Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au nord-est de la Nouvelle-Galles du Sud, sur le versant occidental de la Cordillère australienne, des Outbackers ont fondé une petite communauté qui, au fil du temps, s'est transformé en grosse place marchande: Trade Town (page 51, Rifts World Book 19: Australia). Un lieu qui accueille tout le monde: les Roadgangers, les Bushrangers, les Jackaroos, les Bushmen... Tout le monde. À Trade Town, tout se vend et tout s'achète. Et personne ne pose de questions concernant la provenance des biens échangés. À Trade Town, on peut se divertir aussi: un vieil hangar pré-cataclysmique accueille, entre autres choses, des combats de gladiateurs.

Attendez voir... Une ville marchande post-apo avec une arène? En Australie? Ben c'est vite vu: Bartertown bien sûr! La ville où Max débarque au début de Mad Max: Au-delà du dôme du tonnerre. L'univers de Mad Max est une (LA?) grosse source d'inspiration de Rifts World Book 19: Australia: m'est avis que Trade Town est une copie de Bartertown, tout simplement. Et c'est tant mieux parce que les maîtres de Bartertown, Aunty Entity (Tina Turner) et Master (Angelo Rossitto), vont me permettre d'introduire deux nouvelles classes de persos australiennes: Merchant Trader O.C.C. et Technologist O.C.C..

Commençons par le Merchant Trader O.C.C., un marchand-négociant en bon Français. Comme leur nom l'indique, ces gars-là font des affaires. La plupart voyagent de communauté en communauté, achetant, vendant, échangeant, colportant... Les communautés de l'Outback sont particulièrement démunies pour nombre d'entre elles. Aussi le marchand est l'une des rares personnes, parfois la seule, susceptible de leur fournir certains biens de première importance: essence, armes et munitions, drogues et médicaments, pièces mécaniques, bière, informations et ragots... Si certains voyagent seuls, les plus prospères sont accompagnés: mercenaires, prostituées, domestiques, guides, associés...

Certains marchands arrivent à se fixer et à ouvrir boutique dans une communauté suffisamment importante pour faire vivre leur commerce. Quelques uns, parmi les plus ambitieux, CRÉENT la communauté susceptible de faire vivre leur commerce et celui des autres.

Si, dans Mad Max: Au-delà du dôme du tonnerre, Bartertown a Aunty Entity en ambassadrice du business, dans Rifts World Book 19: Australia,  Trade Town a Mister Money comme grand patron et protecteur des affaires des uns et des autres. Et, comme nous sommes dans le Méga-univers de RIFTS, Mister Money est un Orc (Rifts Conversion Book One). Un Orc obèse et pingre qui aime l'anonymat puisqu'il porte constamment un masque de cuir (un truc horrible à la Leatherface j'imagine...). D'ailleurs l'immense majorité de ses administrés ignore que c'est un D-Bee. Ceci dit, ils viendraient à le savoir que tout le monde en aurait un peu rien à carrer: l'Outback est beaucoup plus tolérant envers les non-humains que les Techno-cités. Mais Mister Money apprécie particulièrement le rôle qu'il joue avec son masque. Et il est un peu con aussi. Ce dont profite son premier conseiller, un humain psionique surnommé Slector, pour s'enrichir sur son dos. La classe de perso de Mister Money? Merchant Trader bien sûr!

Autre ambassadeur de la civilisation: le technologiste (Technologist O.C.C.). Cette classe de perso se trouve rangée parmi les O.C.C. des Citadins des Techno-cités, Perth et Melbourne, mais, comme le sportif (Sportsman O.C.C.), elle peut être jouée par un PJ de l'Outback.

Le technologiste est un croisement entre l'opérateur (Operator O.C.C.), le scientifique des marges et l'érudit des marges (Rogue Scientist O.C.C. et Rogue Scholar O.C.C.). Comme l'opérateur, le technologiste est un technicien. Comme le scientifique des marges et l'érudit des marges, le technologiste est un historien qui cherche à retrouver le savoir pré-cataclysmique. Mais ce n'est pas un théoricien, loin de là, car le technologiste fouille, bricole, élabore, construit, customise, améliore, transforme... Bref, il fait du neuf avec du vieux. Et, clairement, le concept de cette classe de perso dépasse largement le seul contexte australien. Cette O.C.C. a sa place partout sur la Terre des Rifts.

L'avatar de cette classe de perso, dans Mad Max: Au-delà du dôme du tonnerre, c'est bien évidemment Master (du célèbre duo comique Master & Blaster). Ce petit bonhomme a quand-même réussi à bâtir une centrale énergétique fonctionnelle avec quelques tuyaux, quelques câbles et un troupeau de cochons! Et ça c'est pas donné à tout le monde. Moi je sais pas faire. D'ailleurs, dans la description de l'O.C.C., on dirait bien que l'illustration qui l'accompagne représente... Ben... Un nain. Je précise donc que le joueur intéressé par cette O.C.C. n'est pas obligé de prendre un être de petite taille.

Comme le marchand, le technologiste a les compétences pour contribuer, largement, à l'essor d'une ou plusieurs communautés dans l'Outback. Et lui ne le fait pas pour être riche mais juste pour la gloire et la science! Et le plaisir de bricoler aussi, un peu, parfois.

Who run Bartertown?

Bienvenus à Trade Town! Un havre de tranquillité où -- mes joueurs viendraient à y poser leurs guêtres au cours d'un scénar australien -- j'aurais à cœur de balancer un ou plusieurs de leurs PJ dans l'arène qui constitue la principale attraction de cette charmante bourgade! Gniark gniark gniark!!!

 

Tag(s) : #RIFTS: UNIVERS MAISON, #AUSTRALIA, #O.C.C & R.C.C., #CINÉMA, #ANTONIO ESPARZA ART, #OCÉANIE

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :