Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour rédiger mon précédent post, consacré à la couverture de Rifts World Book 2: Atlantis par Keith Parkinson, je suis allé vérifier quelques éléments dans un autre ouvrage de la gamme: Rifts Dimension Book 15: Secrets of the Atlanteans, supplément consacré aux Vrais Atlantes. Dans ce supplément, je suis retombé sur la partie consacrée à "The Shadow Dimension", une Dimension que, par commodité, on va appeler la Dimension des Ombres en bon français (traduction inexacte, certes, mais ça sonne mieux que "Dimension Ombre" ou "Dimension dans l'Ombre").

C'est quoi la Dimension des Ombres? En fait, il ne s'agit pas d'une Dimension mais de plusieurs. Chaque Dimension du Méga-univers de Rifts a SA Dimension des Ombres attitrée. Chaque Dimension du Méga-univers de Rifts a une sorte de reflet dimensionnel maléfique, comme une ombre obscure et malveillante. D'où le nom: The Shadow Dimension. Et chacune de ces Dimensions des Ombres partage nombre de points communs avec les autres Dimensions des Ombres.  Du coup, je me demande ce que ça peut bien donner la Dimension des Ombres d'une Dimension déjà particulièrement mal fréquentée, genre Hades (Rifts Dimension Book 10: Hades - Pits of Hell), Dyval (Rifts Dimension Book 11: Dyval - Hell Unleashed), Wormwood (Rifts Dimension Book One: Wormwood) ou les Nightlands (Rifts Darks Conversion et Nightbane World Book 2: Nightlands)... C'est vrai ça, c'est comment l'ombre maléfique d'une Dimension déjà très très maléfique? Aucune idée mais ça paraît bien peu adapté pour des vacances réussies.

Et, effectivement, les Dimensions des Ombres sont habitées par des créatures dangereuses et mal intentionnées. Quelque soit leur race, celles présentées dans Rifts Dimension Book 15: Secrets of the Atlanteans sont toutes méchantes, dentues, ténébreuses; et ont un "Shadow" collé à leur appellation: Shadow Wraith, Shadow HunterShadow Behemoth... On trouve parmi elles les "Shadow Beasts", des créatures bien connues des magos du Méga-univers — et pas seulement des Shifters — puisque l'on peut en invoquer une avec le sort de circonstance ("Summon Shadow Beast", incantation de niveau 10). On trouve aussi des "Shadow Lords", les boss de fin de jeu, l'équivalent local des Nighlords et autres princes-démons dyvaliens ou hadesiens. Aucune de ces bestioles n'est vraiment adaptée pour garder vos enfants ou votre grand-mère. Surtout pas.

"Shadow Wraith". Illustration de Chuck Walton.

Quant aux Dimensions des Ombres elles-mêmes, elles sont des reflets déformées des Dimensions  qu'elles reflètent. Plus sombres, plus froides, plus vides... Plus dangereuses. Par exemple, la Dimension des Ombres de Centre présent le même aspect de citadelle d'acier technologique que sa Dimension "sœur", sauf que tout est en ruines, abandonné, que les machines ne fonctionnent pas et, surtout, les couloirs et les halls sont déserts: nulle trace des foules animées qui parcourent habituellement les coursives de la tour géante du Monde de Phase (Rifts Dimension Book 2: Phase World).

Sur la Terre des Rifts, la Dimension des Ombres est particulièrement puissante du fait de la magie présente dans sa Dimension "sœur". Puissante et proche, accessible: des Rifts s'ouvrent régulièrement entre les deux univers. Comme dit plus haut, la Dimension des Ombres de la Terre des Rifts est plus noire, plus froide, plus vide que son alter ego terrestre. Plus sinistre.

En plus de constituer des "ombres" dimensionnelles du Méga-univers, la Dimension des Ombres a une véritable affinité avec les "vraies" ombres, les zones d'obscurité formées par l'interception de la lumière par les corps physiques. Du moins c'est ce qui est écrit dans le background. Dans les règles, ce n'est pas tout à fait la même. Celles-ci précisent bien que les créatures originaires de la Dimension des Ombres sont affaiblies lorsqu'il y a trop de lumière. Mais, dès que cette dernière faiblit, peu importe que l'on soit dans le noir total, dans une obscurité relative ou, justement, dans l'ombre de quoi que ce soit, pour ces créatures c'est du pareil au même: elles sont au taquet. Et c'est bien un peu dommage. Si c'est l'obscurité en général qui les favorise, pourquoi parler de "Dimension des ombres" alors? Ils auraient pu appeler ça "la Dimension Ténébreuse", "la Dimension Noire" ou "la Dimension Obscure"? Non? Ça aurait pu être sympa un vrai lien, et dans le background et dans les règles, entre la Dimension de l'Ombre et les vraies ombres physiques. Chaque MJ fera sa petite cuisine à lui dans son coin.

Pourquoi je vous parle de cette Dimension? Parce que je viens de regarder les deux premières saisons de Stranger Things. Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette excellente série, il est peut-être judicieux d'arrêter la lecture ici si vous ne souhaitez pas vous faire spoiler.

Vous voulez vous faire spoiler? OK. Stranger Things se passe à Hawkins, dans l'Indiana, en 1983 (pour la première saison). Une jeune fille, Eleven (jouée par Millie Bobby Brown), s'échappe du Laboratoire national de Hawkins du département de l'Énergie (DoE), où des expériences, bien peu éthiques, étaient menées sur elle. Au cœur du Laboratoire, les pouvoirs d'Eleven ont ouvert une Porte donnant sur une Dimension parallèle: Le Monde à l'envers ("The Upside Down" en VO), un reflet sombre, menaçant et désert (en apparence) de notre monde. Une créature du Monde à l'envers, le demogorgon, sort de cette Porte et, très rapidement, ses agissements vont provoquer la disparition de deux adolescents: Will Byers (joué par Noah Schnapp) et Barbara Holland (Shannon Purser)...

"Shadow Hunter". Illustration de Chuck Walton.

Vous voyez où je veux en venir? Dimension de l'Ombre, Monde à l'envers... Ça se ressemble beaucoup quand-même. Le concept de la Dimension parallèle maléfique me paraît super-convenu d'un côté mais, de l'autre, je n'arrive pas à me remémorer une œuvre de fiction, en dehors de Stranger Things, mettant en scène ce genre de Dimension. Il y a tout un tas d'œuvres avec des Dimensions parallèles à la nôtre, il y en a d'autres avec des Dimensions maléfiques, mais une Dimension parallèle ET maléfique: je sèche.

En relisant Rifts Dimension Book 15: Secrets of the Atlanteans, le parallèle imaginaire entre la Dimension de l'Ombre et Monde à l'envers m'est apparu de façon détournée: j'ai trouvé un air de famille entre le demogorgon et une Bête des Ombres ("Shadow Beast") illustrée par Chuck Walton. Ne me demandez pas pourquoi.

Toujours est-il que ce parallèle est inspirant. Très.

Telle quelle, la Dimension des Ombres de Rifts Dimension Book 15: Secrets of the Atlanteans ne me vend pas du rêve. Certes il y a de nouvelles créatures, fort sympathiques, et de nouvelles incantations ("Shadow Magic") qui lui sont associées mais je ne trouve pas le concept très intéressant en tant que tel. Par contre, si je pense à la Dimension des Ombres en ayant ce parallèle avec le Monde à l'envers de Stranger Things en tête, de suite, les choses me paraissent beaucoup plus enthousiasmantes. Le Monde à l'envers fournit des images, des idées, de l'inspiration, pour élaborer la Dimension des Ombres de ses rêv... de ses cauchemars. Et, si l'on y ajoute la Magie des Ombres et les créatures de Rifts Dimension Book 15: Secrets of the Atlanteans, il y a carrément moyen de créer un petit setting extra-dimensionnel bien sympathique que vos PJ vont détester!

Rifts Dimension Book 15: Secrets of the Atlanteans a été publié un an après la sortie de la première saison de Stranger Things. Je me demande si Carl Gleba, l'auteur du supplément, ne s'est pas inspiré de la série pour créer sa Dimension des Ombres. Ça ne serait pas la première fois, ni la dernière, que Rifts mange à tous les rateliers de l'imaginaire! Et c'est ça qui est bon.

Demogorgon... Ou une variation sur le thème des "Shadow Beasts". Illustration de Furio Tedeschi.

 

Tag(s) : #SECRETS OF THE ATLANTEANS, #DIMENSION, #SHADOW DIMENSION, #DARK CONVERSIONS, #SÉRIE TÉLÉ, #CHUCK WALTON ART, #FURIO TEDESCHI ART, #RIFTS UNIVERS MAISON

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :