Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rifts World Book One: Vampire Kingdoms est le premier supplément "de contexte" publié pour Rifts, le premier "World Book". C'est aussi une des premières couvertures réalisées par Kevin Long pour Rifts, un artiste qui a largement contribué à l'aspect graphique de mon JdR préféré. Kevin Long en a réalisé beaucoup d'autres pour la gamme: Rifts Sourcebook One (le premier supplément Rifts publié), Rifts Conversion Book OneRWB 5: Triax & The NGRRWB 6: Africa (première version), RWB 9: South America Two (la plus moche)... Plein.

J'aime beaucoup Rifts World Book One: Vampire Kingdoms. Ce supplément regorge de bonnes idées à mettre dans une partie de jeu de rôle. Le Mexique infesté de vampires de Kevin Siembieda me botte bien. D'ailleurs les vampires imaginés par K.S. me bottent tout autant. Dans Rifts, les vampires ont pour origine des entités fort semblables aux Grands Anciens de H.P.L., des créatures extra-dimensionnelles informes, tentaculaires et dentues. Je cite Rifts World Book One: Vampire Kingdoms:

"They are alien beings that are beyond our understanding of physics and biology. The creatures can straddle three or four different dimensions by fragmenting their life essence and sending that life fragment to live in an alien world while other essences and its own physical body exists in another. The intelligence can divide its life-force, like an amoeba, into an army of tiny fragments. Each fragment is an extension of the multi-dimensional intelligence and is sent through a dimensional rift or allowed to be summoned by a foolhardy practitioner of magic.

Delivered into a new world, the invisible life-force must bond with a living humanoid to anchor itself to that dimension. A willing subject must be found within 24 hours or the essence fragment is automatically returned to its originating body. Using empathy and telepathy, the evil essence seeks out an individual who has already been corrupted by evil, hatred, greed, or dreams of power or revenge. Such a person can be easily beguiled by the promise of god-like power and eternal life.

The fool who accepts such a deal has his or her life essence torn from its living shell of flesh and blood and is then transformed into a supernatural creature of evil. The essence of the person and the fragment of the evil intelligence merge, become one, and create a new and horrible life form, the undead vampire. Humanity and a natural life are forsaken. The existence the individual once knew is lost forever and the vampire intelligence has its anchor in the physical world of that dimension. A master vampire has been born and the true nightmare is about to begin, for he will create other undead like himself, making the intelligence all the more powerful as he continues to spread the pestilence of vampirism among the unsuspecting people."

Les vampires de Rifts n'ont plus rien d'humain. Une personne "étreinte" — je devrais plutôt dire "contaminée" — est morte, archi-morte: son esprit, sa conscience, son âme disparaissent dans le néant. Son corps est occupé par un parasite extra-dimensionnel qui conserve un souvenir confus et vague de l'ancien propriétaire du corps mort-vivant qu'il occupe dorénavant. Ironie du sort, certains vampires, troublés et induits en erreur par la mémoire du défunt, peuvent croire qu'ils sont encore humain (ou toute autre race humanoïde "vampirisable")!

Autre aspect intéressant, les vampires de Rifts sont des créatures élémentaires. Elles sont associées aux ténèbres, à l'air et à la terre. À l'inverse, elles craignent la lumière (le soleil les tue), le feu et l'eau. Avec des incidences assez ridicules: dans Rifts, une des armes les plus redoutables que vous puissiez utiliser contre un vampire c'est... un pistolet à eau! Je suis plus que dubitatif sur cet élément de jeu...

En dehors de cet aspect "parasite extra-dimensionnel élémentaire", les vampires de Rifts sont assez classiques: ils boivent du sang, n'aiment pas le soleil, se transforment en chauve-souris, hypnotisent leurs victimes... En cela, ils correspondent au modèle bramstokerien. Pour créer un nouveau mort-vivant, le vampire doit absorber le sang de sa victime, jusqu'à la mort, sur trois nuits consécutives. Le nouveau vampire a 42% de chances de devenir un "Secondary Vampire" (intelligent, civilisé et soumis à ses créateurs) et 58% de chances d'être un "Wild Vampire" (une bête sauvage, vicieuse et prédatrice). Tous, ou presque, sont très très méchants.

Ce qui me plaît chez les vampires imaginés par Kevin Siembieda, c'est le mélange des références. Certains aspects sont très classiques: soleil mortel, cercueil rempli de terre, pieux en bois... Quand d'autres sont beaucoup plus originaux et exotiques: créateur lovecraftien, nature élémentaire, conscience d'origine détruite... Mais si on passait à la couverture maintenant?

Nous sommes au Mexique car les "Vampire Kingdoms" du titre sont tous situés dans la partie centrale de ce pays. Mais certains éléments me laissent penser que nous sommes dans l'Empire (vampire) de Mexico.

Vous voyez les montagnes en arrière-plan? Si je ne dis pas de bêtise, elles font partie de la cordillère Néovolcanique, plus connue sous le nom de "Sierra Nevada", qui traverse le Mexique d'est en ouest. On y trouve les plus hauts sommets du pays et, comme son nom l'indique, la région est caractérisée par une activité sismique importante et possède plusieurs volcans en activité. En 2386, on peut supposer que certains volcans, dormants au XXIème siècle, se sont réveillés depuis le Grand Cataclysme de 2098. La ville de Mexico, siège d'un des quatre royaumes vampires, se situe dans une grande vallée au cœur de ce massif volcanique. 

La pyramide précolombienne de la couverture est l'élément essentiel qui me laisse penser que nous sommes dans l'Empire de Mexico. Notez les degrés, les escaliers très larges et l'édifice avec portes et fenêtres à son sommet. J'ai mené ma petite recherche sur l'intertoile pour découvrir si Kevin Long s'était servi d'un modèle pour peindre sa pyramide mexicaine et, dans un premier temps, je suis resté bredouille. Les pyramides de Teotihuacan et Tula sont plus "tassées" que celle de la couverture et, surtout, elles n'ont pas d'édifice à leur sommet comme celui représenté sur la couverture. Certaines pyramides mayas, telle la Pyramide de Kukulcán, ont les mêmes degrés et les mêmes larges escaliers mais l'édifice au sommet ne correspond pas. D'autres pyramides mayas, comme celles de Tikal, ont elles-aussi des constructions à leur sommet mais ce sont des crêtes faîtières, des éléments décoratifs ayant peu en commun avec l'édifice colossal de Kevin Long.

Je faisais fausse route. Je cherchais des édifices précolombiens encore debout alors que l'objet de ma recherche n'existe plus. Car ce qui ressemble le plus à la pyramide peinte par Kevin Long ce sont les anciennes pyramides aztèques de Tenochtitlan. Anciennes car les Espagnols les ont rasés après la conquête. Regardez bien la maquette ci-dessous, vous voyez les édifices au sommet des pyramides? On se rapproche de celle de Kevin Long, vous ne trouvez pas?

Maquette du Templo Mayor (reconstitution d'Ignacio Marquina exposée au Musée National d'Anthropologie de Mexico).

Ensuite, il est tout à fait possible que Kevin Long n'ait utilisé aucun modèle pour peindre la pyramide de la couverture et qu'il se soit juste servi des ses propres représentations imaginaires. Même si je penche pour l'hypothèse aztèque: les anciennes pyramides de Tenochtitlan lui ont servi de modèle. Celle qu'il a peinte paraît colossale si on compare la taille des portes et fenêtres au reste de l'édifice.

Dans Rifts World Book One: Vampire Kingdoms, les pyramides précolombiennes sont toutes occupées par des vampires et/ou d'autres créatures surnaturelles. Ce sont souvent des Nexus magiques et, en tant que tels, elles revêtent une importance particulière pour les maîtres surnaturels de la région (entités vampires, divinités précolombiennes, démons...). L'apparence de la pyramide de cette couverture ne correspond a aucune pyramide existante. Le décor non plus ne correspond pas à l'environnement des pyramides précolombiennes encore debout. Une nouvelle pyramide alors? Construite par les esclaves humanoïdes d'un royaume vampire quelconque? La réponse est dans Rifts World Book One: Vampire Kingdoms: les vampires de l'Empire de Mexico ont bâti une nouvelle pyramide sur le site de Tula. C'est la résidence de l'entité vampire fondatrice du dit Empire. Imaginez qu'il y a une sorte de Yog-Sothoth transylvano-riftsien, tout dentu et avide de sang frais, dissimulé derrière les murs de l'édifice... Et cette couverture prend une autre dimension.

Ce gars c'est, à priori, le maître vampire local, l'âme damnée de l'entité dissimulée dans la pyramide. C'est le premier humain à avoir été contacté par l'entité de la pyramide. Si il a accepté de devenir un vampire, c'est qu'il avait déjà les dispositions mentales pour ce faire: c'était déjà un être profondément malveillant avant même sa "transformation". C'est du costaud avec les tirages de base suivants aux attributs: 

  • Intelligence: 14+2d6, moyenne: 21 (+5)
  • Mental: 10+3d6, moyenne: 20,5 (+5)
  • Affinité: 12+3d6, moyenne: 22,5 (+6)
  • Force: 18+3d6, moyenne: 28,5 (+9)
  • Prouesse: 10+3d6, moyenne: 20,5 (+5)
  • Constitution: 18+1d6, moyenne: 21,5 (+5)
  • Beauté: 16+2d6, moyenne: 23 (+6)
  • Célérité: 10+4d6, moyenne: 24 (+7)

Je vous ai refilé les moyennes pour mieux vous représenter les capacités du maître vampire (avec les bonus d'attribut en parenthèses). Retenez les scores moyens de 22,5 en Affinité et 23 en Beauté qui signifient que notre vampire correspond à son modèle contemporain beau gosse et séducteur. Ça doit être l'effet "cape rouge + queue de cheval", certainement.

Notez aussi l'armure corporelle MDC et le holster avec, certainement, un quelconque pistolet laser ou ionique. C'est pour rappeler que nous sommes dans Rifts!

La foule de vampires autour de lui devrait être, logiquement, constituée de ses "descendants", de sa progéniture. Et ils sont très très nombreux... Un peu trop en fait. Selon Rifts World Book One: Vampire Kingdoms, il y a 2900 vampires dans l'Empire de Mexico, pas plus. Et j'ai bien l'impression qu'ils sont un peu plus nombreux sur cette couverture... Les autres royaumes vampires ne sont guère plus peuplés: 4700 vampires pour Ixzotz, 5000 pour Muluc et 3300 pour Mitla. Mais ça fait quand-même beaucoup plus de vampires au kilomètre carré que la Transylvanie, la Barovie ou le Monde des Ténèbres... La force de l'Empire de Mexico réside dans le nombre de ses sujets, humains et humanoïdes, beaucoup plus nombreux que ceux des trois autres royaumes. Sans parler des vampires, nombreux, qui sévissent en dehors des frontières de ces quatre royaumes. On dirait bien que Kevin Long les a tous mis sur sa couverture pour une sorte de photo de famille...

En dehors de maître vampire, sur son arbre, et de l'entité vampire, planquée dans la pyramide, tous les autres vampires représentés sur cette couverture semblent être des "Secondary Vampire". Les vampires sauvages ont des faciès beaucoup plus "bestiaux" (voire page 17). Comment traduire "Secondary Vampire" en français? "Vampire secondaire" c'est très moche. "Vampire féal"? On peut aussi traduire "Wild Vampire" en "vampire féral" pour conserver la même consonance.

Si ils n'ont pas les traits de momie carnivore des vampires férals (ou féraux), les vampires féaux ont quand-même de nombreuses caractéristiques susceptibles de les différencier des humains ordinaires: couleur des yeux, de la peau, oreilles pointues, dentition... Certains MJ atténueront ces caractéristiques pour jouer un peu plus la discrétion. Rifts ne favorise guère la discrétion en temps normal, c'est peut-être pour ça que les vampires de Kevin Long ont des têtes de lapins russes carnivores pris dans les phares d'une bagnole...

Comme je suis sympa, je vous refile les tirages de base des attributs de nos vampires féaux:

  • Intelligence: 2+3d6, moyenne: 12,5 (+1)
  • Mental: 6+3d6, moyenne: 16,5 (+3)
  • Affinité: 6+3d6, moyenne: 16,5 (+3)
  • Force: 14+3d6, moyenne: 24,5 (+7)
  • Prouesse: 8+3d6, moyenne: 18,5 (+4)
  • Constitution: 16+1d6, moyenne: 19,5 (+4)
  • Beauté: 16+2d6, moyenne: 11 (0)
  • Célérité: 10+3d6, moyenne: 20,5 (+5)

Des adversaires à ne pas sous-estimer! Par contre ils sont moins beau gosse que leur maître et, effectivement, sur la couverture ce n'est pas un défilé de mode, plutôt l'heure de l'apéro.

Même si nous sommes au Mexique, Kevin Long n'a pas jugé utile de refiler à ses vampires des visages du cru. Ses dentus ont plutôt des têtes de nord-américains blancs et je serais bien en peine de trouver une seule physionomie indienne ou métisse parmi eux. Même si Rifts a un gros paquet de suppléments dédiés à d'autres endroits que les (anciens) USA, ça reste un JdR très américano centré par certains aspects. Et la couverture de Kevin Long n'échappe pas à  ce tropisme "Born in the USA". 

Tous les vampires de la vampire de la couverture n'ont pas forme humaine. M'est avis que les chauve-souris sont elles aussi des vampires transformés. Regardez leurs petits yeux méchants qui brillent dans la nuit...

Les vampires de Rifts peuvent se transformer à volonté en loup ou chauve-souris de belle taille, ou en brouillard. Curieux si l'on considère que loups et chauve-souris sont des animaux terrestres tandis que les entités vampires sont des créatures extra-dimensionnelles, n'ayant aucun lien avec notre belle planète. Kevin Siembieda a privilégié les références classiques de notre imaginaire à la cohérence de son background. Soit. Et, effectivement, les chauve-souris de la couverture de Kevin Long ont des têtes de... Ben, de chauve-souris.

Personnellement, je vois les choses d'une autre façon. Considérant que les entités vampires sont des sortes de Grands Anciens transylvaniens, pourquoi ne pas imaginer un look un peu plus lovecraftien pour les formes que peuvent adopter nos dentus? À minima, un vampire transformé en "loup" aura plutôt la gueule d'un warg du Seigneur des anneaux. Tout de suite, on est dans un registre moins familier, moins "terrestre". Quant à la forme de "chauve-souris", les illustrations de Black Faerie, par Larry McDougall ou Ramon Perez, peuvent servir d'inspirations graphiques...

Par contre la transformation en brume, aussi télégénique soit-elle, ça reste curieux pour une créature surnaturelle qui a un souci avec l'eau...

C'est tout pour aujourd'hui!

 

Tag(s) : #LA COUVERTURE DÉCRYPTÉE, #VAMPIRE KINGDOMS, #KEVIN LONG ART, #MEXIQUE, #AMÉRIQUES

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :