Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Macao en 2112 après J.-C.. Photo extraite de "Skyfall".

Je ne connais pas Macao. Je n'y ai jamais mis les pieds et je n'ai aucune intention d'y aller un jour. Contrairement à mon imagination qui, quant à elle, aime à se promener dans "l'île du lotus". Au rayon clichés, j'associe l'ancienne colonie portugaise aux casinos et au crime organisé. À tort? Il semblerait que la violence ait beaucoup baissé depuis la rétrocession de la colonie à la République populaire de Chine, en 1999. Mais les triades sont toujours présentes. Les casinos aussi. Bref, dans mon imaginaire déviant, Macao c'est une sorte de Las Vegas asiatique, avec des espions qui jouent au baccara et des mafieux qui font du kung fu! On va recycler ça pour RIFTS et FALLING SKY.

Mais, avant de partir dans un délire imaginaire quelconque, j'ai voulu aller voir ce qui avait été fait "d'officiel" pour cette partie de la Terre des Rifts. Je suis allé jeter un coup d'œil dans Rifts World Book 24: China One - The Yama Kings et Rifts World Book 25: China Two - Heroes of the Celestial Court et je n'ai rien trouvé concernant Macao. Ni même Hong Kong d'ailleurs. C'est bien dommage quand on connaît le capital imaginaire de ces deux territoires... Ils n'ont pas dû finir sous la flotte pourtant, puisqu'ils bénéficient d'un beau petit dénivelé qui les aura sauvés, pour partie, de la montée des eaux. J'ai regardé sur Flood Maps et, effectivement, une montée des eaux de 30 mètres épargne une grande part de Macao et Hong Kong. Dans FALLING SKY, le problème ne se pose pas puisque, en l'état actuel des travaux, je n'ai pas trop prévu d'augmenter le niveau de la mer d'un iota dans mon background. Pour l'instant.

"Tête du dragon" d'une triade macanaise. Illustration de David Benzal.

Mais je mets la charrue avant les bœufs. Je veux vous parler de Macao avant de vous avoir causé de la Chine de FALLING SKY. Pour rappel, FALLING SKY est un jeu de rôle multi-genres qui me permet de recycler toutes mes idées et envies ludiques qui n'ont pas leur place dans RIFTS. Il y a beaucoup de choses que j'aime dans la Chine de RIFTS: les arts martiaux, la Court Céleste, les OCC, les démons chinois, le Geofront... Mais il y a des éléments qui me le font beaucoup moins, les Rois Yama notamment.

Comme dit dans ce post, je ne suis pas preneur pour faire des juges des morts des enfers chinois des bourreaux des vivants. Je n'ai pas de respect particulier pour la mythologie chinoise, ni pour les autres d'ailleurs, mais des juges sensément neutres transformés en entités malveillantes je suis moyen convaincu... Kevin Siembieda nous avait déjà fait le coup avec Anubis, devenu un bad guy dans Rifts World Book 4: Africa. Apparemment, chez Palladium Books, les divinités de la mort paraissent condamnées à être très très vilaines. Super-vilaines. Mouais...

Dans l'univers de FALLING SKY, je vais rester sur mon idée de divinités maléfiques, anciennement prisonnières du Diyu (les enfers chinois), et qui ont réussi à s'en échapper à la faveur du Jour de l'Apocalypse. Elles ont émergé en Chine où elles se sont taillés chacune un royaume, comme à la grande époque des Royaumes combattants ou des seigneurs de la guerre. Sauf que ces nouveaux souverains sont des entités démoniaques servies par des hordes infernales. Ils ont bien peu de considération pour leurs sujets, humains et extra-terrestres confondus, qui sont traités pire que des bêtes.

Toute la Chine est occupée par l'envahisseur extra-dimensionnel? Que nenni. De gros morceaux échappent totalement à son emprise. Le Tibet (dans ses frontières d'avant 1949), le Xinjiang, la Mongolie-Intérieure, Taïwan, Hainan, et peut-être même la Mandchourie, ont pris le large. Les communistes contrôlent encore certaines portions du territoire et mènent une guerre (de guérilla) acharnée à l'envahisseur. Shangai est une mégacité futuriste contrôlée par les mégacorpos. Certaines régions appartiennent à des seigneurs de la guerre humains, à des bandits, à des sectes...

Guerrière d'une triade. Illustration de 666markofthebeast666.

Et puis il y a Hong Kong et Macao. Hong Kong constitue un sacré morceau imaginaire (surtout pour son cinéma) qui aura, peut-être, droit à son post un de ces quatre. Retenez juste que, dans l'univers post-apo de FALLING SKY, Hong Kong se porte plutôt bien. "Le port parfumé" reste un phare de la civilisation, coincé entre les royaumes chinois démoniaques et les mers infestées de pirates et de monstres. De la civilisation et du coup de pied retourné.

En face de Hong Kong, Macao est loin d'être un phare civilisationnel. Ce serait même plutôt un bastion du crime et du Mal.

Flashback.

Après le Jour de l'Apocalypse, Macao est en proie au chaos le plus total, comme le reste du monde. Les catastrophes naturelles succèdent aux catastrophes surnaturelles tandis que des extra-terrestres, des créatures magiques et des entités démoniaques apparaissent un peu partout. L'estuaire de la rivière des perles est envahi par des centaines de milliers de boat people, qui cherchent à fuir le pays sur des embarcations de fortune, pendant que les morts se relèvent, dans les rues en feu des grandes villes du Guandong. Les forces armées et de police sombrent dans l'anarchie la plus totale dès les premiers jours. Le gouvernement de Pékin ne donne plus aucun signe de vie. La Chine s'effondre.

À Macao, dans la semaine qui suit le Jour de l'Apocalypse, les triades s'emparent de l'arsenal de la garnison chinoise. Sans coup férir: les soldats ont déjà fui ou sont morts, de même que les autorités civiles. Les triades dressent un cordon de sécurité autour de Macao et empêchent quiconque d'y entrer. Ou d'en sortir. Les embarcations qui s'approchent trop près de Macao se font canonner sans sommation. Pire: les triades de Macao se comportent en véritables pirates et pillent sans vergogne les pauvres hères qui prennent la mer!

Macao en 2112. Illustration de Jamie Perrin.

Quelques mois plus tard, un silence de mort est retombé sur la mégalopole du delta. Ses 70 millions d'habitants sont morts, en fuite ou se cachent. De l'autre côté de l'estuaire, Hong Kong a survécu malgré l'afflux massif de réfugiés. Les autorités civiles ont résisté au chaos et tentent, tant bien que mal, de protéger le territoire des hordes de zombies, de vampires, de pillards, et autres tueurs psychopathes, qui assaillent le no man's land séparant Shenzen, transformée en ruine hantée, de Hong Kong.

Pendant un siècle, nulle autorité civile à Macao. Les triades règnent en maîtresses absolues. Tout au plus cherchent elles à protéger la ville des menaces innombrables qui pèsent sur elle. Pour le reste, elles ne s'entendent guère et n'hésitent pas à s'entre-massacrer pour le contrôle du territoire.

Macao en 2112. Photo extraite de "Star Wars VIII".

2112: Macao a survécu au siècle écoulé. Les triades contrôlent toujours la cité. Les plus faibles d'entre elles ont été éliminées au fil du temps tandis que les plus fortes ont constitué un pseudo-gouvernement bien peu civil. Non seulement Macao a survécu mais, en plus, la cité brille de mille feux. Grâce aux casinos. Sauf que, en 2112, la clientèle vient de beaucoup plus loin. L'un des surnoms chinois de Macao est "les portes d'entrée". En 2112, la ville mérite cette appellation, plus que jamais. Des Portes trans-dimensionnelles permettent aux citoyens les plus aisés des grandes puissances du Multivers de venir claquer leurs thunes en sirotant des cocktails avec vue sur la baie de la rivière des perles.

Macao n'a aucun Nexus magique. Les Portes ont été créées artificiellement par les triades. Elles relient la ville à d'autres Dimensions "civilisées". Civilisées mais pas particulièrement policées: Macao demeure un bastion du crime; et les gros richards extra-terrestres qui viennent fréquenter les tables de jeu de Macao ont fait leur beurre dans des affaires où la moralité a peu à voir. Dans FALLING SKY, Macao c'est Canto Bight!

Couverture de "A Fistful of Kung Fu". Artiste inconnu.

Cependant, aussi malhonnêtes et immoraux soient-ils, les clients des casinos de Macao en 2112 cultivent les apparences de la respectabilité. Les zones "touristiques", le sud de la péninsule de Macao et Cotai notamment, qui accueillent hôtels, restaurants et casinos, sont particulièrement propres, riches et sûres. Il n'y a aucun policier mais les agents de sécurité sont discrets et nombreux. Tous les établissements appartiennent aux triades, comme tous les commerces du territoire. Les importuns, les gêneurs ou, pire, les policiers infiltrés disparaissent sans faire de vague.

Les triades ne basent pas leur pouvoir sur la seule violence. Avec le retour de la magie, les familles criminelles chinoises sont largement imprégnées par les pouvoirs arcaniques: divinités tutélaires, arts martiaux mystiques, sorcellerie, invocations d'entités étrangères à ce monde, talismans... À la tête de chaque triade on trouve le plus souvent un maître des arcanes: dragon, démon, liche, divinité... Les responsables des différentes branches sont de redoutables magiciens pour la plupart d'entre eux. Quant aux sous-fifres, la piétaille, ils privilégient les flingues, les lames et le kung fu.

En dehors des zones touristiques, la ville redevient chinoise. On y parle cantonais, exclusivement, et les non-humains se font rares. En apparence du moins car, dissimulées au sein de la population, les créatures magiques et surnaturelles sont assez nombreuses. Soit qu'elles servent de yeux et d'oreilles pour les Rois Yama, soit qu'elles œuvrent pour les triades, elles contribuent à faire des quartiers populaires une zone particulièrement dangereuse dès que la nuit tombe. Et si ça ne suffisait pas, il faut aussi compter avec les cultes inhumains, les monstres, les sorciers, les démons... Une grande partie des bas-quartiers est totalement déserte à la nuit tombée.

Le petit peuple survit comme il peut. Les Macanais qui n'appartiennent pas aux triades vivent de la pêche, de l'agriculture dans les fermes hydroponiques, de la pisciculture, de la prospection dans les ruines du Guangdong, du recyclage, de la mendicité, de divers trafics, du tourisme... Les "taxes" prélevées par les triades sont très élevées et le niveau de vie très bas. Il y a un gouffre entre le quartier des casinos et le reste de la ville. 

Macanais mutant animal. Illustration de Malcolm Wopé.

Je vous donne mes références imaginaires pour le Macao de la Terre du Verseau: le Kung fu pian et le wuxiaLes Aventures de Jack Burton dans les griffes du Mandarin, la première partie de Indiana Jones et le Temple maudit, les innombrables scènes de casino dans James BondSpirou à New York (si si , mon préféré!), la partie "Canto Bight" de Star Wars VIII... Des références très occidentales en fait, très cliché, mais j'assume. Du côté du jeu de rôle, regardez plutôt James Bond 007 (forcément), Feng Shui (surtout), Ninjas & Superspies et son superbe supplément Mystic ChinaStreet Fighter, ou la partie "chinoise" des Masques de Nyarlathotep... Et puis vous avez ces innombrables jeux vidéo de baston ou encore le jeu d'escarmouche avec figurines A Fistful of Kung fu... Bref, vous avez de la matière. De la matière facilement exploitable pour le reste de la Chine de la Terre du Verseau.

La spécificité de Macao dans mon background chinois c'est sa dimension criminelle. La ville est contrôlée par la pègre chinoise qui compte, parmi sa clientèle, la pègre du Multivers. Dans mon idée, le Multivers de FALLING SKY abrite de puissantes confédérations inter-dimensionnelles. Dans Rifts Dimension Book 2: Phase World, et toute la sous-gamme, j'aimais bien le principe des grandes confédérations tri-galactiques: le Consortium des Mondes Civilisés, l'Empire trans-galactique, les Mondes Unis de Warlock... J'aimais bien car chacune d'entre elle invoquait des imaginaires, et des références, très différentes. J'ai envie de retrouver ça dans FALLING SKY mais à l'échelle du Multivers. Celui-ci est donc divisé entre plusieurs puissances qui sont autant d'archétypes: la ligue mercantile pseudo-démocratique, la dictature fasciste, la fédération magique, la jeune démocratie... Il faut aussi compter avec les grandes organisations criminelles et quelques "petites" confédérations, sur les marges, qui privilégient les activités économiques déviantes: esclaves, drogues, magies noires, mercenariat, contrebande... Macao fait partie des spots où toute cette faune interlope se retrouve pour jouer, négocier, se détendre, se créer des contacts, des relations, acheter, vendre...

Snuff movie macanais. "Death in Macau 3". Illustration totalement excessive de 666markofthebeast666.

La présence de tous ces bandits attire forcément les différents services de police de la Terre du Verseau et au-delà. Les polices de Shangai, Hong Kong et Néo-Tokyo ont des agents infiltrés sur place. De même que les différentes polices des grandes confédérations inter-dimensionnelles mentionnées plus haut. Terriens ou extra-terrestres, humains ou non-humains, les flics ne sont pas les bienvenus à Macao. Et les triades consacrent beaucoup d'énergie à les repérer et à les éliminer. La tranquillité de la clientèle passe avant tout le reste.

Il faut aussi compter avec les espions, très nombreux. La présence de nombreuses organisations criminelles, de services de police et de grandes fortunes attire beaucoup de regards et d'oreilles. Macao est une mine d'informations pour qui sait trouver le bon interlocuteur. En conséquence, de nombreux services de renseignements ont des agents sur place, des contacts, des réseaux...

Une ville dangereuse. Très. Une ville parfaite pour un scénario "chinois" dans FALLING SKY ou RIFTS!

Macao en 2112. Photo extraite de "Star Wars VIII".

 

Espionne pas discrète. Illustration de Phloki.

 

Macao en 2112. Photo extraite de "Star Wars VIII".

 

​ Macao en 2112. Photo extraite de "Star Wars VIII". ​
Tag(s) : #FALLING SKY: UNIVERS, #ASIE, #CHINA, #PHLOKI ART, #MACAO, #666MARKOFTHEBEAST666 ART, #FAN SERVICE, #SU JIAN ART, #DAVID BENZAL ART, #JAMIE PERRIN ART, #MALCOLM WOPÉ ART, #ASIE [FS], #CHINE [FS], #MACAO [FS], #FALLING SKY, #STAR WARS, #CINÉMA, #RIFTS UNIVERS MAISON

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :