Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Illustration de Lee J.P.

Avant d'aller plus loin, je vous suggère de (re)lire ces anciens posts: La Coalition 1 et Super-Héroïque. Ça y est? C'est fait? Continuons.

Les principales informations relatives à la Coalition -- et à Chi-Town, la capitale, en particulier --se trouvent dans Rifts Ultimate EditionRifts Sourcebook OneRifts World Book 11: Coalition War CampaignRifts Sourcebook 4: Coalition Navy et la série des Rifts Adventure Sourcebook, entre autres ouvrages. La Coalition est LE gros morceau du background nord-américain de RIFTS et il y aurait beaucoup de choses à dire la concernant. Et, quand je dis "beaucoup de choses", je pense surtout aux éléments susceptibles d'être inclus dans des scénarios pour mon JdR préféré.

Dessin et encrage de Benjamin Ang. Couleurs de Sean Ellery.

Aujourd'hui, je vais revenir sur la partie "super-héroïque" du background coalisé. Je l'ai déjà dit et j'aime me répéter (surtout pour ceux qui découvrent RIFTS et/ou mon blog): les mégacités coalisées, et Chi-Town tout particulièrement, sont idéales pour accueillir des aventures super-héroïques, costumées ou pas. Plus précisément, je vais revenir sur deux séries Marvel déjà mentionnées sur ce blog: les X-Men et Civil War. Dans les X-Men, films et BD confondus, des mutants s'opposent les uns aux autres dans une lutte fratricide. Les premiers, les X-Men, souhaitent vivre, dans la paix et la justice, aux côtés des humains "normaux" tandis que les seconds, la Confrérie des Mutants, sont partis en guerre contre cette même humanité qu'ils considèrent incapable de les accepter. Dans Civil War, une série en sept volumes et des spin-offs, une loi obligeant les super-héros à révéler leur véritable identité entraîne un conflit entre celles et ceux qui s'y conforment (Spider-Man, Miss Marvel, Iron Man...) et les autres qui refusent d'obtempérer (Captain America, Cyclope, Daredevil...).

Voilà deux beaux exemples de conflits super-héroïques susceptibles de nourrir de bien belles histoires, qui sont autant de scénarios de JdR potentiels. Et la Coalition est le cadre idéal pour transposer ce genre de conflits dans un univers S-F.

La Coalition a bâti sa puissance sur la technologie et les pouvoirs mutants. Par "pouvoirs mutants", je désigne les pouvoirs psioniques (qui ont un coût en ISP) autant que les super-pouvoirs (qui ne coûtent rien et s'utilisent à volonté). Sans les pouvoirs mutants, les États Coalisés seraient particulièrement désarmés face aux mages de Tolkeen (la série Siege on Tolkeen) et de la Fédération des Magiciens (Rifts World Book 16: Federation of Magic). Un gros blaster ionique ne peut pas grand chose face à un sort d'invisiblité ou de contrôle mental. Grâce à ses mutants, la Coalition a pu se développer, prospérer, et devenir LA grande puissance humaine des Amériques de la Terre des Rifts.

Illustration de Jeremy Roberts.

Malgré cet apport essentiel, les mutants demeurent des citoyens de deuxième zone au sein de la Coalition. Ils doivent s'enregistrer auprès des autorités coalisées et semblent condamné·es à servir celles-ci si ils souhaitent conserver un semblant de liberté. L'empereur ne les tolère que dans la mesure où il a besoin d'eux. Les mutants ne correspondent pas vraiment à son idéal de la "Nouvelle Humanité" nord-américaine. Et, si ça ne tenait qu'à lui, il leur réserverait le même sort qu'aux opposants politiques, aux D-Bees et aux magos: l'extermination pure et simple.

En apparences, les citoyens mutants "enregistrés" sont plutôt bien traités par les autorités: ils disposent d'office de postes bien rémunérés aux sein des forces armées et des services de sécurité de la Coalition. Considérant que cette dernière est un régime totalitaire militariste, une place avec un uniforme constitue une reconnaissance sociale d'importance. Et pourtant... De nombreux mutants se rendent bien compte que les plus doués d'entre eux restent cantonnés aux grades intermédiaires. Un plafond de verre les empêche d'accéder aux niveaux supérieurs de la société coalisée. Il n'y a aucun mutant parmi les hauts-gradés, les membres du Sénat, les administrateurs du complexe militaro-industriel, les maires de blocks et de niveaux... La défiance à leur encontre est perceptible. Pire: leur enrôlement, obligatoire, dans l'armée et la police semble destiné à MIEUX les surveiller et à les contrôler.

Alors c'est la guerre. Une guerre secrète ou presque. Des mutants s'organisent, fondent des groupes, des réseaux, et luttent contre l'empereur et ses fidèles. Si certains ne remettent pas en cause la nature de la Coalition -- ils veulent juste avoir les mêmes opportunités que les citoyens "normaux" --, d'autres comptent bien détruire le régime et fonder quelque chose de nouveau sur les ruines de la Coalition. Certains parlent même de "démocratie" (un gros mot pour Karl Prosek).

Illustration de Ross Tran.

Ces rebelles ont contre eux toute la puissance armée de la Coalition avec, en première ligne, leurs frères et sœurs mutant·es, beaucoup plus nombreux·ses, qui sont resté·es loyaux·les envers l'empereur. Et, quand ils ne luttent pas contre l'empereur, les différents groupes luttent entre eux. Il y a loin entre le groupe d'idéalistes désireux de refonder l'ancienne démocratie pré-Prosek et la bande de psychopathes qui rêve d'exterminer les humains "inférieurs". Avec toutes les nuances intermédiaires: les criminels, les sectaires, les progressistes, les fous, les vengeurs, les solitaires... En tant que citoyens de la Coalition, la plupart des rebelles mutants nourrissent la même défiance envers l'autre (le D-Bee et le magicien) que leurs concitoyens. Et certain·es ne remettent pas tout en cause dans la Coalition. Relisez vos vieux comics Marvel, DC, Image, Valiant et autres et vous aurez de la matière à scénariser.

Mais scénariser quoi au juste? Si on joue à RIFTS avec, en ligne de mire, la lutte de super-héros/vilains contre d'autres super-héros/vilains dans les mégacités coalisées, il me semble pertinent que les joueurs interprètent eux-mêmes des super-héros. Pour ce faire, j'invite les MJ à utiliser, en plus des différents suppléments RIFTS, les ressources de la gamme Heroes Unlimited pour constituer un groupe héroïque en collants capable de tenir la dragée haute aux sbires de l'Empereur Karl Prosek!

La gamme RIFTS est particulièrement avare en adversaires de l'empereur, à l'intérieur même de la Coalition. La figure du PJ ennemi de la Coalition est très classique dans l'univers de RIFTS mais on la retrouve surtout dans les Terres Sauvages ou dans le cadre du conflit contre Tolkeen, beaucoup moins dans les rues de Chi-Town. Les mutants me paraissent une bonne option pour remplir les rangs de la rébellion intérieure contre Karl Prosek. D'autant plus qu'ils permettent d'importer dans RIFTS tout un pan de la culture populaire américaine. Et je sais qu'il y a pas mal de fans de comics US en collants parmi les lecteurs les plus fidèles de ce blog...

Illustration de Lee J.P.

 

Tag(s) : #AMÉRIQUES, #COALITION, #MUTANTS, #BD, #LEE J.P ART, #BENJAMIN ANG ART, #SEAN ELLERY ART, #JEREMY ROBERTS ART, #ROSS TRAN ART, #FAN SERVICE, #MARVEL, #PALLADIUM BOOKS, #HEROES UNLIMITED, #RIFTS UNIVERS MAISON

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :