Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le joueur d'Aya lui a dressé un petit portrait perso. Il utilise des illustrations de Tifa Lockhart, un personnage de Final Fantasy VII, pour la représenter.

Je vous la refile telle quelle:

 

AYA

Tout ce qu’Aya connaît de la vie, c’est courir pour fuir le Sôkô-no. Jamais le temps de se poser, toujours courir dans les ruines. Que s’est-il passé ? Qu’y avait-il avant les ruines ? Pas le temps d’y penser, déjà un martèlement se fait entendre.

De temps en temps, elle croise d’autres survivants. Mais ils ne se parlent pas. Elle a essayé d’en sauver plusieurs en les prévenant, en leur disant de se mettre à l’abri, de se cacher. Mais chaque fois, ils sont morts. Vite, se déplacer. Rester sur place, c’est mourir.

Et puis il y a eu ce moment incompréhensible où les ruines ont disparu pour laisser place à un bunker hanté par un Sôkô-no. Le dépaysement n’a pas été trop brutal du coup…

Et encore la fuite mais cette fois, dans un environnement « neuf » comme elle n’en avait jamais vu. Elle s’adapte vite, très vite. Puis il y a eu la rencontre avec les militaires, qui inexorablement l’a conduite vers la vérité.

Aya est N°8, une androïde vivante et pensante, fruit d'un projet scientifique secret d'Haruhukai Industries. Sa « vie » se résume à un entraînement dans un environnement ultra-hostile virtualisé, recouverte de centaines de capteurs, scrutée par des centaines de caméras. Mesurée, analysée, poussée à son maximum.

Mais aujourd’hui, c’est fini. Les brumes d’une mémoire bien présente, même si sans souvenirs personnels, se dissipent. Aya vient de passer 2h sans courir. Pour la toute première fois, elle a commencé à réfléchir à autre chose que sa survie immédiate et à faire des choix plus complexes. Et elle y prend goût. C’est une éponge qui a soif de découvrir un monde paraît-il sans ruines (enfin, pas partout). Elle ressemble à une humaine mais elle est bien plus performante, capable de survivre dans l’adversité. Elle a été créée et entraînée pour ça. Et c’est pour ça qu’elle se fera une place dans ce monde réel. En se battant si besoin.

L’immaturité et l’impertinence du jeune homme trop neuf, Phonic, l’attirent. Est-ce parce qu’il semble incarner l’insouciance d’une enfance qu’elle n’a pas eue et n’aura jamais ? Ou parce que sa légèreté, qui contraste tant avec « tout » ce qu’elle a connu, est la promesse de pouvoir découvrir l’espèce humaine autrement que dans un mode survival ? Une chose est sûre, rien ni personne ne l’arrêtera maintenant.

 

Tag(s) : #JOUER, #ASIE, #JAPAN, #HIROSHIMA 2, #FAN SERVICE, #RÉPUBLIQUE DU JAPON

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :