Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ça fait des siècles que j'aurais dû vous faire cet article... RIFTS est un jeu de rôle basé sur le concept de portes dimensionnelles (les "Rifts" donc) s'ouvrant sur d'autres univers. Tout le jeu repose sur cette idée: "Des Portes se sont ouvertes...". Aujourd'hui, je vais vous causer Rifts,  Portes, lignes ley, Nexus, Nodes, Failles et PPE (Potential Psychic Energy, l'énergie magique). Et des quelques modifications que j'ai pu apporter au RIFTS officiel.

Ce n'est qu'une première partie. Il y en aura au moins une autre, dans un ou deux siècles, consacrée aux Plans magiques et aux créatures qui y vivent.

 

Les lignes ley

Le retour de la magie sur Terre s'exprime physiquement: il y a des lignes ley partout, ou presque. Certaines parties de la Terre des Rifts en sont abondamment pourvues (Îles britanniques, France, Magic Zone, Japon, Mexique...) tandis que d'autres régions sont plus démunies (Nouvel Ouest, Russie, Australie...). Et être pauvre en lignes ley, dans l'univers impitoyable de RIFTS, croyez moi bien ma bonne dame mon bon monsieur que c'est plutôt une bonne chose. Ça vous évite pas mal d'emmerdes.

Et ces lignes ley, on les voit. Dans mon RIFTS à moi, elles se manifestent sous la forme de "murs", supra-fins, transparents et immatériels, émettant une légère lumière bleue (la couleur de la magie dans RIFTS). Oui, c'est joli tout plein. Comme leur nom ne l'indique pas forcément, ce sont des lignes courbes, qui suivent la surface terrestre. Ce qui ne se voit pas forcément à moins d'être en pleine mer. D'ailleurs ce terme de "ligne ley" induit en erreur. Si, sur une carte à plat, les lignes ley apparaissent bien comme des lignes droites, il ne s'agit pas de lignes en réalité mais de surfaces planes, en deux dimensions, puisqu'elles s'enfoncent jusqu'au centre géographique (et mystique) de la Terre et, en hauteur, elles montent jusqu'à la stratosphère (toujours dans mon RIFTS à moi; jusqu'à une centaine de mètres dans les règles officielles). Donc, en réalité, les lignes ley sont des triangles isocèles avec deux côtés égaux et un troisième côté courbe, le côté "stratosphérique".

Si je les imagine fines comme du papier OCB, tel n'est pas le cas du RIFTS officiel qui évoque plutôt des sortes de gros tubes tout bleus aplatis: "(...) even the thinnest ley line will be at least a few hundred yards/meters wide; most are a mile (1,6 km) wide" (page 186, Rifts Ultimate Edition). Dans mon RIFTS à moi, cette largeur canonique de 1,6 km -- soit 800 mètres de chaque côté de la ligne ley -- va définir l'aire où la lumière de la ligne ley est perceptible à l'œil nu et où ses effets (PPE accrus) se font sentir.

La cohérence revêt si peu d'importance chez Palladium Books que, dans Rifts Ultimate Edition, ils nous gratifient d'une magnifique illustration sur deux pages représentant une ligne ley qui fait des zig zags dans le paysage. Dommage quand on sait que les lignes ley filent tout droit... Jugez par vous-mêmes.

Une ligne ley saoule. Illustration de Kevin Long.

Autre incohérence: sur certaines cartes de la gamme (Japon, Russie, provinces maritimes canadiennes...), les lignes ley ressemblent à des spaghettis cassés que l'on aurait jetés au hasard sur la table. Sur d'autres cartes (Mexique central, Yucatan, Îles britanniques...), les lignes ley relient des points précis. Et puis il y a des cartes qui cumulent: on y trouve des lignes ley façon "spaghettis" et d'autres "points reliés" (Allemagne, Amérique du sud...). Un beau bazar donc.

Les lignes ley, selon les règles, accordent 10 PPE supplémentaires par round à un mago (20 pour un Ley Line Walker ou Rifter). Bien évidemment, les règles ne précisent pas si le mago peut emmagasiner cette PPE supplémentaire... Une fois encore, il s'agit d'un point de règle particulièrement flou et peu pratique que je n'aurai aucun scrupule à modifier à l'avenir. Dans mon idée, pour chaque point de PPE dépensé sur une ligne ley, un mago obtient un point supplémentaire. Je trouve ça plus simple à l'usage et ça donne une importance accrue aux lignes ley pour les communautés de magiciens.

Exemple: Un mago veut lancer une incantation de niveau 8. Avec mes règles maison, celle-ci "coûte" 36 PPE. Comme le mago est à proximité d'une ligne ley (à moins de 800 mètres de la ligne donc), il ne consomme que 18 PPE de sa réserve personnelle. Les 18 autres PPE nécessaires lui sont procurés par la ligne ley. Un Ley Line Walker ou Rifter obtiendra deux PPE supplémentaires pour chaque point de PPE dépensé (soit 24 pour 12 dans cet exemple).

Un Nexus à la frontière entre Avalon et l'Angleterre. Illustration de Nele Diel.

Les Nexus

À la base, j'étais plutôt partisan de lignes ley reliant des points entre eux (des Nexus donc). J'imaginais les Nexus comme des sortes de fontaines magiques d'où irradiaient les lignes ley qui les reliaient aux Nexus voisins. Idée plaisante selon moi -- et plus esthétique que des spaghettis jetés au hasard --, sauf que la pseudo-science dont est issue la théorie des lignes ley défend plutôt l'idée de Nexus issus du croisement des lignes ley et non l'inverse. Saperlipopette.

RIFTS est un jeu peu soucieux des vraies traditions magiques comme des théories occulto-ésotériques. À contrario, j'ai à cœur de m'en rapprocher. Je ne veux pas forcément faire du Nephilim ou du Runequest/Heroquest/Hero Wars mais un peu quand-même! Je souhaite donner à la magie de RIFTS un cachet plus... Comment dire ça? Plus authentique? Plus en lien avec ce que l'être humain imagine concernant la magie depuis plusieurs millénaires. Du coup, on va couper la poire en deux et conserver les deux approches. Résumons:

  • Les Nexus "structurels", ou Nexus sources, sont des émetteurs, d'authentiques fontaines magiques. Ils irradient des lignes ley qui s'en vont relier d'autres Nexus sources. C'est l'option "points reliés".
  • Les Nexus "conjoncturels", ou Nexus carrefours, sont des récepteurs, des intersections. Ils sont issus du croisement de plusieurs lignes ley (deux lignes ley seulement dans 99% des cas). C'est l'option "spaghettis cassés".

Des Nexus sources peuvent  créer des figures géométriques mystiques (genre pentagramme ou autre) avec les lignes ley qu'ils projettent et, ce faisant, engendrer des Nexus carrefours.

Illustration d'Eddie Campbell, extraite de l'excellentissime BD From Hell (avec Alan Moore au scénario).

Qu'ils soient structurels ou conjoncturels, ils ont techniquement les mêmes attributs (pour l'instant). Officiellement, ils accordent 20 PPE supplémentaires par tour à un mago (40 pour un Ley Line Walker ou Rifter). Dans mon RIFTS à moi, j'imagine plutôt que, comme dit précédemment, chaque ligne ley connectée au Nexus procure un point de PPE supplémentaire par point de PPE dépensé au magicien qui lance un sort à proximité du point central du Nexus.

Exemple: Un mago veut lancer une incantation de niveau 8. Celle-ci "coûte" 36 PPE. Comme le mago est à proximité d'un Nexus avec trois lignes ley, il ne consomme que 9 PPE de sa réserve personnelle. Les 27 autres PPE nécessaires lui sont procurés par les trois lignes ley du Nexus. Toujours dans cet exemple, un Ley Line Walker ou Rifter obtiendra six PPE supplémentaires pour chaque point de PPE dépensé! Il leur faudra consommer 6 PPE seulement pour utiliser ce sort de 36 PPE (36/[1+6]=5,14...)!

Un Nexus carrefour est dans l'immense majorité des cas au croisement de deux lignes ley. Pas de quatre, même si quatre segments partent de lui. À l'inverse, un Nexus source avec quatre segments partant de lui est bien à l'origine de quatre lignes ley, pas de deux. Un détail d'importance pour le mago qui aura besoin de PPE supplémentaire...

Les Nexus sources les plus puissants peuvent irradier jusqu'à douze lignes ley. Stonehenge, Carnac, le Mont Saint-Michel, Gizeh, l'Île de Pâques, Splynn, les Black Hills, Nazca, Jérusalem, l'Olympe... peuvent rentrer dans cette catégorie de Super-Nexus. Et il est possible que le Nexus de la Forêt-Noire soit une sorte de mutant mystique avec ses treize lignes ley (Rifts Sourcebook 3: Mindwerks)... Dans le RIFTS officiel, on appelle Super-Nexus le Nexus avec trois lignes ley ou plus. Je suppose que les citoyens de la Coalition et de la NDR doivent les classer selon le nombre de lignes ley reliées: un Nexus avec, par exemple, sept lignes ley sera nommé "Nexus de catégorie 7", tout simplement.

Toujours dans mon idée, le rayon d'effet d'un Nexus, depuis son point central (son cœur mystique), est égal au nombre de lignes ley qu'il croise/engendre multiplié par 800 mètres (le rayon d'effet d'une ligne ley). Ainsi un Super-Nexus avec douze lignes ley est une sphère de 19,2 kilomètres de diamètre. Un Nexus avec deux lignes ley constitue une sphère de 1,6 kilomètres de diamètre "seulement".

Un Node quelque part en France. Illustration de Sylvain Sarrailh.

Les Nodes

Qui dit lignes ley dit forcément Nexus? Dans RIFTS, oui. Dans le mien, c'est moins sûr. Ce qui m'embête avec les Nexus, c'est qu'il suffit de suivre les lignes ley pour les trouver. Même un non-mago peut y arriver, il suffit de suivre la lumière bleue. Facile. Trop facile. Il existe bien des lignes ley et des Nexus "invisibles", qui n'irradient pas la lumière bleue caractéristiques (The Rifter #73), certes, mais de nombreuses O.C.C. et R.C.C. sont capables de les percevoir grâce à leurs capacités spéciales: Ley Line Walkers et Rifters, Dog Boys, Psi-Stalkers... Capacités grâce auxquelles ils n'ont qu'à suivre la ligne ley invisible pour trouver le mystérieux Nexus planqué dans le coin.

Mais si je n'ai pas envie que les PJ trouvent trop facilement ce mystérieux Nexus?

On pourrait imaginer des Nexus "aveugles" (ou "manchots", appelez les comme vous voulez). C'est-à-dire des Nexus SANS lignes ley. Ils n'irradient rien et ne sont au croisement de rien. Ce qui ne les empêche pas d'être d'authentiques sources d'énergie magique et de permettre l'ouverture de Rifts et de Portes. Ces Nexus solitaires, je vais les appeler "Nodes".

À défaut d'accueillir des lignes ley, c'est au MJ de déterminer la puissance magique du Node. Est-elle équivalente à celle d'un Nexus avec deux lignes ley? Trois? Quatre? Plus? Le maximum théorique étant, là encore, de douze lignes ley. On peut même imaginer un Node tout riquiqui ayant la puissance d'une seule et unique ligne ley. La règle relative au rayon d'effet des Nexus s'applique aussi aux Nodes. J'ai piqué ce terme de Node à Mage: the Ascension, un JDR que j'aime beaucoup.

Potentiellement, des lieux comme Psyscape ou Soulharvest pourraient constituer des Nodes intéressants (Rifts World Book 12: Psyscape). Ils auraient ainsi le double bénéfice de l'énergie mystique (plein de PPE) ET de la discrétion (aucune ligne ley n'y mène).

Les Rifts & les Portes

Un Rift c'est un passage entre deux Dimensions. Ils apparaissent accidentellement, (sur)naturellement, sur les lignes ley, les Nexus et les Nodes. Plus le Nexus/Node est puissant magiquement, plus un Rift est susceptible d'apparaître (page 193, Rifts Ultimate Edition). Si la grande majorité d'entre eux sont temporaires, il en existe quelques permanents: Calgary (Rifts World Book 35: Megaverse in Flames), Splynn (Rifts World Book 21: Splynn Dimensional Market), Saint-Louis...

Une Porte c'est un Rift artificiel, créé par la volonté d'un être intelligent. Ce dernier sera le plus souvent un arcaniste, une créature magique ou surnaturelle mais l'idée de Portes dimensionnelles "technologiques" me plaît beaucoup aussi, un truc à la Stargate. C'est un thème qui revient souvent dans la S-F spatiale avec une foultitude d'univers remplis de "Portes des Étoiles" permettant de relier les systèmes solaires entre eux en s'affranchissant des distances entre chacun. Les Trois Galaxies disposent de telles Portes d'ailleurs: les Space Gates (Rifts Dimension Book 2: Phase World). Seules les Portes d'origine magique existent dans le RIFTS officiel.

Pourtant des Portes "technologiques" ça ouvre de belles possibilités scénaristiques selon moi. Entre les laboratoires de la Coalition, les savants fous et les mégacorpos sans scrupules, c'est du bon scénar en perspective.

Porte Spatiale. Illustration de An..

Les Failles

On passe d'une Dimension à une autre en empruntant un Rift ou une Porte, ou en se téléportant. Mais il est parfois possible de changer de Dimension en traversant une simple ligne ley. C'est le cas, par exemple, pour les trois lignes ley qui encadrent le Yucatan (Rifts World Book One: Vampire Kingdoms et Rifts Vampires Sourcebook).

Cette idée me plaît beaucoup et je propose de nommer "Failles" ces lignes ley traversières trans-dimensionnelles. Je pense en particulier aux Îles britanniques et aux nombreuses Failles qui mènent en Lyonesse ou, dans une moindre mesure, en Avalon. Les Appalaches au nord-ouest du Grand marais mésozoïque en sont bien pourvues aussi (Rifts World Book 26: Dinosaur Swamp).

L'aspect technique des ces Failles demeure encore un peu confus. Les passe-t-on avec un sort quelconque? Un Rituel? À poil? Comment fait-on pour traverser une Faille si l'on souhaite demeurer dans la même Dimension? Des questions pas si importantes que ça en définitive: la magie transforme la réalité et introduit, par définition, le chaos. Alors les règles, vous pensez bien...

Certaines Portes ont leur gardien... Illustration de Jonathan Taylor.

 

 

 

 

Illustration de Martin de Diego.

 

Tag(s) : #BOOK OF MAGIC, #RIFTS: UNIVERS MAISON, #RIFTS: RÈGLES MAISON, #KEVIN LONG ART, #EDDIE CAMPBELL ART, #SYLVAIN SARRAILH ART, #JONATHAN TAYLOR ART, #MARTIN DE DIEGO ART, #GÉOGRAPHIE MYSTIQUE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :