Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

101 PA. Le silence se fait dans une taverne du ghetto D-Bee d'Americana lorsque les agents de l'ISS font une descente à la recherche d'insurgés.

Dans La Coalition 3, je vous ai présenté N'mbyr, la planète d'où la coalition tire les matières premières nécessaires à sa prospérité. Voilà la suite:

Lorsqu'il obtient les pleins pouvoirs du Sénat, Karl Prosek a de grandes ambitions pour N'mbyr. La planète est sensée lui fournir les ressources qui lui permettront de devenir le maître de l'Amérique du nord, rien que ça. Autant dire qu'il ne se contentera pas des terres semi-désertiques concédées par l'ancien traité signé entre les Chicagoans et les tribus d'Hommes-gorilles. Il compte bien aussi faire disparaître la menace que constitue à ses yeux Trimadore, la colonie trans-dimensionnelle fondée par les Cyborgs Kremin et les races associées à leur "Ligue des Mondes".

Trimadore? Oui, il faut un nom à la cité Kremin entourant la Porte reliant N'mbyr aux autres Dimensions explorées par les Cyborgs Kremin. Et "Trimadore" ça sonne plutôt bien. C'est aussi le nom d'une race de D-Bees adeptes de technologie et de Techno-magie (Rifts World Book 11: Coalition War Campaign). On n'a qu'à dire, et imaginer, que les Trimadores, le peuple, ont construit Trimadore, la cité, qui est devenue leur nouvelle patrie au sein de l'ensemble cosmopolite de la Ligue des Mondes des Cyborgs Kremin.

Il faut aussi un nom à la cité, fondée anciennement par les Chicagoans, bâtie autour du Rift entre N'mbyr et Old Chicago. Pourquoi pas "Americana"? 

Assaut final sur Trimadore, en 75 PA, par la 1ère Division de cavalerie mécanisée de la Coalition. Artiste inconnu.

Pour Karl Prosek, la conquête totale de N'mbyr apparaît comme un préalable à l'expansion de la Coalition sur la Terre des Rifts. Mieux: la conquête de la planète va servir d’entraînement à la future armée coalisée. Dès 75 PA, les troupes coalisées passent à l'offensive. L'armée n'est pas encore prête mais le complexe militaro-industriel de Chi-Town pousse le haut-commandement à l'action. Les usines commencent à manquer de certaines ressources qui se trouvent en abondance dans les terres tribales n'mbyr et sur le continent austral dominé par les Cyborgs Kremin de Trimadore. Ces derniers, si ils disposent d'une technologie avancée, ne sont pas vraiment armés pour lutter contre la machine de guerre coalisée. La Ligue des Mondes n'a jamais eu à guerroyer contre forte partie et n'a pas développé d'infrastructure militaire notable. Si l'attaque soudaine des Coalisés ne les prend pas totalement par surprise, ils ne sont pas pour autant en capacité de résister.

D-Bees de la Ligue des Mondes.

La Coalition n'y va pas par quatre chemins et balance des missiles thermonucléaires sur Trimadore. Les systèmes de défense arrêtent quelques missiles mais pas tous: la cité est rayée de la carte et la Porte détruite. Les citoyens de la Ligue des Mondes survivants se retrouvent totalement isolés sur N'mbyr. Dans les heures qui suivent, les forces spéciales s'emparent des points névralgiques des rares avant-postes de la Ligue qui n'ont pas été détruits. En une journée à peine, tous les ressortissants de la Ligue des Mondes présents sur N'mbyr sont morts, prisonniers ou fugitifs. 

À défaut d'avoir su préparer les défenses adéquates, les Cyborgs Kremin et leurs alliés se sont ménagés plusieurs planques, au nez et à la barbe des services de renseignements coalisés, qui deviendront autant de refuges et de bases secrètes par la suite. Les Cyborgs Kremin se sont bien rendu compte que les Coalisés, déjà bien mal disposés à leur égard au départ, se sont montrés de plus en plus hostiles au fil des décennies. Depuis 14 PA, et la conquête du Rift par les Coalisés, les citoyens de la Ligue des Mondes se sont vus interdire progressivement l'accès à la Terre des Rifts. Quant aux D-Bees de la Ligue et de N'mbyr déjà "installés"sur Terre, on leur a accordé de droit d'être "rapatriés" sur N'mbyr mais sans aucun d'espoir de retourner sur la Terre des Rifts, même si ils y ont laissé des proches, des biens, des projets... Les Cyborgs Kremin ont toujours eu des agents de renseignements dans les 'Burbs de Chi-Town qui les informent des évolutions politiques et autres de la Société coalisée. Et les dites évolutions ne leur avaient pas laissé présager le meilleur... À raison.

De 75 PA, date de la destruction de Trimadore, à 101 PA, début de la chronologie de RIFTS, les Coalisés conquièrent le reste de la planète. Les Hommes-Gorilles ne sont pas de taille pour résister aux troupes coalisées, leurs haches en silex et leurs sarbacanes étant de peu d'utilité face aux mechas et aux skelebots de la Coalition. Les tribus sont réduites en esclavage les unes après les autres. Y échappent celles qui se réfugient dans les zones les plus reculées. Certaines finissent par croiser la route des survivants de Trimadore et de la Ligue des Mondes qui ont réussi à échapper à la traque des "Dead boys" de la Coalition.

En un quart de siècle, Trimadore, l'ancienne cité de la Ligue des Mondes sur N'mbyr, s'est transformée en prison géante.

Nous sommes maintenant en 101 PA (2387 après J.-C.).

Pendant deux siècles, de 2098 à 2298 (12 PA: début de la Guerre des Deux Chicago), les peuples de N'mbyr, que ce soient les indigènes Hommes-gorilles ou les voyageurs trans-dimensionnels de la Ligue des Mondes (Tirrvol,  Quick-Flex, Vanguard Brawlers, Trimadores, Cyborgs Kremin...), ont pu voyager entre la Terre des Rifts, N'mbyr et les autres Dimensions de la Ligue des Mondes. La "fermeture" du Rift en 14 PA par la Coalition retient des centaines de milliers d'entre eux captifs sur la Terre des Rifts. Si plusieurs milliers vont être rapatriés de force sur N'mbyr au fil des décennies, la plupart va demeurer en Amérique du nord, dont une grande partie dans les 'Burbs de Chi-Town.

Les Cyborgs Kremin bénéficient d'un traitement particulier, dont ils se passeraient volontiers: leur tête est mise à prix par la Coalition. Même l'usage de la langue Kremin, l'ancienne langue véhiculaire de N'mbyr avant la conquête coalisée, est un crime. Pour Karl Prosek, ils symbolisent l'ancienne Ligue des Mondes; et l'empereur craint que celle-ci ne réussisse un jour à ré-ouvrir une Porte entre N'mbyr et les mondes de la Ligue et passe à la contre-offensive, aidée en cela par les milliers de Cyborgs Kremin qui se cachent sur N'mbyr et sur la Terre des Rifts

Un Quick-Flex Alien, combattant de la Liberté. Illustration de Mike Leonard.

Il existe bel et bien un mouvement de résistance qui fédère les peuples de N'mbyr face à l'oppresseur coalisé. Un mouvement qui a des ramifications jusque dans les 'Burbs de Chi-Town. Et ce sont effectivement les Cyborgs Kremin qui dirigent ce mouvement. Si la propagande coalisée parle de "terroristes", les rebelles préfèrent s'appeler "résistants" ou "combattants de la liberté".

Il n'y a que deux métropoles d'importance sur N'mbyr: Trimadore et Americana.

Trimadore a été reconstruite et transformée en camp de travail géant pour les dizaines de milliers de prisonniers suite à la campagne-éclair de 75 PA. De fait, la plus grande partie de la population se partage entre soldats (humains et mutants), employés du complexe militaro-industriel (humains) et esclaves (D-Bees). Les usines de la Coalition ont été édifiées au milieu des ruines de l'ancienne cité Kremin. La ville sert de base militaire majeure pour le contrôle et la surveillance du continent austral. Trimadore héberge un million d'habitants, dont une moitié d'esclaves D-Bees.

Americana est la porte d'entrée entre N'mbyr et la Terre des Rifts puisque l'on y trouve le Rift menant aux ruines d'Old Chicago. C'est par là que passent les matières premières à destination des mégacités coalisées. Les Coalisés ont commencé à édifier une méga-forteresse pyramidale autour du Rift, des deux côtés de celui-ci. Contrairement à Trimadore, où l'on découvre les vestiges de la Ligue des Mondes, Americana est une ville "neuve", à l'architecture exclusivement terrienne, en dehors du ghetto D-Bee. Dès 14 PA, les Coalisées avaient détruit les mégalithes dressés par les Hommes-gorilles à l'emplacement du Rift (je rappelle que celui-ci se situe sur un site sacré pour les autochtones). Le ghetto "accueille" plus d'un million de D-Bees sur une vingtaine de kilomètres carrés. Il a été construit par les premiers prisonniers de 75 PA et rappelle, par endroits, l'ancienne Trimadore.

D-Bees de la Ligue des Mondes.

Americana est une cité totalement organisée autour de la fourniture des matières premières pour Chi-Town. Humains et D-Bees travaillent à l'approvisionnement des mégacités coalisées jour et nuit. Les voies ferrées et les pipelines convergent tous vers le Rift; et structurent tout l'espace de la métropole. L'activité y est telle que les services de sécurité ont bien du mal à contrôler les allées et venues aussi bien qu'ils le prétendent. En dehors de la forteresse et du ghetto, les éléments urbains les plus notables sont l'aéroport, la gare et la base militaire. Les citoyens coalisés sont un peu moins d'un million et ont leurs propres quartiers résidentiels.

En dehors de Trimadore et d'Americana, N'mbyr reste un monde sauvage. Avec trois millions de Coalisés, militaires et civils, présents sur un monde à la superficie semblable à celle de la Terre des Rifts, il est évident que le contrôle coalisé demeure plus que limité. Ces Coalisés gouvernent une population de trente millions de D-Bees, esclaves aux trois quarts, qui triment dans les plantations, les mines, les carrières, les chalutiers... pour nourrir l'ogre coalisé.

Au-delà des zones exploitées par la Coalition (moins de 5% de la planète), N'mbyr reste un monde sauvage. On y trouve, bien évidemment, des tribus d'Hommes-gorilles libres, des refuges D-Bees, affiliés à la Résistance pour certains d'entre eux, des bases et des planques rebelles, des communautés d'anciens citoyens de la Coalition (déserteurs, sectes, esprits libres...), des repaires d'esclavagistes, pirates et autres brigands... À priori, il s'agit d'un monde avec peu ou pas de magie mais rien n'empêche un MJ de rajouter des talents arcaniques aux locaux, des entités magiques ou surnaturelles, des ruines de civilisations oubliées, des légendes mystiques, des lieux étranges...

Considérant que, dans les mégacités coalisées, la propagande impériale martèle les cerveaux que les D-Bees sont des envahisseurs, comment Karl Prosek légitime-t-il la conquête d'une autre Dimension par ses troupes? Les médias coalisés présentent la conquête de N'mbyr comme la continuité de la Guerre des Deux Chicago. Les D-Bees de N'mbyr sont désignés comme des alliés, voire comme des membres, de la première Fédération des Magiciens (ce qui est faux). La conquête de N'mbyr en 75 PA a constitué une "attaque préventive" contre les Cyborgs Kremin et leurs affidés qui s'apprêtaient à attaquer Americana et, au-delà, Chi-Town et la Coalition (faux). Les Cyborgs Kremin ont accueilli des magiciens noirs de la première Fédération en 14 PA (encore faux) et s'étaient mis à adorer les mêmes sinistres entités que Lord Dunscon et ses sbires (faux, archi-faux)

Bienvenue dans le ghetto D-Bee d'Americana!

Bon, il est peut-être temps de citer mes références?

J'en ai trois, que vous aurez peut-être reconnues: AvatarStar Wars et le jeu de rôle Shaan

Avatar pour sa planète ô combien exotique soumise à l'avidité des Terriens. Si la flore et la faune de Pandora ont pu m'inspirer celles de Lyonesse et de la Grande-Bretagne de RIFTS (Rifts World Book 3: England), la lutte des rebelles D-Bees de N'mbyr contre la Coalition rappelle immanquablement celle des Na'vis contre les humains. On y retrouve aussi les mêmes thématiques écologistes, les Coalisés ayant bien peu de scrupules à dévaster et polluer N'mbyr comme des sagouins.

Star Wars pour... Pour plein de choses en fait. L'Empire de Star Wars constitue, pour Kevin Siembieda comme pour ma pomme, un modèle fort pour la Coalition de Karl Prosek, ce dernier faisant office de Palpatine "local". L'Empire de Star Wars est un état suprématiste humain, où les non-humains sont des citoyens de seconde zone. J'ai déjà évoqué ce parallèle dans d'anciens posts (ici et ici). Quant à la Résistance des D-Bees (et de quelques humains) de N'mbyr face à l'oppresseur coalisé, elle fait écho à celle de l'Alliance Rebelle. Et puis il y a N'mbyr. Cette planète c'est un peu un condensé de Tatooine, Dagobah, la lune d'Endor, Yavin 4, Jakku, Jedha... Et même Hoth pour les régions polaires! Une planète sauvage je vous dis.

D-Bee de la Ligue des Mondes.

Shaan a précédé Avatar de 13 ans et l'on y retrouve les mêmes thématiques: une planète exotique, peuplée de plusieurs races non-humaines intelligentes, est conquise par des terriens sans scrupules, désireux d'en exploiter les ressources. Certains thèmes "mystiques" de Shaan peuvent être importés dans RIFTS, pour peu que vous souhaitiez ajouter un peu de magie à ce setting extra-dimensionnel.

Contrairement à la très médiévale-fantastique Erde Zwei, exploitée par la NDR (Rifts World Book 5: TRIAX & The NGR et Rifts World Book 31: TRIAX Two) ou à la très pulp Isandlwana, colonisée par les Britanniques (Rifts World Book 3: England), N'mbyr est un cadre totalement S-F. Extra-terrestres, pistolets lasers, vaisseaux spatiaux... Vaisseaux spatiaux? Oui: vaisseaux spatiaux. Sauf que, au lieu de changer de planète, vous changez juste de région. Mais si vous êtes gourmand, rien ne vous empêche de doter N'mybr d'une ceinture d'astéroïdes et d'une ou plusieurs lunes (avec ou sans vie) pour y installer des bases rebelles, des cités coalisées, des repaires de forbans, des communautés vivant en autarcie... Vous pouvez même faire de N'mbyr la lune d'une géante gazeuse et installer sur cette dernière des exploitations gazières façon Bespin. Sur N'mbyr, la Coalition a la possibilité d'élaborer le programme spatial qui lui est interdit sur la Terre des Rifts (After the Bomb Book 6: Mutants in Orbit).

De manière générale, les ressources des différents JdR Star Wars -- celles où les joueurs interprètent des Rebelles, essentiellement mais pas que -- peuvent servir de sources d'inspiration pour des scénarios se déroulant sur N'mbyr.

Un mot concernant Tolkeen pour conclure. Quel lien entre N'mbyr et la grande cité du nord? Avec la guerre entre Tolkeen et la Coalition (Rifts World Book 11: Coalition War Campaign et la série Siege on Tolkeen), de 105 à 109 PA, il est possible d'imaginer que le conflit s'exporte sur N'mbyr. Les mages de Tolkeen auront à cœur de fournir des armes et des munitions aux rebelles de N'mbyr. Suffisamment pour que, en 109 PA, la Coalition soit obligée d'envoyer de nouvelles divisions sur N'mbyr pour refréner les ardeurs des insurgés. Les Shifters de Tolkeen sont à même de créer des Portes permettant de relier la cité aux bases rebelles. Des Portes qui amèneront peut-être des réfugiés de Tolkeen à venir chercher asile dans les coins reculés de N'mbyr (Rifts Aftermath)...

Les trois illustrations représentant des "D-Bees de la Ligue des Mondes" sont extraites de Shaan (site officiel du jeu ici). Elles ont été réalisées par Claire Wendling (au dessin) et Kevin Lemoigne (aux couleurs). Merci à Julien Bès, l'un des auteurs de la nouvelle gamme de Shaan, de m'en avoir informé, que je puisse créditer les artistes.

Un village des Hommes-gorilles de N'mbyr, loin des cités coalisées. Illustration de Fan Ming (me semble-t-il)

 

Tag(s) : #AMÉRIQUES, #COALITION, #COALITION WAR CAMPAIGN, #DIMENSION, #N'MBYR, #D-BEES OF NORTH AMERICA, #CHI-TOWN BURBS, #FAN MING ART, #CLAIRE WENDLING ART, #KEVIN LEMOIGNE ART, #RIFTS UNIVERS MAISON

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :