Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petit rituel domestique nephilim. Illustration de Park Pyeongjun.

Dernièrement, j'évoquais les Nephilims, des nobles psioniques infiltrés au sein de la haute-aristocratie québécoise et convaincus d'être les enfants de Satan. Ce en quoi ils se trompent: ce ne sont pas des rejetons maléfiques mais de "simples" mutants. Ce qui est vrai par contre c'est qu'ils servent bel et bien les Puissances des Ténèbres. Quelles Puissances des Ténèbres? Au MJ de décider: Hades (Rifts Dimension Book 10: Hades - Pits of Hell), Dyval (Rifts Dimension Book 11: Dyval - Hell Unleashed), Wormwood (Rifts Dimension Book One: Wormwood)... Ou une Entité Surnaturelle Extra-dimensionnelle (= un "Grand Ancien" en français rôlistique standard). Les Nephilims sont une espèce de Mystique dévoyé puisqu'ils sont, eux aussi, biclassés psioniques/arcanistes (Rifts Ultimate Edition).

Contrairement aux Mystiques, leurs pouvoirs psis ne proviennent pas d'un apprentissage mais sont héréditaires (des mutants je vous dis!). Leurs pouvoirs magiques ne proviennent pas non plus d'un apprentissage mais de leur allégeance à une entité surnaturelle (comme les Sorcières de Rifts Conversion Book One et Rifts Dark Conversions). L'usage du sang, le leur et/ou celui de leurs victimes, leur permet de dissimuler leurs pouvoirs magiques maléfiques et leur usage aux Théurges de l'État Libre du Québec.

Blood Shaman canadien (si si). Artiste inconnu.

Il existe déjà une magie intitulée "Blood Magic" dans RIFTS. Elle apparaît dans The Rifter #2 et The Rifter #17; et il est fort possible qu'elle soit développée dans d'autres ouvrages de la gamme (quelqu'un sait?). Comme son nom l'indique, elle requiert l'usage de sang pour activer les sortilèges. Comme son nom ne l'indique pas, elle est l’apanage d'une O.C.C. de Wormwood (Rifts Dimension Book One: Wormwood), le Blood Shaman, mais elle est transposable à la Terre des Rifts ou toute autre Dimension palladiumesque. Le Blood Shaman tient de sa magie de lui-même, par un apprentissage personnel.

Et les Nephilims? Qu'en est-il? Trois options:

Petit rituel champêtre nephilim... Illustration de Park Pyeongjun.

♦Ils peuvent utiliser la Magie Sanglante (Blood Magic donc). Ils ne l'ont pas apprise mais la tiennent des Seigneurs des Ténèbres de Wormwood. C'est une allégeance fort intéressante à jouer, et originale, qui ouvre des perspectives sympathiques pour un scénario québécois incluant les Nephilims et leurs sombres alliés.

♣Ils ont les pouvoirs magiques, peu ou prou, des Mystiques. On ajoute juste l'utilisation du sang pour dissimuler leur usage. Plus le sort est puissant, plus la quantité de sang nécessaire est importante.

♠Le MJ bricole une nouvelle forme de magie à partir des (très) nombreuses arcanes, maléfiques ou pas, de la gamme.

J'aime bien la première option mais c'est très personnel. Mais, quelque soit l'option retenue, il y a peut-être moyen d'ancrer un peu plus la magie très particulière des Nephilims dans le setting nord-américain de RIFTS?

Et si les Nephilims tenaient leur magie sanglante d'une tribu indienne? Pour rappel, mon Québec de RIFTS est largement inspiré par Colonial Gothic (la VF de Batronoban). Dans Colonial Gothic, il existe une tribu indienne damnée et corrompue jusqu'au bout de la moelle: les Mandoags. Des méchants donc. On ne va pas forcément conserver ce terme de "Mandoag", trop connoté Colonial Gothic, mais on va garder l'idée d'une tribu d'Indiens cultistes et très très vilains: les "Mains rouges".

L'emprise maléfique des Nephilims ne se limite pas aux couloirs et aux salons du Château de Souverain. Elle s'étend profondément au cœur des forêts canadiennes. Les Nephilims disposent d'un vaste réseau d'alliés surnaturels servant les mêmes maîtres qu'eux. Illustration de Park Pyeongjun.

Et si.

Et si, lors de l'installation des premiers Français·es au Canada, certains d'entre elles·eux avaient pactisé avec les Mains rouges? Et si, au fil des siècles, l'alliance entre les Mains rouges et des cultistes canadiens francophones (et anglophones ou américains, peu importe) avait perduré. Et si les Mains rouges n'avaient pas disparu mais s'étaient dissimulées au plus profond des forêts nord-américaines pendant des siècles? Et si les premiers Nephilims étaient nés de la rencontre d'investigateurs de la Congrégation (Beyond the Supernatural; posts ici et ici) avec les Mains rouges? On peut imaginer que, au XXè ou au XXIè siècles, des investigateurs de la Congrégation ont capturé un sorcier Main rouge et, à son contact, ont basculé dans les Ténèbres (wooow). Les Mains rouges ont initié les Nephilims aux arcanes noires et, tout particulièrement, à la magie sanglante évoquée précédemment.

En 100 PA, les Nephilims entretiennent toujours d'excellents rapports avec les Mains rouges, qui ont repris du poil de la bête avec le retour de la Magie -- et de leurs ancêtres? -- sur Terre (Rifts World Book 15: spirit West). À la maléfique tribu indienne, il faut ajouter les sorcières installées dans les contrées reculées de l'État Libre qui vénèrent les mêmes entités. Hop, vous arrêtez votre lecture ici et vous filez (re)voir The Witch et Bone Tomahawk fissa.

Comment dit-on "Mains rouges" en algonquin ou en iroquois?

Mandoag riftsien! Illustration de Stephen Andrade.

 

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #AMÉRIQUES, #FREE QUEBEC, #COALITION, #SPIRIT WEST, #BOOK OF MAGIC, #FAN SERVICE, #STEPHEN ANDRADE ART, #PARK PYEONGJUN ART, #DARK CONVERSIONS, #COLLECTION JDR, #CANADA

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :