ou, plus récemment, les séries bédéistiques Orks et Wollodrïn.

Comme on n'arrête pas le progrès, il est devenu malséant de préjuger des mauvaises intentions de tout ces pas beaux du fait de leur seule appartenance à des races dont la couleur a plus à voir avec un test urinaire ou un glaviot qu'avec n'importe quoi d'autre (mais plus joli et plus propre). Et les œuvres de fiction actuelles, comme le jeu de rôle (sauf D&D...), sont devenues représentatives de cette évolution de nos représentations imaginaires. Aujourd'hui, l'ork et ses cousins verdâtres ne semblent plus condamnés à jouer les bad boys de service dans les univers que j'affectionne.

Illustration de Miroslav Petrov.

Et bien sachez que Palladium Books permet aux rôlistes de jouer des "gentilles" Peaux-vertes depuis 1983! Soit plus de dix ans avant le reste du monde en fait. Dans Rifts? Naaan, Rifts est sorti en 1990 seulement. Les premiers PJ orks, gobelins, trolls et autres apparaissent dans Palladium Fantasy RPG, le jeu de rôle médiéval-fantastique fondateur de Palladium Books et du Megaversal System. Bon, pour dire vrai, le Megaversal System est né en 1981, avec The Mechanoids, un JdR de S-F. Mais c'était encore un peu brouillon. C'est avec Palladium Fantasy RPG que Palladium Books (c-a-d Kevin Siembieda) va mettre sa copie au propre et que le système de règles maison va trouver sa forme quasi-définitive.

J'ai la première édition de Palladium Fantasy RPG sur mes étagères. Je l'ouvre page 3 pour voir les races jouables. Il y a les grands classiques: humain, elfe, nain et gnome (mais pas de hobbits/halflings). Ensuite, on trouve aussi des trucs un peu plus chelous, et propres au Monde de Palladium: des troglodytes, des changelings et des wolfens. Et enfin il y a les races de délinquants chroniques: gobelin, hobgobelin, kobold, ork, ogre et troll. Et oui, déjà en 1983, on pouvait jouer ces sales bêtes.

Le bouquin nous dit bien que ce sont des peuples barbares, violents, pillards, belliqueux... Plutôt infréquentables en fait. Il précise aussi qu'ils ont une petite tendance à se constituer en bandes armées pour tout pouiller et/ou à suivre le premier nécromant venu pour s'en aller détruire le monde civilisé. Mais, rien à faire, malgré toutes les mises en garde, ils sont jouables autant qu'un humain ou un elfe et peuvent être sélectionnés comme PJ.

Le résultat? Ben comme Rifts a tout récupéré — ou peu s'en faut — des autres gammes de Palladium Books, dont Palladium Fantasy RPG, on se retrouve avec des gobelins, des hobgobelins, des kobolds, des orks, des ogres et des trolls sur la Terre des Rifts. Plein. En conséquence, en parcourant la gamme, on croise la route de quantité de PNJ à la peau verte et à la dentition prononcée qui paraissent sorties tout droit d'un bouquin de J.R.R. Tolkien, sauf que nous sommes sur la Terre en 2386.

Vous trouverez les caractéristiques des Peaux-vertes pour Rifts dans Rifts Conversion Book One. Ainsi que celles de plein d'autres races médiévales-fantastiques du Monde de Palladium qui ont migré elles-aussi. Si vous en voulez une comme PJ: allez-y ! 

Et ne venez pas me dire que certains personnages,  sur les illustrations de ce post, ne sont pas verts: je suis daltonien!

ork orc orque rifts
Illustration de Bayard Wu.
Tag(s) : #O.C.C & R.C.C., #BAYARD WU ART, #CONVERSION ONE, #FAN SERVICE, #WEI WANG ART, #PALLADIUM BOOKS, #ORKS, #MONDE DE PALLADIUM

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :